Renault entre au capital du groupe de presse Challenges

Par | 2017-12-13T14:56:14+00:00 mercredi 13 décembre 2017|Actualité Automobile, Automobile|
  • Carlos Ghosn Renault

Renault et Challenges ont décidé de s’associer. Le constructeur français entre au capital du groupe de presse qui comprend les magazines Challenges, Historia ou Sciences & Avenir.

Renault vient d’acquérir 40% du groupe de presse Challenges. Claude Perdriel, propriétaire du groupe, garde 60% du magazine. Ce rachat intervient à un moment où la presse et notamment les kiosques connaissent des difficultés.

Mettre en relation la presse avec les automobilistes

Dans un édito publié dans Challenges, Claude Perdriel explique le projet discuté avec Carlos Ghosn. « Début septembre 2017, Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault, nous a proposé un projet révolutionnaire : mettre nos contenus à la disposition de tous les possesseurs de voiture Renault. Cette idée lui est venue en réfléchissant aux développements de la voiture électrique et de la voiture autonome connectée », écrit-il.

Le PDG du groupe Renault lui a clairement dit que « ce projet s’inscrit pleinement dans la stratégie du groupe Renault qui vise à offrir de nouveaux services connectés et à améliorer l’expérience de ses clients ».

La voiture autonome, un gain de temps pour autre chose

Les Français et les Européens passent aujourd’hui en moyenne deux heures par jour dans leur véhicule. Claude Perdriel et Carlos Ghosn partagent une conviction forte. Ainsi, le développement de la voiture connectée et autonome va libérer du temps utile aux utilisateurs. Le groupe Challenges et le Groupe Renault ont, ensemble, tous les atouts pour inventer le « lab d’innovations » afin de concevoir les nouveaux contenus éditoriaux embarqués et les technologies adaptées.

À propos de l'auteur :

Fan de F1 depuis de nombreuses années, ayant officié sur différents médias dont ToileF1, gérant F1Feeds sur Facebook. Community manager des pages FranceRacing.