Alors qu'une semaine de nouvelles monoplaces et livrées vient d'être entamée, McLaren annonce un partenariat pour le moins surprenant, s'associant avec British American Tobacco (BAT), une des plus grosses firmes de tabac au monde.

L'entreprise est connue des fans pour avoir été de 1999 à 2005 un des principaux actionnaires de l'équipe BAR - aujourd'hui Mercedes. On se souvient notamment de la présentation en 1999 révélant deux livrées différentes, d'où un bras de fer juridique avec la FIA. Point de coup fumeux en 2019 avec la publicité pour le tabac interdite depuis 2005, seule Marlboro subsistant avec Ferrari via son sponsoring camouflé.

McLaren avec British American Tobacco

McLaren parle d'un accord qui "se base uniquement sur les produits à risque potentiel réduit ainsi que la technologie et l'innovation".  L'idée selon l'équipe est d'associer deux compagnies qui partagent non seulement ces intérêts communs, mais aussi "une volonté concrète de marquer un changement significatif dans leurs industries respectives". D'où le slogan "a better tomorrow", un "lendemain meilleur"

Kingsley Wheaton, le directeur du marketing de BAT, est plus explicite dans ce même communiqué, se félicitant d'un partenariat qui "nous offre une tribune mondiale pour nos produits à risque potentiel réduit tels que Vype et Vuse". Ce qui pourrait impliquer la présence de ces marques de cigarette électronique sur la future livrée McLaren ?

Outre la potentielle publicité du "vapotage", l'accord McLaren-BAT est aussi technologique, puisque le groupe participera entre autres au développement des batteries et de matériaux de pointe.