Si Léo Rossel et Stéphane Consani étaient annoncés comme ultra favoris pour le titre en début de saison, le championnat a été au final très ouvert avec 4 vainqueurs différents : Benjamin Clémençon au Terre de Castine, Stéphane Consani au Terre de Langres, Mathieu Franceschi au Terre de Lozère et Emmanuel Gascou au Terre des Cardabelles.

Avec 41 points à prendre sur cette finale au Terre de Vaucluse, 6 pilotes conservent leur chance d'être titrés ! Ce rallye aura comme invité surprise le norvégien Ole Christian Veiby sur une Hyundai i20 Coupé WRC, il sera transparent au championnat.

Championnat de France des Rallyes Terre

Cyrille Feraud (Citroën C4 WRC) - 110 points

Le leader du championnat n'a remporté aucune manche cette saison et a pour meilleur résultat sa seconde place au Terre de Langres. Cyrille Feraud a remporté à chaque fois la catégorie A8W et a été très régulier tout au long de la saison. S'il arrive en position de leader, un écueil se dresse sur sa route : il aura plusieurs adversaires déterminés dans sa catégorie.

Tout d'abord son adversaire pour le titre Stéphane Consani qui passe pour cette manche finale sur une DS3 WRC. Il y aura également Eric Rousset sur une C4 WRC et enfin Stéphane Lefebvre sur une DS3 WRC, le Nordiste sera sûrement le plus rapide de la catégorie. Rousset et Lefebvre pourraient prendre de gros points à Cyrille Feraud et Stéphane Consani... Le titre serait une superbe récompense pour cet habitué de longue date du Championnat de France des Rallyes Terre.

Benjamin Clémençon (Hyundai i20 R5) - 103 points

© Championnat de France des Rallyes

Vainqueur surprise du Terre de Castine en ouverture de saison, Benjamin Clémençon a également signé un podium à Langres. S'il n'est pas le plus rapide des pilotes en R5, nul doute que chez Sarrazin Motorsport on saura jouer la course d'équipe !

Emmanuel Gascou (Citroën C3 R5) - 102 points

Si l'on savait Emmanuel Gascou très rapide, il a surpris tout le monde en menant le Terre de Castine au volant d'une vieillissante Peugeot 207 S2000 avant d'abandonner sur casse mécanique. Passé sur une Citroën C3 R5 lors de la troisième manche au Terre de Lozère il s'est montré rapidement à l'aise avec une seconde place et a enfin connu la consécration avec une première victoire en Championnat de France des Rallyes Terre lors du Terre des Cardabelles après une rude bataille face au nordiste Arnaud Mordacq. S'il est l'homme en forme du moment, Emmanuel Gascou devra faire face aux WRC et à notamment à un certain Mathieu Franceschi en R5.

Stéphane Consani (Citroën DS3 WRC) - 97 points

© Championnat de France des Rallyes

Après la Ford Fiesta Rally2 et la Skoda Fabia R5, Stéphane Consani roulera sur une troisième monture cette saison. Si son retard au championnat reste assez faible, le choix de la WRC est judicieux au vu de la concurrence présente en R5. Mais en WRC, la présence de Stéphane Lefebvre pourrait bien brouiller les cartes...

Un bon résultat scratch serait alors déterminant. Malgré sa victoire à Langres et ses troisièmes places lors des 2 dernières manches, l'abandon à la réception d'une bosse en début de saison alors même que la victoire lui tendait les bras coûte très cher à Stéphane Consani.

Mathieu Franceschi (Hyundai i20 R5) - 87 points

© Championnat de France des Rallyes

Mathieu Franceschi roulera lui aussi sur sa troisième monture de la saison après la Peugeot 208 Rally4 et la Citroën C3 R5. Après 2 rallyes réussis et 2 victoires de classe sur la 208 2 roues motrices, il a survolé le Terre de Lozère sur une Citroën C3 R5.

Alors qu'il lui suffisait de finir la saison sans problème pour entrevoir le titre, des problèmes de budget l'ont empêché de prendre le départ du Terre des Cardabelles. Oui, Mathieu Franceschi est encore en lice pour le championnat avec seulement 3 résultats. S'il pourra défendre ses chances au Terre de Vaucluse, il a très peu de chance d'être titré : pour cela il faudrait au moins que Feraud abandonne et que ses adversaires en R5 n'excellent pas sur cette finale.

Paul Lamouret (Mitsubishi Lancer Evo IX A8) - 87 points

Si les chances de titre de Paul Lamouret relèvent de l'improbable, le pilote du Lot est toujours mathématiquement dans la course au titre. Au volant de sa Mitsubishi Groupe A dépassée en performance pure par les WRC et R5, il a signé une belle 6ème place à domicile en ouverture de saison au Rallye Terre de Castine.

La saison s'est poursuivie par un top 10 à Langres et une nouvelle victoire en catégorie A8 au Lozère. Il sera quasi impossible pour lui de viser le top 10 lors de ce Terre du Vaucluse. Mais finir dans le top 5 du championnat serait une superbe récompense et une superbe performance.