A l’image de l’édition 2016, le ePrix de Mexico 2017 aura offert son lot de rebondissements. C’est le brésilien Lucas Di Grassi (Abt Schaeffler) qui a remporté la course grâce à une stratégie décalée et aux nombreux incidents survenus.

En effet, si Di Grassi ne s’attendait pas à un miracle en s’élançant 15ème sur la grille de départ, son accrochage avec la Venturi de Stéphane Sarrazin n’a rien arrangé. Aileron avant cassé pour le français, et aileron arrière détruit pour le brésilien, forcé de rentrer au stand pour réparer. Les débris éparpillés dans le virage 3 ont poussé la direction de course à envoyer la Safety Car en piste.

Lorsque la course reprend ses droits à l’entame du tour 5, Oliver Turvey (NextEv) conserve la tête devant Jose-Maria Lopez (DS Virgin), Nick Heidfeld (Mahindra) et le français Jean-Eric Vergne (Techeetah). Suivent Bird dans la deuxième DS Virgin et Sébastien Buemi (Renault eDams), remonté de la 7ème place.

Premier coup de théâtre, coup de poker

Alors confortablement en tête depuis le début de la course, Oliver Turvey a vu sa voiture tomber en panne à l’entame du 13ème tour, provoquant une deuxième entrée en piste de la Safety Car après quelques tours de flottement. Di Grassi, déjà passé par les stands pour changer d’aileron arrière, décide alors d’effectuer son changement de voiture alors qu’il reste 27 tours à boucler. Une stratégie osée qui le force à rouler près de 4 secondes moins vite que les leaders de la course. Le brésilien récupère même la tête de la course quelques tours plus tard, lorsque tous ses concurrents s’arrêtent à leur tour au stand.

Alors que Vergne parvient à gagner une place sur Heidfeld en s’arrêtant un tour plus tôt que tout le monde, le champion en titre Sébastien Buemi perd du temps et se retrouve 10ème. Après Turvey, c’est au tour de Loïc Duval (Dragon Racing) de tomber en panne sur la piste. Le français réussit néanmoins à redémarrer sa voiture et à repartir quelques secondes à peine après que la direction de course ne fasse intervenir la Safety Car pour la troisième fois.

Le festival de Vergne

La course s’agite lorsque les drapeaux verts sont agités au tour 31. Vergne tente une attaque musclée sur Lopez qui parvient à conserver sa 3ème place, derrière Di Grassi et D’Ambrosio s’étant arrêtés bien plus tôt. La lutte se poursuit, et l’argentin de chez DS Virgin part finalement à la faute au virage 1, immédiatement suivi par Buemi qui manque de le percuter. Les deux voitures repartent finalement sans encombre malgré de nombreuses places perdues. Lopez est 13ème, Buemi 17ème.

En fin de course, Di Grassi envisage de plus en plus la victoire à mesure que D’Ambrosio, 2ème, ralentit Vergne et Bird dont les esprits s’échauffent. Vergne passe finalement D’Ambrosio grâce à un dépassement musclé et entame sa remontée sur la Abt. Bird parvient lui aussi à se défaire de D’Ambrosio pour le gain de la 3ème place qu’il conservera jusqu’à l’arrivée.

Lucas Di Grassi bouleverse le classement

En mettant fin à la série de victoires du champion en titre, Lucas Di Grassi réalise une très bonne opération au championnat. Buemi ne terminant que 14ème avec le point du meilleur tour en course en poche, l’écart entre les deux rivaux fond comme neige au soleil, passant de 29 à 5 points, toujours à l’avantage du suisse.

Le régional de l’étape, Esteban Gutierrez (Techeetah), termine dans les points pour sa première course en Formule E. Malgré une consommation d’énergie supérieure aux autres pilotes du plateau, la faute à un manque criant d’expérience à ce niveau, le mexicain a réalisé une course sans faute majeure lui permettant de profiter des incidents en piste pour récupérer le point de la 10ème place. Il a notamment pu profiter de l’accrochage entre les deux Mahindra de Nick Heidfeld et Felix Rosenqvist.

 

1. Lucas Di Grassi – 25 pts
2. Jean-Eric Vergne – 18 pts
3. Sam Bird – 15 pts
4. Mitch Evans – 12 pts
5. Nico Prost – 10 pts
6. Jose-Maria Lopez – 8 pts
7. Daniel Abt – 6 pts
8. Adam Carroll – 4 pts
9. Nelson Piquet Jr – 2 pts
10. Esteban Gutierrez – 1 pt

Sébastien Buemi conserve la tête du classement avec 76 points, mais voit son rival de toujours Lucas Di Grassi revenir à 71 points. Nico Prost est 3ème à 46 points, Jean-Eric Vergne 4ème à 40 points. La Formule E a désormais rendez-vous le 13 mai à Monaco puis le 20 mai à Paris pour les 5ème et 6ème manches de la saison.