Le Rallye du Var est chaque année la dernière manche du Championnat de France des Rallyes Asphalte. Plus de 30 R5 et quelques WRC étaient prêtes à en découdre pendant 3 jours sur les spéciales du massif des Maures... Déjà titré à l'issue de la manche précédente, Yoann Bonato et son copilote Benjamin Boulloud étaient les favoris au départ de ce rallye.

Crédit photo : Compte officiel facebook Yoann Bonato

1ère étape : Sylvain Michel sort... Bonato engrange

La pluie tombait fort ce vendredi rendant les spéciales très piégeuses... Sylvain Michel tirait le premier en sortant la grosse attaque dans la spéciale de la Môle et son légendaire passage au col du Canadel. Champion de France Asphalte en 2016 (devant Yoann Bonato) et sans gagner un rallye (ce qui n'enlève rien à sa performance), second du Rallye du Var 2017, Champion de France Terre 2018, Sylvain Michel prouve une fois de plus son immense talent.
Cette première spéciale a failli être fatale par excès d'optimisme dans une corde sale pour Anthony Fotia qui étrennait la toute nouvelle Citroën C3 R5 de l'équipe Chazel Technologie Course.

Il récidivait dans la spéciale suivante en devançant le groupe Yoann Bonato, Stéphane Sarrazin, Laurent Pellier et le russe Nikolay Gryazin qui a étonné ceux qui ne s'intéressent qu'aux rallyes français...

Coup de théâtre dans l'ES3 avec la sortie de Sylvain Michel. Yoann Bonato prend la tête et ne la lâchera plus ! Le Champion de France Junior et Espoir Echappement 2018 en profite pour se mettre en valeur en signant le cinquième chrono... Jolie performance pour celui qui découvrait le rallye du Var et effectuait son premier rallye sur une 4 roues motrices.

Crédit photo : Compte facebook officiel Adrien Fourmaux.

Scratch pour le champion de France en titre dans la dernière spéciale du jour qui rentre à Sainte-Maxime devant Stéphane Sarrazin et Bryan Bouffier. Superbe troisième temps pour Adrien Fourmaux ! A noter l'abandon de Quentin Giordano, malade. Il n'y a pas un mais 2 leaders en 2 roues motrices, l'expérimenté Cédric Robert qui continue chaque année d'impressionner les spectateurs français, et le jeune Nicolas Ciamin qui a explosé cette année en Championnat de France sont ex-aequo au général.

2ème étape : Bonato survole, Gryazin se montre

Temps sec ce samedi mais les spéciales restent très piégeuses avec des portions sèches et d'autres parties détrempées. Cette étape commence à nouveau par un passage dans la spéciale de la Môle où Bonato et le franco-belge William Wagner signent le meilleur chrono ex-aequo. Ils sont suivis à 0"1 par Adrien Fourmaux qui prend la 4ème place au général.

Bonato ne fait qu'une bouchée des 3 spéciales suivantes. Hélas, Adrien Fourmaux et son copilote Kevin Parent partaient à la faute dans l'ES8.

La boucle de l'après-midi permettait au vice champion d'Europe des rallyes 2018 Nikolay Gryazin de signer 2 scratchs. Arrivé méconnu en France avant ce rallye, les spectateurs doivent se rappeler de lui désormais grâce à son attaque.

Crédit photo : Compte facebook officiel Nikolay Gryazin.

Le second passage dans Collobrières était malheureusement annulé la faute à des spectateurs perturbateurs... Pas de changements par rapport à la veille sur le podium scratch. Laurent Pellier et Nikolay Gryazin ferment le top 5. Nicolas Ciamin ayant abandonné, Cédric Robert occupe la tête des 2 roues motrices devant son meilleur adversaire Manu Guigou.

3ème étape : Bonato remporte son premier Rallye du Var !

Gryazin ouvre les hostilités sur la première des 3 spéciales du jour ! En effet, l'écart est faible entre Bouffier, Pellier et Gryazin et une place sur le podium pourrait récompenser leurs efforts.

Scratch pour Stéphane Sarrazin dans la spéciale de Gonfaron devant Bryan Bouffier.

La dernière spéciale allait malheureusement ruiner le rallye de la paire Sarrazin/Renucci. En effet, une crevaison à quelques kilomètres de l'arrivée le faisait chuter au classement... Bryan Bouffier signe le scratch et sauve sa place devant Laurent Pellier et un Nikolay Gryazin qui a décidé d'assurer.

Au final, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud remporte le prestigieux rallye du Var pour la première fois avec plus d'une minute d'avance sur Bryan Bouffier ! Laurent Pellier déjoue les pronostics et signe une superbe troisième place. On espère le revoir sur une R5 l'an prochain.

Crédit photo : Compte facebook officiel Laurent Pellier.

Nikolay Gryazin signe un résultat probant. Le Vosgien Quentin Gilbert clôture le top 5. Stéphane Sarrazin, malchanceux, termine 6ème devant William Wagner et Mathieu Arzeno. Cédric Robert finit à une 16ème place finale avec une belle avance sur Manu Guigou. Hugo Margaillan finit devant Yohan Rossel (déjà champion) en 208 Rally Cup. Sébastien Dommerdich a à nouveau régalé les spectateurs et affolé les chronos sur sa 205 en remportant le groupe F2000 avec une 24ème place finale à la clé.