Un accord de 5 ans passé entre Rome et la Formule E

Par | 2018-04-16T14:56:00+00:00 lundi 16 avril 2018|A la une en Monoplaces, Formule E, Monoplaces|
  • jaguar

Rome pourra accueillir une manche de l’ABB Formule E jusqu’en 2022 a annoncé le directeur de la série Alejandro Agag. Un contrat de cinq ans avec la capitale italienne a donc été signé.

Une première réussie

Agag a fait l’annonce durant le podium de la première édition de l’ePrix de Rome avec la maire de la ville Virginia Raggi. La course de samedi et les 2,84 km du circuit romain ont suscité un réel intérêt des italiens pour la série de monoplace électrique. La course a en effet réunie pas moins de 1,2 millions de téléspectateurs italiens sur la chaîne de télévision Mediaset soit 9% des audiences selon l’équipe de communication de la Formule E.

Luca Filippi, seul pilote italien engagé dans le championnat, s’est dit surpris de l’engouement des fans italiens pour la série électrique. De nombreux fans ont fait le déplacement pour le rencontrer. L’Italien, qui a terminé la course en treizième position, espère que la Formule E est le fer de lance d’une nouvelle génération de fans qui s’intéressait initialement aux courses « traditionnelles ».

« L’italie a été l’un des premiers pays à avoir promu le sport automobile dès le début. Nous avons donc une bonne culture du sport automobile. » a t-il rapporté à nos confrères d’e-racing 365. « Au début, j’avais un peu peur de la réaction des habitués des courses « traditionnelles » et je pensais qu’ils ne comprendraient pas cette nouvelle série. »

« Au final, j’ai vraiment été surpris car les ventes de billets ont été fantastiques et l’engouement incroyable. C’était vraiment un super weekend. Il y avait des habitués qui venaient de Monza ou du Mugello, mais j’ai également rencontré un nouveau public, composé de jeunes habitants urbains qui s’intéressent à la Formule E. »

« Un nouveau public est donc né et je suis certain qu’ils ont aimé le spectacle. J’espère qu’ils reviendront l’année prochaine et dans les années à venir. »

L’ePrix de Rome était un événement à guichet fermé et beaucoup de fans ont dû regarder la course depuis un pont ou depuis une butte d’herbe autour du circuit de la capitale italienne.

À propos de l'auteur :

Passionné d'automobile depuis l'âge de 3 ans. Fan du grand tourisme et de la monoplace, je débute en journalisme avec FranceRacing ! Mon rêve serait de rouler en GT !