Pour mettre en lumière les V12, rien de moins que les Mercedes-Benz CLK GTR et CLK GTR Roadster, les versions de route des classes GT1. Une voiture née pour l'homologation des prototypes de course.

La CLK GTR est née pour la course et mise en piste avant sa version de production. Ce qui n'était pas du goût de la concurrence, Mercedes-Benz a rectifié le tir. Et la version de route est aujourd'hui l'un des ovnis des supercars des années 90.

Mercedes-Benz CLK GTR, l'Empire contre-attaque

Avant qu'elle ne devienne une supercar, la Mercedes-Benz CLK GTR fut initiée dans un seul but. En l'espace de 4 mois de conception entre 1996 et 1997, la marque à l'étoile n'avait qu'une idée en tête : Il fallait battre la McLaren F1 GTR dans le championnat FIA GT Championship. Ainsi de la conception à la fabrication, il n'aura fallu que 128 jours à la firme allemande afin de sortir la CLK GTR.

Pour le développement de cette dernière, Mercedes-Benz a utilisé une McLaren F1 GTR pour ses essais. Cela peut paraître étonnant, mais c'était la seule façon de procéder pour en apprendre plus rapidement. Engagée en FIA GT Championship, le championnat succédant au BPR, la CLK GTR collectionne les victoires. Le modèle de course a remporté 17 courses sur les 22 auxquelles elle a participé, ainsi que les 10 courses de la saison 1998.

Une bête de course

La domination fut telle qu'aucun constructeur ne s'engagea en 1999, c'en était finit de la classe GT1. Malgré cette absence, Mercedes-Benz a décliné sa CLK GTR en modèle de production, avec environ 26 unités sorties des usines. Avec un prix annoncé à 1,5 millions de dollars, elles ont réussi à conquérir quelques bons clients fortunés. Si son moteur était l'une des raisons d'acheter le bolide, la boite de vitesses n'était pas en reste. Directement issue du modèle de course, les 6 rapports mettaient en exergue les talents du pilote.

Son V12 de 6,0l de la version course a été revu pour une cylindrée de 6,9l. Il en résulte quelques 612 ch, des version survitaminés de 7,3l du V12 affichées 655 équidés. Ce moteur continuera un bout de carrière à l'arrière de la Pagani Zonda. Ensuite la Mercedes-Benz CLK GTR connaîtra une déclinaison en roadster (ci-dessous en vidéo) et un modèle pour lui succéder, la Mercedes-Benz CLR.

Vidéo embarquée d'une CLK GTR Roadster