RD.15 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX 2019

EL1 : 10h30 - EL2 : 14h30
Vendredi

EL3 : 12h00 - QUAL. : 15h00
Samedi

COURSE : 14h10
Dimanche

2008
Première édition

5,063 km
Longueur

61
Tours

308,706 km
Distance total

1:41.905
Record absolu

23
Virages

Nous revoilà ici dans la ville-état de Singapour pour ce qui fut le premier événement en F1, la tenue d’une course nocturne sur le tracé urbain de Marina Bay. Il partage ce privilège désormais avec le tracé de Sakhir dans le Royaume de Bahreïn, ainsi que la particularité d’Abu Dabi plutôt qualifié de Grand Prix du crépuscule.

C’est en mai 2007 que le Singapore GP Pte Ltd, organisateur et promoteur de l’événement, le Singapore Tourism Board (organisme officiel du ministère du commerce et de l’industrie chargé de la promotion du tourisme industriel) et Bernie Ecclestone signent un contrat de cinq saisons pour accueillir la F1 dès 2008, sur un circuit urbain dessiné dans les rues de Marina Bay.
D'un développement de 5 063 mètres. Il devra être parcouru 61 fois pour 308.706 kilomètres. C’est la course la plus longue en durée, le temps moyen d’une épreuve se situe aux alentours des 2 heures, soit le temps maximum de course autorisé. La probabilité d’y voir une voiture de sécurité est de pratiquement 100%.

Le projet, cofinancé par le gouvernement de Singapour à hauteur de 60%, est estimé à un peu plus de 100 millions d’euros. La redevance FOM se situe ente 45 et 50 millions d’euros pour les premières années et aux alentours de 40 millions d’euros à l’heure actuelle.
Cependant, cette course est pour le pays un moyen d’attirer les touristes. Le gouvernement estime les recettes touristiques entre 80 et 100 millions d’euros lors d’un week-end de course ce qui couvre une grande partie des frais engagés.

La compagnie de télécommunications nationale SingTel sponsorise l’événement dès la première édition et restera sponsor du Grand Prix jusqu'en 2013. Singapore Airlines reprend le sponsoring titre de l’événement dès 2014 et l'est toujours encore aujourd'hui.

Circuit d’accélération-freinage dessiné dans les boulevards à angles droits de Singapour, il demande un appui similaire à celui de Monaco. Si ses nombreux virages demandent beaucoup de relances et sont donc exigeants pour les boîtes de vitesses avec près de 80 changements de rapports par tour, le moteur n’est en fait sollicité qu’à environ 50% de pleine charge. La VMAX ne sera (DRS ouvert) qu’aux alentours de 310 Km/h pour ceux, chanceux, équipés des meilleures cavaleries.

Les freins sont donc soumis à rude épreuve avec de grosses variations de températures et peu d’espaces pour refroidir… La température de la région appuyant le phénomène. Il n’est donc pas rare, ici, d’y voir un lancinent train processionnel de monoplaces incapables d’appuyer les phases de freinage pour feindre un dépassement, l’usure de ces derniers rendant caduques les velléités.
Pour les plus téméraires, leurs espoirs finissent au-delà des grillages de sécurité, et plus tard en face-à-face dans un bureau des instances dirigeantes de leurs propres écuries pour expliquer leur amnésie passagère.

  • Il s’agit du 12e Grand Prix de Singapour, une course présente depuis 11 ans au calendrier (2008).
  • Sebastian Vettel et Lewis Hamilton se partagent le record de victoires : 4 (2011-2013 Red Bull/2015 Ferrari pour Vettel)(2009 McLaren/2014 2017-2018 Mercedes pour Hamilton). Fernando Alonso a gagné l’édition inaugurale (controversée) en 2008 avec Renault et avec Ferrari en 2010. Leur domination sur le tracé de Singapour prouve sa difficulté puisque seuls des Champions du Monde l’ont remporté, hormis Nico Rosberg en 2016 qui allait le devenir.
  • Ce fut le 200ème départ de l’écurie Toro Rosso en 2016. Marcus Ericsson y célébra son 50ème Grand Prix en 2016. Nico Hülkenberg a réalise son premier meilleur tour en course, ici, en 2012.
  • Michael Schumacher a réalisé son 300ème Grand Prix (sur une carrière de 306 départs) ici à Singapour. Seul Rubens Barrichello a participé à plus de courses de F1 avec 322 départs, le Britannique Jenson Button a pris part à son 299ème départ ici à Singapour ! En 2016 Nico Rosberg y remportait la course pour son 200ème Grand Prix.
  • La pole position est presque vitale ici, 7 des 11 dernières éditions ont été remporté par le poleman.
  • Nico Hülkenberg prendra prit part à son 150e Grand Prix en 2018, aggravant encore son triste record de courses sans podiums. Divisé ce total par 2 et vous avez le nombre de Grand Prix que fêtera Max Verstappen, soit 75. Un total partagé avec Carlos Sainz Jr. et Kevin Magnussen.

Le Palmarès

2018 : Lewis Hamilton
2017 : Lewis Hamilton
2016 : Nico Rosberg
2015 : Sebastian Vettel
2014 : Lewis Hamilton

2018 : Lewis Hamilton
2017 : Sebastian Vettel
2016 : Nico Rosberg
2015 : Sebastian Vettel
2014 : Lewis Hamilton

Les zones de DRS

Il n'y aura que 2 zones de DRS ici à Singapour. La première ligne de détection est située à la sortie du virage 4 l'activation du DRS se fait 53m après le virage 5. Le second point de détection est placé 180m avant le virage 12, l'activation est possible 48m après le virage 23.

Le Commissaire-Pilote