FIA F3 Régionale et F3 Euro Series, les dernières informations

Par | 2018-06-14T08:57:07+00:00 jeudi 14 juin 2018|A la une en Monoplaces, FIA F3, Monoplaces|
  • F3 Asian

Alors que le championnat d’Europe de FIA F3 s’arrêtera en fin de saison sous sa forme actuelle, les différents acteurs se mettent en place. Mais que savons-nous actuellement ?

La saison prochaine, le GP3 laissera sa place au championnat international de F3. Ce championnat obligera la F3 Europe à revoir sa copie. Ce dernier est géré par la société Formel 3 Vermarktungs GmbH. Le championnat qu’on connaît aujourd’hui est l’héritier de la F3 Euro Series.

Ce serait sous ce nom que le championnat devrait survivre. Gerhard Berger souhaite que le championnat survive, peu importe sa nouvelle appellation.

« Je ferai tout pour la F3 si je le peux. J’ai juste besoin de savoir que les équipes le veulent. Je ne fais plus le règlement. Je ne suis pas à la FIA. Tout ce que j’ai est une plateforme [supportant le DTM], et j’aime la F3 », déclare-t-il à Autosport.

Clairement, ce futur championnat ne sera pas rival de la future série de la FIA. « Nous ne sommes pas un championnat du monde, nous sommes un championnat d’Europe », souligne-t-il. Rappelons que les voitures courant le championnat FIA F3 sont homologuées jusqu’en 2019.

Quid du futur championnat européen de la F3 ?

Selon ItaliaRacing, l’ADAC et l’ACI envisagent de créer un championnat européen de F3, comme peut l’être la F3 America ou la F3 Asian. Si l’idée de départ était la création d’un championnat d’Europe du Nord et un d’Europe du Sud, l’idée semble abandonné.

La voiture devrait être le package Tatuus-Abarth sous le nom Alfa Romeo-Pirelli. Gianfranco de Bellis, à la tête de Tatuus, a confirmé des discussions. La Tatuus T-318 fera ses débuts en F3 Asian mi-juillet.

Renault, dont le championnat Eurocup 2.0 devrait décliner voire disparaître, tente également d’entrer dans les discussions. A la place du moteur Abarth/Alfa Romeo, le motoriste français souhaiterait y placer son moteur.

Nous connaîtrons l’ensemble des décisions dans les prochaines semaines. La FIA rendra son verdict sur les championnats régionaux, qui auront une incidence sur les championnats dits indépendants.

À propos de l'auteur :

Fan de F1 depuis de nombreuses années, ayant officié sur différents médias dont ToileF1, gérant F1Feeds sur Facebook. Community manager des pages FranceRacing.