Liberty Media, propriétaire de la F1 et du MotoGP ?

La Bécanerie, casques, équipement et pièces moto

Récemment, le journal économique espagnol Expansión révélait des discussions entre Liberty Media et Bridgepoint, actionnaire majoritaire de Dorna Sports. Egalement propriétaire des droits commerciaux de la F1, l'entreprise de John Malone peut-elle avoir les deux disciplines ?

En septembre 2016, Liberty Media annonce l'acquisition de Delta Topco, qui détient les droits commerciaux de la F1. Propriétaire de 18,7% dans un premier temps, l'entreprise américaine finalise l'acquisition au début de l'année 2017. La transaction est évaluée à 8 milliards de dollars. Parmi les anciens propriétaires de Delta Topco, on trouve le CVC Capital Partners, qui détenait autrefois des parts dans Dorna Sports.

Bridgepoint, actionnaire de Dorna Sports depuis 2006, souhaite vendre l'entité promotrice du MotoGP et avec les nombreuses catégories. Carmelo Ezpeleta assure qu'il n'y a pas encore eu d'offres acceptées de la part de l'actionnariat de l'entreprise espagnole. Aujourd'hui, le MotoGP serait valorisé à 4 milliards de dollars.

Liberty Media, un rachat du MotoGP possible ?

Liberty Media suit le chemin inverse du CVC Capital Partners. En juin 1998, le fonds de capital-investissement prend une participation dans Dorna Promoción del Deporte auprès de Banco Banesto pour 78 millions d'euros. En novembre 2005, c'est à la F1 que s'attaque le CVC Capital Partners, en rachetant les droits commerciaux de la discipline, pour 830 millions d'euros.

Cependant, la Commission européenne de la concurrence approuve cette acquisition du pinacle de la monoplace à condition que le CVC Capital Partners cède sa participation dans Dorna Sports. En effet, la commissaire européenne à la concurrence Neelie Kroes déclare que "lorsque les deux événements les plus populaires de l'Union Européenne, la Formule 1 et le Moto GP, tombent entre les mains d'un seul propriétaire, il y a un risque d'augmentation des prix des droits de télévision sur ces événements et une réduction du choix pour le consommateur. Je suis convaincue que les engagements pris par CVC élimineront ce risque". Le CVC Capital Partners cède Dorna Sports à Bridgepoint pour 500 millions d'euros.

Concernant Liberty Media, l'entreprise de John Malone est actuellement propriétaire des droits commerciaux de la F1. Acquérir le MotoGP est pour le moment qu'une simple rumeur, bien que des discussions aient commencé selon le journal économique espagnol Expansión.

L'empire américain, qui est le plus puissant au monde en 2023 avec une valorisation à 18,22 milliards de dollars, pourrait se retrouver dans la même situation que le CVC Capital Partners il y a moins de vingt ans. En effet, "le droit européen de la concurrence interdit les accords restreignant la concurrence entre les entreprises, les abus de position dominante, certaines concentrations et acquisitions". Avoir la F1 et le MotoGP pourraient donner une position dominante à Liberty Media, que ce soit dans les négociations avec les promoteurs, avec les diffuseurs ou même avec les sponsors.

Quand la F1 et le MotoGP ne font qu'un

Depuis quelques semaines, l'idée d'avoir sur un même week-end la F1 et le MotoGP se fait entendre. Pramac Ducati a choisi de sauter le pas en présentant sa livrée 2024 juste avant le début du Grand Prix de Bahreïn.

Quant à un Grand Prix commun, le Circuit des Amériques semblait être le candidat parfait puisque le circuit accueille les deux disciplines. Mais Bobby Epstein, propriétaire du COTA, admet que ce genre d'événement ne devrait pas se réaliser, du fait que les deux disciplines ont des mesures de sécurité différentes.

La F1 et le MotoGP cherchent à se renouveler depuis plusieurs saisons, notamment en augmentant le nombre de courses par saison ou encore en instaurant des courses sprint. La F1 a choisi d'en faire un certain nombre par saison tandis que le MotoGP a pris le parti de l'instaurer sur tous les week-ends de course. Pour la discipline à deux roues, cela a permis de gonfler les audiences. Financièrement, difficile de savoir pour le moment si l'introduction de la Sprint a permis à Dorna Sports d'augmenter son chiffre d'affaires, qui n'était que de 425 millions d'euros en 2022, contre presque 2 milliards d'euros pour le Championnat du Monde F1.

Mickael Guilmeau

Fan de F1 depuis de nombreuses années, ayant officié sur différents médias dont ToileF1, gérant F1Feeds sur Facebook.

Partager

Articles récents

GP des Amériques 2024, Course : Maverick Viñales, première victoire avec Aprilia

Les pilotes MotoGP sont sur le Circuit des Amériques, à Austin. Maverick Viñales est l'homme…

%

Limitation à 10 équipes de F1 pour les Accords Concorde ?

Les Accords Concorde actuels arrivent à échéance fin 2025, et pour la prochaine période les…

%

GP des Amériques 2024 : les échos du paddock MotoGP

Le MotoGP se retrouve sur le Circuit des Amériques, à Austin, pour le Grand Prix…

%

GP des Amériques 2024, Sprint : Maverick Viñales intouchable à Austin

Maverick Viñales, dernier vainqueur d'une Sprint, part de la pole position de la course disputée…

%

GP des Amériques 2024 : la grille de départ MotoGP

Maverick Viñales s'est offert la pole position sur le Circuit des Amériques, à Austin, en…

%

GP des Amériques 2024, Qualifs : Maverick Viñales atomise la pole position

Le Circuit des Amériques, situé à Austin, accueille le Grand Prix MotoGP. Francesco Bagnaia a…

%