Grand Prix d'Espagne 2017 : Présentation et Horaires

2017-05-11T00:38:00+00:00jeudi 11 mai 2017|Formule 1|

Il est de coutume depuis quelques saisons, que le Grand Prix d’Espagne soit l’entame de la saison européenne ! Cette année ne déroge pas à la règle ! Le circuit de Barcelone-Catalogne, comme il faut le dénommer désormais, développe son bitume sur une boucle de 4,655 km à parcourir 66 fois pour un total de 307,104 kms pour la longueur de la course.

Le tracé de cette piste n’est une énigme pour aucune écurie, puisqu’elle officie comme piste d’essais pendant l’hiver. La piste inaugurée en 1991 a subi quelques aménagements depuis son introduction, mais reste cohérente avec son ADN ! La longue ligne droite de départ / arrivée conditionne déjà un premier et un second virage délicat qui envoient les monoplaces sur les courbes rapides et en appui « Renault », puis celle de « Repsol » qui permet d’être placé au mieux pour celle en dénivelé au freinage délicat pour le virage 5.

La piste, de par son exposition géographique, est souvent balayée par les vents et dépôts de poussière / sable, ce qui tend à rendre l’adhérence précaire lors des premières séances libres. L’asphalte ne propose pas le meilleur grip du championnat, ce qui pourra engendrer une dégradation des pneumatiques. La succession des courbes rapides avec peu de zones à forts freinages réduit d’autant les possibilités de dépassements. Les opportunités n’y sont pas fréquentes, seul le virage 10 peut apporter cette solution ou une zone DRS bien exploitée.

Le Circuit

© FIA.com - Barcelone

© FIA.com – Barcelone

Quelques anecdotes pour le tracé catalan :

  • Il y a un avantage certain à s’élancer de la pole position, en 26 éditions, 19 pilotes en position de pointe se sont imposés, seuls Schumacher (Ferrari – 1996) depuis la troisième place et Alonso (Ferrari – 2013) depuis la cinquième ont triomphé en s’élançant hors de la première ligne, et 4 autres vainqueurs depuis la seconde position.
  • Max Verstappen s’est imposé en 2016 sur sa Red Bull-Tag Heuer à l’âge de 18 ans et 228 jours Il s’empare du record de précocité détenu par Sebastian Vettel qui avait gagné à l’âge de 21 ans et 74 jours. Un record qui sera compliqué de battre puisque désormais il faut avoir 18 ans minimum pour accéder à la F1, Max Verstappen ayant débuté à 17 ans.
  • Mercedes a également le potentiel d’égaler une onzième victoire consécutive, propriété de McLaren jusqu’à présent pendant la saison 1988. Ce serait également la cinquantième de Mercedes dans ce championnat de F1.
  • Le pilote en exercice qui connait le mieux la piste est Jenson Button qui a passé tout au long de sa carrière 124 jours de tests ici en Espagne. Il a accumulé 8 160 tours et 38 123 kms, pour comparaison, le moins expérimenté Rio Harayanto aura parcouru lors des tests, seulement 1 080 kms.
  • La promotion pour Max Verstappen chez Red Bull, fait de lui le neuvième pilote a courir une course pour l’écurie autrichienne. Avant lui, ses prédécesseurs étaient : David Coulthard, Christian Klien, Vitantonio Liuzzi, Robert Doornbos, Mark Webber, Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat.
  • Quant à Kvyat qui retourne chez Toro Rosso, il sera l’un des 4 pilotes sur la grille a disputer une course en Espagne pour un come-back dans une écurie, comme les pilotes Kimi Räikkönen pour Ferrari, Nico Hülkenberg pour Force India et Fernando Alonso pour le compte de McLaren.

Les zones DRS

Il y a deux zones de DRS ici en Espagne. La première zone où l’aileron arrière peut être activé se situe entre les virages 9 et 10, dont le point de détection se situe 86m avant le virage 9 et une mise en application 40m après ce dernier.
La seconde zone de DRS se trouve dans la ligne droite de départ / arrivée, avec un point de détection qui est la ligne du Safety-Car après le virage 16 pour une activation possible 157m apès le dernier virage, le n°16.

Les pneus

Pour cette piste vieillissante, le tarmac abrasif reconnu oblige le constructeur sino-italien, Pirelli, a proposé des composés plus durs. Ainsi, nous verrons donc la gamme Hard (flancs orange) être alignée aux côtés des Medium (blancs) et Soft (jaunes). Malgré le défi de l’usure des gommes, le choix des pilotes s’est tout de même orienté vers un large plébiscite des enveloppes les plus tendres. Les gommes dévolues pour temps humide et pluvieux sont toujours les Intermediate (vert) et Wet (bleus) pour ce qui est des gommes intermédiaires et ceux pour les fortes pluies.

© Pirelli Motorsport - Barcelone

© Pirelli Motorsport – Barcelone

Le Commissaire-Pilote :

Tom Kristensen sera le pilote-commissaire ici en Italie. Le pilote danois est le plus titré sur le circuit de la Sarthe, il a remporté 9 fois les 24 Heures du Mans. Il est Champion du Monde d’Endurance en 2013.

© FIA.com - Tom Kristensen

© FIA.com – Tom Kristensen

Les Horaires du Grand Prix :

Conférence de presse du jeudi :

Partie 1 :
Fernando Alonso (McLaren)
Carlos Sainz (Toro Rosso)
Sebastian Vettel (Ferrari)

Partie 2 :
Marcus Ericsson (Sauber)
Lewis Hamilton (Mercedes)
Max Verstappen (Red Bull)

Vendredi :
Essais Libres 1 : 10h00
Essais Libres 2 : 14h00

Conférence de presse du vendredi :

Partie 1 :
Cyril Abiteboul (Renault)
Robert Fernley (Force India)
Toto Wolff (Mercedes)

Partie 2 :
Maurizio Arrivabene (Ferrari)
Christian Horner (Red Bull)
Monisha Kaltenborn (Sauber)

Samedi :
Essais Libres 3 : 11h00
Qualifications : 14h00

Dimanche :
Course : 14h00.