La fin de l'été et le début de l'autonome sont synonyme de "silly season", la période où les annonces de transferts fleurissent petit à petit. Monza est un rendez-vous souvent prisé par Ferrari pour définir son line-up mais cette semaine, d'autres équipes et pilotes ont annoncé leurs plans pour l'avenir.

Ce jeudi, Felipe Massa avait annoncé qu'il prenait sa retraite à la fin de cette saison. Après les qualifications, McLaren confirma la titularisation de Stoffel Vandoorne pour 2017 au détriment de Jenson Button. L'Anglais continuera ceci dit à faire partie de l'équipe McLaren puisqu'il ne prend qu'une année sabbatique. L'idée étant de reprendre du service en 2018 au cas où Fernando Alonso raccroche également son casque.

Button était alors un candidat tangible au baquet Williams, surtout depuis l'annonce de Massa. On pouvait alors penser que Sergio Perez devenait favori pour seconder Valtteri Bottas. Pourtant, Otmar Szafnauer, le Chief Operation Officer de Force India a annoncé officieusement (l'annonce officielle se fait attendre) que le pilote mexicain serait toujours en orange et noir en 2017. Une information que Perez n'a pas démentie à l'antenne de Sky Sports en disant que "si Otmar vous l'a dit cela doit être vrai...".

Ainsi le plateau 2017 prend forme. Les trois top teams du moment renouvellent leurs pilotes et il devrait en être de même pour Force India. Ils seront probablement les seuls à faire vœu de stabilité. Les autres équipes, au choix, ne garderont qu'un élément sur deux ou pourraient même tout chambouler. Dans le premier camp se situent donc Williams, McLaren et probablement Toro Rosso.

⇒ A lire aussi : Monza, temple de la vitesse, présentation du Grand Prix

Place aux jeunes ?

Deux questions restent cependant en suspens en dépit de ces informations : qui va signer chez Williams et qui veut ou peut s'engager chez Renault ? Les possibilités se réduisent et les jeunes pousses devraient pouvoir en profiter. Alex Lynn, champion GP3 2014 et pilote de développement Williams, a toujours ses chances malgré une deuxième saison plus compliquée en GP2. Du côté du Losange, si Esteban Ocon est un pilote Mercedes, il est aussi dans le giron de Renault. Il n'est donc pas impossible de le voir habillé de jaune l'an prochain, surtout s'il réussit son examen de passage chez Manor. Au pire, rien ne l'empêche d'insister dans cette équipe en 2017, d'autant qu'on ignore où Pascal Wehrlein sera. Nul doute que l'aspect financier jouera son rôle dans la composition du line-up. Idem chez Sauber, même si la situation est plus rassurante depuis l'annonce du rachat du team suisse.

⇒ A lire aussi : Sauber, l'écurie est sauvée du naufrage

Tant que l'on parle de français, le suspens est plus faible chez Toro Rosso. Pierre Gasly continue de convaincre en GP2 là où Daniil Kvyat n'arrive pas à inverser la tendance. Cela se jouera très certainement entre les deux, Carlos Sainz étant déjà confirmé. Enfin, Romain Grosjean insiste pour faire partie de l'aventure Haas et Esteban Gutierrez veut également rester dans l'équipe américaine.

L'incertitude demeure sur certains points, et on ne peut pas s'en plaindre !