Indy 500 : Newgarden conserve son titre à Indianapolis

La 108ème édition des 500 miles d'Indianapolis a débuté avec 4 heures de retard à cause d'une météo capricieuse. A l'issue des 200 tours, c'est Josef Newgarden qui s'impose et conserve son titre à l'Indy 500.

De fortes précipitations ont obligé les officiels à revoir le programme de la journée, fort heureusement, le ciel a offert une fenêtre d'exploitation pour débuter cette course. Après séchage de la piste, les cérémonies protocolaires ont pu débuter, des hymnes officiels jusqu'au Command Start et finalement les tours de formation précédant le Green Flag agité à 22h44.

Comme le programme a été retardé, les officiels ont annoncé que bien qu'il reste assez de temps, la course devrait pouvoir se tenir sur 200 tours mais qu'elle n'excèderait pas 20h15, heure locale, en accord avec les forces de l'ordre locales, afin que les fans de course puissent partir et rentrer chez eux en toute sécurité ce soir. C'est Roger Penske en charge du Command Start et les mots les plus connus du monde des sports mécaniques : "Drivers Start Your Engines". Déjà une mésaventure pour la Chevrolet n°6 de Callum Ilott qui est clouée aux stands alors que les tours de formation sont lancés.

108ème Indy 500

Green Flag - 1/200 : C'est donc le poleman Scott McLaughlin qui lance la meute pour cette 108e édition de l'Indy 500. Mais on ne terminera pas le tour sous drapeau vert.

© Penske Entertainment John Cote

Yellow Flag - 1/200 : Tom Blomqvist perd sa monoplace tout seul dans le deuxième virage, Marcus Ericsson, ancien vainqueur en 2022, ne peut l'éviter, Pietro Fittipaldi se décale et descend de sa trajectoire, mais Callum Ilott est à l'intérieur et harponne le pilote brésilien, déjà trois abandons. Sous la neutralisation, certains pilotes décalent leur stratégie, Rahal, Ilott. Marcus Armstrong est aux stands, mais les mécaniciens sont en train de dévisser le capot moteur, ce qui n'est pas bon signe. Et cela se confirme rapidement, c'est un abandon pour le pilote Ganassi, trahi par sa mécanique Honda.

Green Flag - 10/200 : McLaughlin est à la relance, dans le peloton, Larson se fait un peu bousculer et se fait percuter la roue avant droite par Hunter-Reay, sans trop de conséquence, mais le pilote NASCAR a perdu quelques places, il évolue au 14e rang. Le classement du Top 10 au tour 20 : McLaughlin, Power, Newgarden, Ferrucci, Rossi, Rosenqvist, O'Ward, VeeKay, Herta et Kirkwood.

Yellow Flag - 23/200 : Aïe, décidément dans le clan Honda, ce n'est pas la joie, après la panne mécanique de Marcus Armstrong, Katherine Legge voit aussi son V6 nippon partir en fumée. Si on ajoute les trois pilotes au tapis au premier tour, aussi équipés de blocs Honda, une mauvaise journée pour HPD. Sous neutralisation, les pilotes Penske plongent dans les stands, suivie par la majorité du plateau. Robb, Daly et Lundgaard sont restés en piste.

Green Flag - 27/200 : Sting Ray-Robb est donc le leader à la relance, immédiatement doublé par Conor Daly à l'entame du premier virage, il y a un peu d'agitation dans le peloton, et cela va se confirmer par un nouveau drapeau jaune.

Yellow Flag - 27/200 : A l'entame du premier virage, Linus Lundqvist se trouve sur la ligne basse avec 4 monoplaces de front, il vient mordre la ligne blanche, ce qui le déséquilibre et va frapper le mur à l'extérieur. Et c'est encore un pilote motorisé par Honda qui abandonne.

Green Flag - 33/200 : C'est au tour de Conor Daly de relancer la meute, Robb insiste pour prendre le meilleur tout comme McLaughlin et Ferrucci qui prennent les commandes de la course. Ça semble très nerveux en piste, les coups de roues semblent assez francs, il n'en manque pas beaucoup pour que d'autres drapeaux jaunes soient déployés. Daly reprend les commandes de la course sur McLaughlin, le régional de l'étape aimerait frapper un grand coup sur ses terres. Le classement du Top 10 au tour 40 : Daly, McLaughlin, Ferrucci, Robb, Rossi, Newgarden, Herta, Lundgaard, Palou et O'Ward.

Robb est rentré dans les stands au tour 42, un tour plus tard c'est Conor Daly qui libère la tête de la course que McLaughlin récupère. Du côté de Romain Grosjean, il fait toujours la course en équipe avec Agustin Canapino pour le compte du Juncos Racing aux alentours de la 15e place.

