Après un week-end quasi parfait à Abu Dhabi, avec une victoire en course 1, Pierre Gasly est le nouveau champion GP2. Retour sur le parcours du pilote français qui devrait suivre les traces de Stoffel Vandoorne l'an prochain.

Pierre Gasly a commencé sa carrière en sport automobile alors qu'il n'avait que 10 ans. En 2009, il finit 3e du championnat de France KF3. Il finit à la même place lors du Grand Prix Open Karting KF3 et du CIK-FIA World Cup KF3. L'année suivante, il finit vice-champion du championnat européen de CIK-FIA KF3.

Ce n'est qu'en 2011 que Pierre Gasly débute sa carrière en monoplace. Il participe au championnat F4 France et finit 3e, derrière ses compatriotes et amis Andrea Pizzitola et Matthieu Vaxiviere. En 2012, le pilote français rejoint la Formule Renault 2.0. Ainsi, il participe au championnat Eurocup et à une partie du championnat NEC. Sa saison en Eurocup s'achève sur une 10e place, avec 2 podiums à la clé. La saison suivante, Pierre Gasly remporte le championnat Eurocup avec l'équipe Tech1.

Pierre Gasly Eurocup 2013 Tech1

© Tech 1

L'année 2014 marque un tournant dans la carrière de Pierre Gasly. Aussi, le pilote français devient membre du Red Bull Junior Team. Il en profite pour passer en Formule Renault 3.5. Il finit vice-champion de la discipline, derrière Carlos Sainz Jr, autre pilote du giron Red Bull.

Des débuts en GP2

Cette même année, il participe à ses premières courses en GP2. Lors d'une interview accordée à F1Feeds à l'époque, Pierre était revenu alors sur sa première expérience dans l'anti-chambre de la F1. A ce moment-là, il remplaçait Tom Dillmann, champion de Formula V8 3.5 2016.

"Ça a été un week-end difficile car c’est toujours dur d’arriver dans une équipe en milieu d’année. Avec Arden, on joue quelque chose au championnat donc il pousse toujours à 100%. Avec eux, on avait rien à jouer. Je venais en tant que rookie et c’était plus dur. Dès le début des essais libres, je leur disais que j’avais des problèmes avec les freins. Je ne faisais que bloquer les arrières.

Comme j’arrivais, ils ne voulaient pas trop m’écouter et à la fin de la course 1, je suis allé voir Arden et DAMS pour leur demander leur façon de procéder. Ils m’ont dit qu’ils mettaient des freins neufs à Monza parce qu’il faut que ça freine à la fin de la ligne droite. Mes freins avaient deux meetings. En général, en GP2, ils changent les freins après chaque meeting. C’est le problème d’arriver dans une équipe où tu n’es pas depuis le début de la saison et qu’ils n’ont rien à jouer avec toi, il y a des choses comme ça et tu ne peux pas y arriver, un peu comme si tu prenais le limiteur dans chaque ligne droite à Monza. Ce n’est pas possible.

C’était frustrant. Je leur ai dit que je ne comptais pas arriver dans les 3 premiers parce qu’il faut un temps d’adaptation. Mais entre 6 et 10, c’était jouable. Là, c’est impossible de montrer quoique ce soit. Ce qui m’énerve, c’est que depuis le début, je l’ai senti, j’ai essayé de leur dire. Avec Arden, je les connais depuis l’année dernière. Je peux leur dire 'les mecs, les freins, il y a quelque chose qui ne va pas du tout, il faut les changer' . Eux, ils vont comprendre, je peux être franc avec eux. Avec Caterham, c’était la première fois que je travaillais avec eux. Je ne pouvais pas être aussi franc et on n’a pas la même relation.

Ils savent très bien que la saison prochaine, je ne vais sûrement pas rouler avec eux. Au niveau de la voiture, ils ne me disaient pas ce qu’ils faisaient dessus. J’étais au courant de rien. C’est une relation difficile. Pour la course 2, ils m’ont mis 2 freins neufs à l’avant et les freins de l’avant à l’arrière. Ça commençait à aller dans le bon sens mais comme je me suis accroché dès le début, on n’a pas pu voir », déclarait-il.

Pierre Gasly GP2 2014

© GP2

La saison suivante, Pierre Gasly continue en GP2 et rejoint l'équipe DAMS. Il réalise alors une saison honorable avec une 8e place finale. Ce n'est que cette saison que le pilote Red Bull, qui a rejoint Prema, remporte sa première victoire en GP2 à l'occasion de la première course de Silverstone. La suite est ainsi connue, avec un titre décroché dans la dernière course après une bataille avec son coéquipier Antonio Giovinazzi.