Sébastien Buemi s’impose dans les rues de Paris. Le pilote suisse devance Jose Maria Lopez et Nick Heidfeld. Lucas di Grassi est 17e seulement d’une course cauchemardesque pour le brésilien.

Meilleur temps des essais libres 1 et surtout auteur de la pole position, le leader du championnat est l’homme à battre pour ce ePrix. Dans les rues de Paris, Sébastien Buemi part devant Jean-Eric Vergne et Jose Maria Lopez. Le 2e du championnat, Lucas di Grassi, ne part que 13e sur la grille.

Dès le départ Jean-Eric Vergne tente une attaque sur Sébastien Buemi, sans succès. Le poleman reste en tête à la sortie du premier virage. Tom Dillmann effectue un excellent départ puisque le jeune pilote français se retrouve devant Lucas di Grassi, à la 14e position.

Le FanBoost est attribué à Lucas di Grassi, Sébastien Buemi et Daniel Abt

Aux avants-postes, le suisse s’échappe rapidement. Le top 5 se compose donc de Sébastien Buemi, Jean-Eric Vergne, Jose Maria Lopez, Nick Heidfeld et Esteban Gutierrez. Le nez de la monoplace de Lucas di Grassi est endommagé. Au 10e tour, Daniel Abt prend le meilleur sur Conway pour le gain de la 11e place. Di Grassi lui, commence à se montrer dans les rétro de Tom Dillmann, mais sans succès.

Jean-Eric Vergne et Sébastien Buemi prennent le meilleur temps à tour de rôle. Au 15e tour, Nelson Piquet jr commet une erreur et dégringole à la 16e position. Ce qui permet à Lucas di Grassi, dépassé par Antonio Felix da Costa, d’être finalement 15e.

Accrochage entre di Grassi et da Costa

Le 2e du championnat peine sur ce course. Et c’est l’accrochage entre Lucas di Grassi et Antonio Felix da Costa. Ce dernier ne pourra pas repartir. Le drapeau jaune est agité, et Jérôme d’Ambrosio en profite pour lancer la vague d’arrêt aux stands. Après lui 7 autres pilotes, dont Lucas di Grassi, rentrent aux stands. Robin Frinjs et Esteban Gutierrez seront pénalisés de 5 secondes pour vitesse excessive sous le régime du drapeau jaune.

C’est une course cauchemardesque, le 2e du championnat repart trop vite des stands, tout comme Adam Carroll. Les deux pilotes seront pénalisé d’un drive through. Une pénalité qui mettra un terme aux espoirs du brésilien.

Les leaders de la course s’arrêteront le tour suivant. Reste devant Felix Rosenqvist et Mike Conway. Sébastien Buemi reprend la tête à la fin du tour 26, lorsque l’anglais effectuera son arrêt. Un problème technique oblige Jérôme d’Ambrosio a effectué un très long arrêt aux stands au 32e tour.

Abandon de Jean-Eric Vergne

Rien ne bouge en tête de la course, Sébastien Buemi est toujours devant Jean-Eric Vergne et Jose Maria Lopez. Mais au tour 34, le français abandonne. Impossible pour lui de prendre le virage, un problème technique l’emmène dans le mur. C’est la fin de ses espoirs de podium. Nick Heidfeld monte alors sur le podium provisoire. La voiture de sécurité est sortie. Tom Dillmann, le rookie de la course, est 9e pour l’instant.

Après la relance, rien ne change en tête de la course. Mais ça bouge dans le peloton. Stéphane Sarrazin double Mitch Evans au 40e tour, pour le gain de la 11e place. Jose Maria Lopez met la pression sur le leader. Sans succès pour l’argentin qui restera dans les échappements de la e.Dams jusqu’au drapeau à damier.

Le pilote suisse maintient bien le cap et gère la pression imposée par Jose Maria Lopez. Lucas di Grassi commet une erreur au tour 47 et termine sa course dans le tecpro.  Provoquant ainsi la sortie de la voiture de sécurité. Sébastien Buemi franchit la ligne d’arrivé en tête, devant Jose Maria Mopez et Nick Heidfeld. Avec les pénalités, Tom Dillmann termine son premier ePrix à la 8e position.

Classement ePrix Paris 2017

© FIA ePrix Paris