Il y aura trois monoplaces différentes aux trois premières places sur la grille de départ du Grand Prix du Brésil. Quelles sont les dernières informations en provenance du paddock ?

Max Verstappen a inscrit sa seconde pole position en carrière à Interlagos, le néerlandais aura à cœur de conclure son week-end par une victoire, un succès qui lui a bêtement échappé l'an dernier.

Les indiscrétions d'avant-course

La météo

A l'heure où sont rédigées ces lignes, des averses sont attendues dans la matinée aux alentours de 09h00, heure locale, mais c'est un ciel partiellement nuageux et un temps sec qui attend les pilotes au moment de prendre le départ de la course, avec des températures de 29°C et un risque de précipitations annoncé à 0%.

Obrigado Senna

Voilà 25 ans que le pilote brésilien Ayrton Senna a disparu et ce Grand Prix du Brésil était sous le signe de l'hommage. Une manifestation a eu lieu la semaine dernière dans les rues de São Paulo où 4 pilotes brésiliens, Emerson Fittipaldi, Pietro Fittipaldi, Felipe Massa, Caio Collet et le pilote mexicain Esteban Gutiérrez ont pris le volant d'anciennes gloires de la F1. Jeudi sur le circuit d'Interlagos c'est Bruno Senna, le neveu, qui était à bord de la mythique McLaren-Honda MP4/4 aux couleurs de Marlboro. Lewis Hamilton a dévoilé un casque spécial aux couleurs du Brésil, des couleurs qui se sont répétées sur l'hélicoptère-caméra.

Ocon et le contrat Renault

Esteban Ocon essaie de négocier avec Mercedes d'être libéré de son contrat actuel le plus tôt possible pour être assis dans la Renault lors des essais à Abu Dhabi juste après le Grand Prix. Si Mercedes refuse, le français ne pourra rouler avec Renault que lors des essais hivernaux officiels en 2020. Une situation qui fut identique pour Daniel Ricciardo en 2018 lorsque Red Bull refusa de libérer le pilote australien plus tôt...

Honda suspecte toujours Ferrari

La FIA aura publié deux directives techniques concernant le débitmètre à Austin et la chambre de combustion du moteur où seul le carburant est accepté et aucun autre liquide. Au Texas, les Ferrari semblaient avoir perdu de leur superbe, notamment en ligne droite, ce qui paraissait le plus suspicieux. Mais à Interlagos, les Ferrari furent à nouveau en verve vendredi et un peu moins le samedi puisque Red Bull a réussi à leur damner le pion pour la pole position.
Sebastian Vettel faisant même remarquer à Max Verstappen en conférence post-qualifications qu'ils avaient une meilleure vitesse de pointe que la Ferrari. L'explication est simple pour Honda qui dispose d'un compresseur plus gros et qui pallie à l'air qui se raréfie à ces altitudes (760 m pour Interlagos et 2 250 m pour Mexico) ce qui a permis à Red Bull d'être très performant en qualifications sur ces pistes-là. Néanmoins, Mercedes n'a pas été capable de rattraper la Ferrari sur un tour rapide, donc, Honda attendra Abu Dhabi pour se faire une meilleure idée de Ferrari pour savoir s'ils contournent à nouveau le règlement ou pas.

Penske nie les rumeurs de rachat

Alors que Roger Penske via sa société Penske Entertainment du groupe Penske Corporation a fait l'acquisition du circuit d'Indianapolis et de la NTT IndyCar Series, d'autres rumeurs ont fait l'état d'un possible intérêt en cas de vente de l'écurie Mercedes-AMG en F1. "Captain" Penske a démenti cette rumeur en affirmant que c'était faux et que son "ses engagements étaient complets", comprendre par là que ses occupations ne lui permettent pas de se diversifier en F1.

Haas F1 Team dans le doute

En attendant la divulgation des futurs Accords Concorde, les écuries ne sont pas officiellement engagées au-delà de 2020 et attendent de savoir comment constituer un budget et un plan. C'est aussi une des raisons qui conduit Günther Steiner à affirmer que Haas n'est pas certain d'être présent en F1 en 2021. En dehors des futurs Accords Concorde, les performances de l'écurie en 2020 seront aussi déterminantes pour la suite du projet Haas F1 Team, Gene Haas ne compte pas financer un puits sans fond si les résultats ne sont plus là.

Le manager de Verstappen fait pression sur Honda

Le manager de Max Verstappen, Raymond Vermeulen, assure que 2020 sera crucial dans la quête du titre du pilote néerlandais et fait pression sur Honda. En effet, il assure que le pilote de 22 ans est désormais prêt pour devenir Champion du Monde de F1, il ne lui manque qu'une monoplace capable de se battre pour le sacre.
Il demande aussi à Honda que la voiture soit prête dès le premier Grand Prix à Melbourne pour gagner dès courses et que cette opportunité soit viable pour les 22 courses du calendrier. L'inquiétude qui presse le manager du pilote est celle de la prolongation du programme Honda en F1. Le motoriste japonais n'a rien annoncé de ses intentions ce qui contraint ce dernier à entrevoir d'autres pistes pour son pilote.