Première manche du championnat WRC 2017, le Rallye de Monte-Carlo a réservé bon nombre de surprises au manufacturier clermontois. 

Le Rallye de Monte-Carlo a tenu ses promesses. Sébastien Ogier a marqué d’un grand coup cette première manche du championnat 2017 de WRC. Cependant, il n’a pas été simple en terme de choix pneumatiques en raison des différentes conditions de route.

« Nous avons dû faire face à la panoplie complète des conditions que nous pouvons rencontrer ici. Le froid a été une constante mais la neige, fraîche ou fondue, l’asphalte bien sec ou humide, voire givré selon les heures de la journée, ont été de la partie. Le Rallye Monte-Carlo a alors tenu ses promesses, en offrant tous les ingrédients pour faire douter les concurrents au moment d’établir leur stratégie pneumatique », explique Jacques Morelli, le manager de Michelin en Championnat du Monde des Rallyes.

Quatre gommes différentes

Pour cette épreuve, Michelin a apporté quatre gommes différentes. La réglementation prévoit qu’un seul type de pneus (avec deux gommes différentes) pour les rallyes sur terre mais pour l’asphalte, c’est différent. Ainsi, le manufacturier français a apporté deux gommes pour surface sèche, une gomme pour la neige et une gomme pour la glace.

Il a été choisi les Pilot Sport S5 et Pilot Sport SS5 (dimension : 235/40R18) pour les surfaces sèches et mouillées. Le S5 peut s’utiliser sur des surfaces sèches par moins de 10°C et les surfaces mouillées tandis que de SS5 peut s’utiliser avec des températures ambiantes proches ou inférieures à 0°C mais aussi les surfaces givrées. Pour la neige, Michelin a apporté le Pilot Alpin PA4 (dimension : 215/45R18). Enfin, pour la glace, il a été apporté le Pilot Alpin PA4 CL. Ce dernier est réglementé en France et la FIA a imposé la mise en place de 200 clous (contre 384 pour la Suède par exemple).

Pour le WRC, 80 pneus ont été mis à disposition aux pilotes. Ainsi, chaque pilote a reçu 20 Pilot Sport S5, 24 Pilot Sport SS5, 12 Pilot Alpin A4 et 24 Pilot Alpin A4 CL (cloutés). Seuls 43 pneus pourront être utilisés durant l’épreuve, shakedown compris. Aussi, chaque pilote a le droit d’embarquer au maximum deux roues de secours.