Après la pluie…place à la course ! Oui, qui l’eut cru dans le paddock ? Alors que tous les Team Managers se moquaient du temps pluvieux que leur réservé le Sud, les voilà rassurés au moment de prendre le départ. Une piste à peine humide en ce début d’après-midi pour les dernières courses longues Free Berlines et Trophée 1300 Mitjet. C’est sous un soleil bien présent que la course du TTE Endurance va s’élancer à 15h00.

Alors que France Racing embarquait dans le Safety-Car pour le tour de formation, les pilotes en ont profité pour jauger le niveau d’adhérence de la piste. Les quelques 3 kilomètres du tracé valloné gardois parcourus, et la meute fut lâchée…

Lédenon, Round 2

Les risques de pluie étant dissipés, les écuries eurent ce souci en moins. Néanmoins le tracé de Lédenon n’offrent que peu de moments de répits pour les pilotes, la concentration est maximale tout au long du tour. C’est un tracé exigeant et éprouvant, tant pour les hommes que les mécaniques.

Le départ lancé met rapidement les pilotes dans l’ambiance du toboggan de Lédenon. Après une longue ligne droite de départ / arrivée qui présente un relief au point culminant matérialisé par la passerelle des feux, les concurrents voient déjà le triple-gauche se présenter à eux. Le premier a en faire les frais, sera la Clio 4 Cup du team Milan Compétition parti en survirage dès le premier virage et occasionnant la première voiture de sécurité.
Cette même voiture de sécurité à peine stationnée à son emplacement, dans l’infield du circuit au virage 14, elle dut déjà remonter en piste. Bien que la Peugeot 208 GTi officiant de Safety-Car, les Ginetta, Seat Cup Racer et autres Peugeot 308 Cup étaient déjà dans le virage de la cuvette. Alors que l’équipage France Racing était encore à bord du Safety-Car, nous avons pu réaliser quelques 5 tours pendant cette course de Lédenon.

La seule pluie présente lors de cette course, fut celle des pénalités infligées à quelques pilotes, pour non respect des phases de relance. Il faut dire qu’à leur décharge, conserver sa position jusqu’à la ligne de course avant les feux verts n’est pas chose facile dans cette remontée du virage de la cuvette. Cette course fut interrompue à quelques reprises par la voiture de sécurité pour dégager les voitures enlisées dans les bacs à graviers. Ce fut le cas pour la Seat Leon Supercopa #49 du team R-Breizh Compétition qui n’aura bouclé que 10 tours de course. Ils ne seront pas les seuls, la Seat Supercopa #123 (décidément) du team Turbo 2000 se feront aider par la dépanneuse.

Un point à l’heure de course

A l’heure de course et au jeu des arrêts décalés, une Peugeot 308 Cup #93 du Chazel Technologie pointe en tête devançant la Seat Cup Racer #235 du R-Breizh Compétition. Les deux T4 aux avant-postes, la première T5 est la Ginetta G55 #98 en troisième position, pointée à un tour du leader dans leur 35ème passage. La première T3 est la Seat Supercopa #123 du Turbo 2000 ayant parcouru 34 tours avec le trio Laurent Mayet / Didier Pierrard / Alain Gaunot. La première T2, la Peugeot RCZ #121 du Dijon Racint Team est 15ème au général à 3 tours des leaders. En catégorie T1 c’est la Clio 3 Cup #110 menée par Christian Gloz et Hervé Houdre qui sont pointés à la 13ème place au général.

Classement à la mi-course

Pour terminer premier d’une course, il faut premièrement… terminer ! C’est l’adage implacable de toutes les courses, notamment en Endurance. Car à la différence du sprint, il faut ménager sa monture pour voir le drapeau à damiers. Malheureusement pour R-Breizh Compétition s’en est déjà terminé de la Seat Supercopa #49 dont le passage dans le bac à graviers aura été fatal à la transmission. Désillusion également pour Turbo 2000 qui pointe à 24 tours et en 36ème position au général, tout comme Motorsport Developpement et la Seat Cup Racer du duo Navarro avec 16 tours de retard. La Ginetta #98 mène les débats en T5, devant la Seat Cup Racer #235 du R-Breizh Compétition, second au général et première du T4. Suivent derrière la Seat Supercopa #44 du Team Chotard, septième au général et première du T3. Le T2 est mené par la Clio 4 Cup #14 du Autosport GP, dixième au général. La première du T1 est la Clio 3 Cup #77 du Touzery Compétition.

