Anthoine Hubert a accepté de nous raconter sa première fois à Macau.

Nous sommes arrivés le lundi précédent l’épreuve avec l’ensemble de l’équipe VAR ce qui nous a laissé le temps de nous acclimater au décalage horaire mais également de préparer les monoplaces. La découverte du tracé était également au programme avec le traditionnel tour de piste à pied au milieu de la circulation.

Le format de cette Coupe du Monde FIA F3 différait légèrement de celui connu en Championnat d’Europe au cours de la saison puisque le jeudi et le vendredi étaient chacun composés d’une séance d’essais libres et d’une séance qualificative. Le meilleur temps des deux séances qualificatives pour chaque pilote étant utilisé pour déterminer l’ordre de départ de la Course Qualificative du samedi. Après un apprentissage du circuit efficace lors des premières séances lors desquelles je me classe à chaque fois dans le top 15, la deuxième séance qualificative va être interrompue à maintes reprises par les sorties de piste de certains concurrents ce qui m’empêche d’améliorer mon temps et ma position, me forçant donc à me « satisfaire » d’une 14ème place pour le départ de la Course Qualificative.

Mon départ lors de celle-ci va être bon puisqu’après quelques dizaines de mètres, je pointe déjà au 12ème rang. Malheureusement, deux virages plus loin, en tentant de continuer la remontée, je commets une erreur et heurte le mur. C’est donc la fin de la course, ce qui est synonyme de dernière place sur la grille de départ du Grand Prix de dimanche.

Mon objectif est alors de remonter au maximum dans la hiérarchie et de montrer que cette erreur du samedi n’enlève rien à ma performance. Après 15 tours de course, ce n’est pas moins de 14 pilotes que j’ai dépassé pour terminer à une honorable 13ème position.

La course de dimanche fut bonne et me laisse des regrets quand à mon erreur de samedi. D’un autre côté, je prends cela avant tout comme de l’apprentissage. Macau étant l’un des circuits les plus difficiles au Monde, j’ai pris beaucoup de plaisir lors de cette course et je pense que cette expérience ne peut que m’être bénéfique pour le futur ! J’espère pouvoir y retourner…

Par Anthoine Hubert