Lédenon était le cadre de la finale de notre saison 2017 au sein des Rencontres Peugeot Sport. Sur cette piste rapide, délicate, le week-end fut signe de sensations fortes et de défis sportifs jusqu’à la dernière minute. Retour sur cette épreuve de clôture.

Secoué comme un sprinter

Avec 3 courses au programme du samedi, l’équipe du team ACTEMIUM réalisa une très belle prestation en qualifications en se plaçant à la 7ème place et 3ème place pour Antoine, et à la 4ème position pour Benjamin. Avec 40 voitures en piste, la tâche ne fut pas simple, agrémentée de nombreux drapeaux jaunes signes d’accidents. Peu simple pour faire un tour clair.

Pour les courses, les choses furent un peu plus compliquées pour Antoine. Après un bon départ en course 1, il fut pris dans un gros accrochage au deuxième virage. 5 voitures resteront sur le carreau. Antoine arrivera à s’en sortir mais hélas avec une porte découpée comme une boite de conserve sur toute sa longueur. Les images des caméras embarquées valent mieux qu’un long discours. Retour en piste 11ème après le premier tour, le classement final sera 7ème après une belle remontée.

Toujours avec Antoine au volant, la course 3 ne se passera pas forcément comme prévu non plus. Placé en deuxième ligne sur la grille de départ, Antoine fera un magnifique départ pour prendre la tête de la course après le premier virage.

Hélas, alors 3ème, un concurrent peu scrupuleux poussera hors de la piste la voiture du team ACTEMIUM, acte non pénalisé par la direction de course… Par la suite, la fougue d’autres pilotes entraînera la perte de nombreuses places, pour ainsi finir à la 9ème position. Le résultat est assez frustrant car le départ envisageait bien mieux. Belle prestation de Benjamin, qui pourra s’échapper rapidement et éviter les kamikazes de la discipline pour finir 4ème.

Relais et la course au pied du podium

La course Relais était l’objectif de la finale afin de bien finir cette saison. Après des qualifications plutôt réussies, et la 4ème place sur la grille, la course était donnée le dimanche matin pour 6 heures.
Benjamin réalisera le départ et fera son premier relais à la 3ème place, à quelques mètres du second. Après seulement 15 minutes, le premier Safety-Car fera son apparition. Hélas, la voiture numéro #203 ressortira des stands à la 11ème place suite à des concurrents ne respectant pas forcément les règles dans les stands en créant des bouchons leur permettant de sortir devant.
Très frustrant surtout que ce phénomène se reproduira plusieurs fois pendant la course. Malgré cela, et une énorme perte de temps à devoir redoubler tous les concurrents un par un, nous sommes arrivés à reprendre la 4ème place à mi-course. Avec pas moins de 10 Safety-Car pendant la course, ce fut un vrai jeu de poker pour choisir « les bons ». A ce jeu, et avec une stratégie bien étudiée, nous arriverons à revenir 2ème à 1h40 de la fin de l’épreuve.

Déjouer les pièges

Sur la dernière heure, le stress sera important avec un rythme de folie. La numéro #203 tenait la 3ème place avec devant elle les 2 premiers. Cependant, il fallait compter sur la remontée exceptionnelle du team GPA, qui pointait à seulement 20″ de nous. Pendant près d’une heure, Antoine s’est battu pour maintenir un écart mais un nouveau Safety-Car regroupait le peloton.
A 7 minutes de la fin, les 4 premières voitures étaient regroupées en 3″. A la relance de ce dernier Safety-Car, Antoine arrive à faire une belle relance et s’empare de la 2ème place. Hélas, après seulement 1 demi-tour, il se fait attaquer et est percuté, faisant rétrograder l’équipage à la 4ème place. Malgré une attaque de tous les instants, rien ne fera rattraper le temps perdu.

Le team ACTEMIUM termine cependant sur une belle 4ème place à 5″ de la victoire… de quoi penser que ces courses sont réellement très serrées.

Au championnat, c’est la 5ème place qui nous revient. La 5ème place du team JSB lors de la course leur permet de rester devant nous au championnat pour seulement 3 points.

Il est une fois de plus regrettable de passer à travers le championnat suite à l’abandon de Magny-Cours, ou même avec un résultat médiocre dans les 15 premiers, nous aurait permis de finir sur le podium final.

Carton rouge !!

La discipline n’est pas du stock car, où tout peut être accepté. Voiture abîmée, course amputée, il est difficile d’accepter ce final. Nous avons pu voir ce week-end beaucoup de choses peu propres dans le comportement en piste, décisions, suivis du règlement. Comment expliquer qu’aucune sanction ne soit appliquée aux pilotes créant des accidents, des accrochages ?
Doit-on considérer ces comportements comme normaux ? Sans aucune sanction, le résultat risque d’être de pire en pire avec les coûts associés. La négociation avec la direction de course doit-elle être une solution ?
La direction n’est-elle pas capable de prendre ses responsabilités ? Doit-on voir des comportements anti-sportifs, comme le fait de prendre la voie des stands en avance afin de bloquer tous ses concurrents et gagner des places ?

Beaucoup de questions que nous nous posons car il est décourageant de passer à côté de la performance suite à des attitudes irrespectueuses. A bon entendeur !!