Il y a quelques semaines Bugatti était fière de nous présenter son record d’accélération-freinage en moins de 42 secondes. Mais ce record est déjà de l’histoire ancienne, le constructeur suédois Koenigsegg vient de le balayer !

Mais moins de 42 secondes pour quel type de record exactement ? L’accélération de 0 à 400 km/h (quand même) jusqu’à l’arrêt total. Une belle performance.

Koenigsegg 1 – 0 Bugatti

Lors du salon de l’automobile de Francfort à la mi-septembre Bugatti affichait fièrement son record avec la Chiron. Les choses ont été faite en grand puisque Juan Pablo Montoya s’était prêté à l’exercice.
La prouesse de la Supercar française (sous pavillon allemand, quand même…) s’est soldé par un temps de 41″96. Cette performance paraissait incroyable mais le pedigree de la bête le permet largement.
Le W16 8,0l Quadri-Turbo de 1 500ch et 1 600 Nm de couple associé à une boite auto à 7 rapports pouvait bien afficher un tel chrono.

Mais, il y a un mais ! Koenigsegg s’est fait plaisir avec son Agera RS. La firme suédoise ne dispose pas de la même renommée que le constructeur français appartenant à Volkswagen, cela ne l’empêche pas de se montrer sur la scène internationale.

Et les suédois ont frappé fort, très fort même. Ils ont lancé la Agera RS équipée d’un V8 5,0l Bi-Turbo de 1 360ch et 1 200 Nm de couple associé à une boite séquentielle à 7 rapports, sur le même exercice que la Bugatti Chiron. Le 0-400-0 a été expédié en 36″44, soit près de 5 secondes plus rapide que la Chiron.
On appelle cela une claque au chronomètre, et à la réputation de Bugatti. Koenigsegg s’offre un coup de maître et une exposition mondiale sur les réseaux sociaux ainsi qu’en référencement. Les recherches Google de Bugatti Chiron mènent toutes vers la Koenigsegg Agera RS et son nouveau record.