3 heures de courses

Après 3 heures de course, c’est le Team Speed Car et la Ginetta #98 qui est installée en tête de la course, la première du T5. Seconde au général, la Seat Cup Racer du DMR Compétition #71 est à 2 tours du leader, la première du T4. La Leon Supercopa du Of Course Compétition #99 à 3 tours du leader est première en T3 et 6ème au général. En 14ème position et première du T2, c’est la BMW 130i #142 familiale du Team Chamaraud qui dispose d’une avance de seulement 15 secondes sur le RCZ #121 du Dijon Racing Team.
En T1, la Clio 3 Cup #77 du Touzery Compétition est première de la catégorie.

De nouveaux adversaires pour le T4

La lutte pour le T4 fut une nouvelle fois disputée, où les Peugeot 308 Cup du Chazel Technologie ont rejoint les rangs. En effet elles étaient en T3, catégorie inférieur lors de la manche d’ouverture au Vigeant. C’est donc le Chazel Technologie qui s’impose à domicile (l’écurie étant basée dans le Gard). La Peugeot 308 Cup #93 de Pierre de Graaf et Benjamin Tastu devance la Seat Cup Racer #71 du DMR Compétition de Rémi Guillermin / Olivier Flèche. La seconde Peugeot 308 Cup #94 termine également sur le podium du T4 avec Fabrice Bect / Jérémy Edjea / Fabien Michal.

Jusqu’au bout pour le T3

Cela a beau être de l’endurance, une course de 4 heures qui se décide dans le dernier tour, c’est toujours aussi spectaculaire. C’est ce qui aura dessiné le podium du T3, et une explication entre la Seat Supercopa #44 du Team Chotard et la VW Scirocco #56 du Team R-Breizh Compétition qui leur coûte une position aux deux sur le podium. Au terme de la course, c’est la Seat Supercopa du team Of Course Compétition avec la #99 aux mains de Krill / David / Lefrançois. Ils devancent une autre Seat Supercopa, la #88 du Ciné Promotion de Patrice Benoît / Xavier Du Castel et la #555 de AEDS et le duo Mané Vingnjevic / Denis Debus.

Encore de la lutte en T2

Dans la catégorie du T2, c’est le Dijon Racing Team qui s’impose avec la Peugeot RCZ #121 où Thomas Comparot et Fabrice Bouchet ont pris place dans cette course. Ils devancent de seulement 13″871 la Clio 4 Endurance #24 du GTA Racing Events de François Chevalier / Serge Coperchini. Sur la troisième marche du podium, c’est le Lotus Elise #211 des girondins du Team GTR 33 avec Mathieu Rigon et David Perier.

Le T1, royaume des Clio 3 Cup

Les Clio 3 Cup trustent le podium de cette catégorie T1, avec le Touzery Compétition vainqueur et la Clio #77 de Mathias Weisenburger / Yann Morize. Christian Gloz et Hervé Houdre du PRV Polyracing & Vintage sur #110 se classent second de la catégorie devant la Clio 3 Cup #29 du LMV Sport J. Plancherel / M. Schwob / B. Kerkhove.
En trophée 206, Passion Rallye Ardennes et la 206 #808 se classe premier avec au volant R. Czwartkowski / A. Lenoir / M. Leteve devant le Team Bailly Sport et la 206 #503 dont le moteur a été entièrement changé dans la soirée de vendredi, Benoît Bailly et William Guerne termine l’épreuve sur la seconde marche du podium.

Le Drapeau à damiers

Au bout des 4 heures de course, c’est l’écurie Team Speed Car qui s’impose en T5 avec la Ginetta #98 pilotée par le trio Laurent Hosten / Robert Consani et Benjamin Lariche. la seconde Ginetta #445 termine seconde à 22″088 de sa sœur d’écurie. La Ginetta G55 à conduite à droite est emmenée sur le podium par le trio Laurent Mogica / Nicolas Elie / Pascal Destembert.

Rappel des vainqueurs de classes

  • T5 Ginetta #98 Speed Car : Consani / Hosten / Lariche
  • T4 Peugeot 308 RC #93 Chazel Technologie : De Graaf / Tastu
  • T3 Seat Supercopa #99 Of Course Compétition : Krill / David / Lefrançois
  • T2 Peugeot RCZ #121 Dijon Racing Team : Comparot / Bouchet
  • T1 Renault Clio 3 Cup #77 Touzery Compétition : Weisenburger / Morize