Yellow Flag - 56/200 : Et encore un bloc Honda qui part en fumée, cette fois-ci, celui de Felix Rosenqvist du Meyer Shank Racing. Cette neutralisation envoie la quasi intégralité des pilotes dans les stands, à l'exception de ceux qui ont ravitaillé il y a peu, notamment, Daly et Robb. McLaughlin a eu du mal à quitter son emplacement, il a perdu une place face à Rossi.

Green Flag - 65/200 : C'est Daly qui va relancer le peloton, alors qu'on a basculé dans le deuxième quart de la course. McLaughlin fait l'intérieur au virage 1 pour reprendre les commandes de la course, derrière Rossi s'est fait enfermer et pointe au 6e rang. Sting Ray Robb ne se laisse pas démonter et double McLaughlin pour virer en tête de l'épreuve. VeeKay qui ponte en 21e position a écopé d'une pénalité d'Unsafe Release dans les stands. Palou fait l'extérieur du virage 2 à Alex Rossi pour le gain de la 7e place.

Sato est allé s'appuyer sur Castroneves en ligne droite, il y a eu contact entre les roues. Le classement du Top 10 au tour 80 : McLaughlin, Herta, Newgarden, Ferrucci, Palou, Rossi, Rasmussen, Larson, Castroneves et Power. Herta qui évolue dans le sillage direct de McLaughlin ne le double pas à l'aspiration et préfère gérer sa consommation d'essence, on entend clairement qu'il relâche l'accélérateur une fois logé dans les échappements de la Penske du Néo-Zélandais.

Yellow Flag - 86/200 : Alors qu'il s'appliquait à gérer sa course, Colton Herta se fait déventer à la sortie du virage 1 et va taper le mur, c'est l'abandon pour le pilote Andretti... encore un pilote Honda. Au tour 88, la quasi entièrement du peloton est dans les stands, Kirkwood a généreusement poussé Ilott dans les stands, ce dernier n'a pu s'arrêter à son box et a continué à rouler chez Ed Carpenter Racing, gênant de facto Ed Carpenter pour son arrêt.

Green Flag - 92/200 : C'est VeeKay qui se retrouve propulser à l'avant du peloton pour cette relance, Lundgaard le déborde rapidement, derrière Ferrucci a tenté l'extérieur au virage 1 sur McLaughlin et a réussi sa manœuvre. Kyle Kirkwood, pour avoir poussé Ilott dans les stands, écope d'un Drive Through. Chez Andretti, on se prépare à relancer Colton Herta en piste. VeeKay en stratégie décalé rentre à l'issue du tour 98.

A la mi-course, au tour 100, la classement du Top 10 : Lundgaard, Newgarden, Ferrucci, McLaughlin, Robb, Daly, Palou, Larson, Rossi et Castroneves. Pato O'Ward sauve par deux fois sa voiture, le Mexicain était à deux doigts de mettre sa McLaren dans le mur. Kyle Larson est en 6e position, il se familiarise plutôt bien à l'avant du peloton. A l'avant de la course, les Penske tentent de rouler en formation, McLaughlin prend le meilleur sur Ferrucci.

Yellow Flag - 107/200 : Ryan Hunter-Reay tente de faire l'intérieur dans la ligne droite arrière sur Scott Dixon, il y a contact avec la roue arrière de la Ganassi n°9. Ryan Hunter-Reay qui roule pour Dreyer & Reinbold Racing mord l'herbe et part en 360°, sa suspension avant droite est peut-être trop endommagée, il rentre aux stands. La direction de course repasse à plusieurs reprises le ralenti de l'action, car Scott Dixon est peut-être fautif dans ce contact.

Green Flag - 113/200 : Newgarden relance le peloton avec McLaughlin dans ses échappements, rapidement le Néo-Zélandais le double au premier virage. Marco Andretti est en difficulté à l'arrière du peloton, en tête-à-queue.

Yellow Flag - 113/200 : Marco Andretti n'a pas réussi à rattrapé son Andretti et va pas taper en marche arrière à la sortie du virage 1.

Green Flag - 118/200 : McLaughlin est à l'avant du peloton pour la relance, Rossi fait l'extérieur au virage 1 sur Ferrucci, le rookie Rasmussen vient se loger dans les échappements de Larson, Canapino double Castroneves pour le gain de la 8e place. Le classement du Top 10 au tour 120 : McLaughlin, Rossi, Newgarden, Ferrucci, Palou, Larson, Rasmussen, Castroneves, Canapino et Rahal. Newgarden finit par décider de prendre les commandes de la course au tour 127, au tour 130, Newgarden rentre aux stands sous régime de drapeau vert, un tour plus tard McLaughlin l'imite, tout comme Larson et Canapino. Malheureusement, Kyle Larson écope d'un Drive Through pour excès de vitesse à l'entrée des stands, dommage ça va compliquer sa course.

