Cela fait 35 ans que la F1 se déplace sur le Hungaroring où le Grand Prix a parfois offert des éditions mémorables, voire des premières victoires pour certains pilotes. Le départ cet après-midi pourrait être mouvementé.

C'est la première fois depuis le Portugal, la 3e manche de la saison, que les Mercedes monopolisent la première ligne de la grille de départ. En effet, Lewis Hamilton a décroché une 101e pole position en carrière devant Valtteri Bottas.

Un premier virage sous haute tension

Les stratégies sont différentes pour le départ de la course, les Mercedes s'élanceront avec les pneus Medium, moins rapides mais plus endurants, les Red Bull sur la deuxième ligne auront les pneus Soft, plus véloces mais moins endurants. Lewis Hamilton a immédiatement fait remarquer à l'issue des qualifications que cela serait un paramètre en prendre en compte, sachant que les pneus Soft, selon ses dires, font gagner 5m au départ.

Que va-t-il se passer au premier virage ? Va-t-on avoir une nouvelle confrontation Hamilton / Verstappen ? Un journaliste a tenté de poser la question en conférence après les qualifications, en faisant référence à Silverstone, mais cela a agacé (à raison) le pilote néerlandais. Ainsi, le pilote Red Bull s'élancera derrière Lewis Hamilton en bénéficiant de meilleures gommes et d'une aspiration, pourra-t-il en profiter ?

Derrière ces deux premières lignes explosives, en arbitres de luxe, nous retrouverons Pierre Gasly qui continue d'exceller quand sa monoplace dispose d'un réglage optimal, tout comme Lando Norris, qui comme le français, continue de battre son coéquipier dans l'exercice de la qualification.

Si Mick Schumacher n'a pas pu faire un seul tour chronométré, il sera autorisé à prendre le départ. Carlos Sainz s'est pénalisé tout seul en sortant de la piste en Q2, il partira 15e, à noter la bonne prestation des deux Alpine, 8e et 9e, l'objectif sera une arrivée dans le Top 10 pour les deux monoplaces.

La grille de départ