La F1 va prochainement revenir en Afrique du Sud pour un festival dans les rues de Johannesburg. L'idée d'un Grand Prix se fait entendre peu à peu.

L'Afrique du Sud pourrait être la prochaine destination de la F1, ce qui marquerait le retour du pinacle de la monoplace sur le sol africain.

Le circuit de Kyalami, long de 4,26 kilomètres, a été mis en service au début des années 60. Le premier Grand Prix de Formule 1 s’y déroula en 1967 et fut remporté par le mexicain Pedro Rodríguez. Dans les années 70, le circuit de Kyalami fut le théâtre de deux accidents mortels : celui de Peter Revson en essais privés en 1974, et celui qui tua en course Tom Pryce et Frederick Jansen van Vuuren (un commissaire de piste) c'était en mars 1977.
Kyalami fut l'hôte d'un Grand Prix jusqu'en 1985, avant d’être retiré du calendrier suite aux sanctions internationales suite à la politique d’apartheid menée par le gouvernement sud-africain. Il revient en 1992 au calendrier de la F1 avant de disparaître à nouveau sur faillite du propriétaire Farm Bothasfontein (Pty) Ltd après l’édition 1993 (remportée par Alain Prost).

Le 24 juillet 2014, ce circuit mythique a été racheté par Porsche South Africa, importateur indépendant ne faisant pas partie du groupe Volkswagen AG, qui a racheté les 72 hectares pour la somme de 14,5 millions d’euros. Il a été mis en vente suite à la faillite de l’entreprise qui l’exploitait jusqu'à aujourd'hui.

Convaincu d’un potentiel des développements autour du circuit (lotissements, bureaux et centres commerciaux s’y multiplient), le codirecteur de la maison de ventes High Street Auction Company Lance Chalwin-Milton insiste pour dire que le nouvel acquéreur va garder Kyalami comme une piste de course et chercher à se développer autour d’elle, souhaitant juste modifier les virages 2, 3 et 13, une extension de la grande ligne droite de départ/arrivée de 900 mètres et la construction de nouveaux stands, tout en préservant les anciens.

L'Afrique du Sud, de retour ?

Si le WEC va courir sur le circuit sud-africain en février 2021, le retour de la F1 se fait entendre dans le paddock des essais hivernaux. Selon Olav Mol, commentateur sur Ziggo Sport, la confirmation d'un Grand Prix pourrait se faire dans les deux prochains mois, à savoir au cours du mois d'avril.

Le retour de l'Afrique du Sud marque également la refonte de la F1 et la possibilité à certains circuits historiques de faire leur retour. Sous l'ère Bernie Ecclestone, les frais d'accueil de la F1 étaient trop importants. Aujourd'hui, le montant moyen avoisine 30 millions de dollars, qui devra être financé soit par l'argent public, soit par un investisseur privé.

"Je pense qu'ils veulent avoir un Grand Prix en Afrique et l'Afrique du Sud est l'endroit évident, alors espérons qu'ils pourront le faire. Cela coûte cher mais cela apporte aussi beaucoup à la communauté et au pays et rapporte beaucoup d'argent, alors ils examineront tout cela pour voir si cela en vaut la peine. Ce sera un long processus, mais cela doit en valoir la peine pour le pays'', déclarait récemment Jody Scheckter.