Alors que Ferrucci ressort des stands, le groupe Rossi, Palou, McLaughlin arrive puis Newgarden déborde son compatriote américain par l'extérieur profitant de ses pneus mieux en température. A l'approche du dernier quart de la course, les manœuvres sont toujours plus à la limite.

Yellow Flag - 147/200 : Will Power qui n'était pas dans un grand jour, fait l'extérieur au virage 1 sur Christian Rasmussen et va perdre l'adhérence tout seul, premier abandon dans le clan Penske. Scott Dixon est bien revenu à l'avant du peloton, il mène sous cette neutralisation.

Green Flag - 156/200 : Dixon relance le peloton, mais Rossi et O'Ward veulent prendre les devant dès le virage 1, les deux McLaren s'installent en tête. Sato se fait griller la politesse par Kirkwood. O'Ward prend le relais de Rossi pour les commandes de la course. Le classement du Top 10 au tour 160 : Rossi, O'Ward, Dixon, Newgarden, Palou, McLaughlin, VeeKay, Daly, Ferrucci et Kirkwood. Les 40 derniers tours s'annoncent, il restera un arrêt à effectuer pour les pilotes de tête. Les pilotes McLaren s'échangent la position de tête pratiquement à chaque tour, Dixon au troisième rang observe ce manège.

Parmi les hommes de tête, Rossi est le premier à rentrer aux stands à l'issue du tour 169. Dixon en profite pour prendre la tête de la course sur O'Ward, Newgarden, McLaughlin et Daly sont dans les stands à la fin du tour 171. Dixon les imite à la fin du tour 172, O'Ward suit le Néo-Zélandais de chez Ganassi. En reprenant la piste, Dixon est bien placé, il voit Newgarden le doubler pour virtuellement être en tête. McLaughlin est en difficulté dans le trafic, le Néo-Zélandais est englué loin derrière VeeKay en dehors du Top 10. Au tour 180, le classement du Top 10 : Carpenter, Larson, Simpson, Dixon, Newgarden, Rossi, O'Ward, Kirkwood, Palou et VeeKay. Les trois pilotes en haut du classement doivent encore s'arrêter une fois.

Rossi prend l'ascendant sur Dixon, Canapino à un tour se retrouve au milieu de cette lutte, il finit par doubler le leader à 17 tours du damier. A 15 tours du damier, Rossi vire en tête, c'est un quatuor de pilotes qui semble en lice pour la victoire : Newgarden, Rossi, O'Ward et Dixon. Une Penske, une Ganassi et deux McLaren. On entre dans les 10 derniers tours, le classement du Top 10 : Newgarden, Rossi, O'Ward, Dixon, Kirkwood, Palou, McLaughlin, VeeKay, Ferrucci et Daly.

C'est le Money Time, c'est les derniers tours absolument irrespirables, ça joue à chassé-croisé entre Newgarden, Rossi et O'Ward. A 5 tours du but, c'est O'Ward qui prend le relais en tête, avant que Newgarden ne reprenne son bien un tour plus tard. le Mexicain prépare son attaque et ne double pas dans la ligne droite arrière, alors que le drapeau blanc se présente, le pilote McLaren vire en tête, dans la ligne droite arrière, il coupe l'aspiration mais Newgarden le double dans le virage 3. Josef Newgarden fait le back-to-back, il conserve sa victoire à Indianapolis, le premier pilote à faire cela depuis Helio Castroneves (2001-2002), c'est la 20e victoire pour le Team Penske à Indianapolis. La déception est immense pour Pato O'Ward qui pouvait aussi s'imposer mais son adversaire était plus fort ou plus rapide que lui.

Gaël Angleviel

Mon aventure avec les sports mécaniques commence au Monte-Carlo 1987. De rédacteur à auteur, l'écriture est le moteur de ma passion.

Partager

Articles récents

Jack Miller, sans emploi, tente de conserver une place sur la grille MotoGP

En l'espace de quelques jours, Jack Miller est passé de pilote d'usine KTM à pilote…

%

Siegel remplace Pourchaire chez McLaren en IndyCar Series

Annonce surprise chez Arrow McLaren Racing, l'équipe vient de confirmer Nolan Siegel, récent vainqueur des…

%

24 Heures du Mans : Ils ont fait honneur à l'endurance !

Chaque année aux 24 Heures du Mans, des pilotes se distinguent en pilotant plus de…

%

Grand Prix d'Espagne : présentation et horaires

C'est la dixième manche de la saison 2024, le Grand Prix d'Espagne sur le Circuit…

%

Barcelone 2024, le programme du week-end FIA F2 et FIA F3

Après une petite pause, les pilotes et équipes repartent au combat. Le circuit de Barcelone…

%

Le film de Brad Pitt sur la F1 officialise sa date de sortie

Le film sur la F1 avec Brad Pitt qui a tourné des séquences pendant les…

%