matthieu-franceracing

Profil de Matthieu Mastalerz

Rédacteur Auteur

Angry Formula One Nerd depuis 1997, je suis captivé par l’histoire de ce sport et j’espère pouvoir partager ma passion avec le plus grand nombre !

Membre depuis

Janvier 2016

Age

26 ans

Localisation

Grand Est / France

Job

Courrier

Discipline préférée

FORMULE 1

Voiture préférée

Jordan 191

Pilote préféré

Fernando Alonso

Circuit préféré

Spa-Francorchamps

RSS Les 20 derniers articles de Matthieu :

  • 2008, les regrets éternels… 14 février 2018
    2008 reste l'une des saisons les plus animées de la Formule 1 contemporaine, sur la piste comme en coulisses. Elle est donc encore dans beaucoup de mémoires mais que peut-on retenir de particulier dix ans après ? Trois pour le prix d'un ! Si sept vainqueurs différents est un bon score – mieux que ces cinq […]
  • 1998, un air de déjà vu… 7 février 2018
    Il y a 20 ans, nous voyons le titre d'un moteur Mercedes via une équipe composée d'un duo britannico-finlandais, ceci au détriment de Ferrari mené par son N°1 allemand. Ce parallèle amusant avec 2017 (et 2018 ?) s'arrête là car 1998 comporte d'autres particularités intéressantes. Frein à l'innovation ? Le Grand Prix d'Australie vit une domination […]
  • 1988, le clash des Titans 31 janvier 2018
    Le plus grand duel de l'histoire de la Formule 1 a connu ses premiers rounds durant l'année 1988. Un millésime consacrant la McLaren MP4/4, une des meilleures monoplaces de son sport, et Ayrton « Magic » Senna au détriment de Alain « Professeur » Prost. Est-ce tout ce qui fait le sel de cette saison ? Non, bien entendu. A […]
  • 1978, les prémisses de la F1 moderne 24 janvier 2018
    Au premier abord, 1978 ne semble pas une année particulièrement marquante. L'absence de suspens quant à l'attribution des titres mondiaux a sans doute contribué à ce sentiment. Pourtant, de nombreux enjeux propres à la F1 moderne ont pris place durant cette saison, sans oublier l'éclosion de plusieurs noms bien connus. La dernière fleur de Lotus […]
  • 1968, une transition dans la douleur 17 janvier 2018
    1968 fait écho à 1958 sur plusieurs points : le départ du pilote phare de la décennie, de nombreux drames et les prémices d'une évolution majeure pour la Formule 1. On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait. La malédiction du 7 ? Non seulement l'année 1968 fut aussi meurtrière que 1958, mais […]
  • Dan Gurney, l’homme des premières 15 janvier 2018
    Bien qu'il n'ait remporté "que" deux titres mondiaux, Jim Clark a fait main basse sur les années 60. Ses rivaux n'ont même pas cherché à contester ce fait. Pourtant, entre Graham Hill, Jack Brabham, John Surtees et Denny Hulme pour ne citer que des champions du Monde de cette période, les talents ne manquaient pas. […]
  • 1958 : l’année de tous les dangers 10 janvier 2018
    Le journaliste Johnny Rives écrivit que "de tous les championnats de F1 disputés jusque-là, celui de 1958 devait être le plus acharné, le plus indécis... et le plus dramatique". Ceci dans tous les sens du terme. Et soixante ans après, la saison 1958 garde tout son intérêt, ce à plusieurs niveaux. Moss, champion sans couronne […]
  • F3 Macao : Daniel Ticktum s’impose de justesse ! 19 novembre 2017
    Une fois encore, Macao a fait honneur à sa réputation. La course de Formule 3 a été remplie d'incidents et de batailles épiques, le tout avec un final absolument dément. Au milieu de cette folie, c'est le Britannique Daniel Ticktum, le pilote Red Bull, qui s'est imposé devant Lando Norris, le protégé de McLaren, et […]
  • Jacques Villeneuve : l’être et le « pas-être » 26 octobre 2017
    D'électron libre à paria, de bouffée d'air frais à langue de vipère, de personnage à caricature, Jacques Villeneuve est passé de tout à rien aux yeux des fans depuis vingt ans. Et à l'image de sa carrière, ce grand écart est à la fois compréhensible et injuste. Les observateurs ont souvent émis le reproche suivant […]
  • Les invités surprise sur le podium (3/3) 11 octobre 2017
    Nico Hülkenberg est désormais le pilote au plus grand nombre de Grands Prix sans podium. Une statistique doublement injuste dans le sens que Nico mérite largement un Top 3 et que d'autres pilotes aussi bien placés ou talentueux que lui (voire moins) ont eu cette chance. D'Italie à litanie Cela s'est constaté à peu près […]