Ralph Boschung revient sur sa saison 2018 en FIA F2

Par |2018-12-22T07:11:33+01:00samedi 22 décembre 2018|FIA F2|

Pilote MP Motorsport en FIA F2, Ralph Boschung est revenu sur sa saison 2018, qui s'est terminée le lendemain du meeting en Italie.

Revenons sur ta saison de FIA F2. Que peux-tu nous en dire ?
On a eu un début de saison assez positif en terme de performance et de résultats. On fait des résultats assez réalistes pour ce qu'on avait envisagé après les tests. On était assez content de nos tops 10 réguliers. Un milieu de saison assez difficile avec beaucoup de soucis mécaniques. Ce n'était pas du tout la faute de l'équipe. C'était un moment où beaucoup d'équipes avaient aussi des problèmes, surtout au niveau du moteur, du turbo. On a perdu du temps, on n’a pas pu finir beaucoup de courses à cause de ça. La fin de ma saison, une meilleure performance dès que les moteurs ont été changés. Je fais une erreur en course qui me coûte probablement un podium. J'accepte mon erreur. Entre le début et la fin de ma saison, en terme de performance pure, c'est positif. En terme de fiabilité et de consistance, ce n'était pas très bien. Mais c'est quelque chose qui peut être amélioré. C'est positif pour l'avenir, j'ai appris des choses et pris de l'expérience.

Avant de revenir sur ta saison, pourquoi as-tu arrêté ta saison à Monza ?
En raison des ennuis techniques subis pendant le milieu de saison, mes sponsors n'ont plus voulu continuer à collaborer avec l'équipe. L'équipe avait aussi compris la situation et on a trouvé un terrain d'entente pour arrêter à Monza. Mes sponsors ne voyaient plus l'intérêt si ma monoplace ne faisait pas un tour. C'était évidemment décevant pour moi. Non seulement, je voulais continuer mais j'étais sûr que l'on pouvait faire de bons résultats. Une autre raison pour laquelle on a arrêté avant la fin, c'était pour se concentrer sur 2019. Il y a une restructure de mes sponsors qui voulaient absolument refaire le point pour préparer quelque chose de bien pour 2019.

Ta saison, comme tu le dis, a été assez mouvementée. Tu as été parmi les pilotes qui ont le plus abandonné cette saison. Un moment nous a marqué cette saison, c'est ton coup de gueule en Autriche où tu t'adresses à l'équipe pendant la course. Est-ce qu'à ce moment-là, tu t'es demandé si tu ne devais pas tout arrêter ?
C'était un coup de gueule sur le moment, il faut comprendre que les émotions sont au maximum. Je me suis battu toute la saison. Là c'était le trop-plein, je n'en pouvais plus. Le moteur avait à nouveau cassé, on venait de le changer. Je me suis après excusé envers eux. Ils ont compris que ça ne pouvait plus continuer comme ça, j'avais vraiment eu beaucoup de malchance.

Oui, à ce moment-là, j'étais au point le plus bas émotionnellement. La motivation était au plus bas. Là, je pensais que c'était fini. Je savais que mes sponsors étaient déjà sur les rangs. Je me suis battu les années précédentes pour trouver les fonds et rouler en FIA F2, ça n’a jamais été facile pour moi. Ensuite j'ai pu me remotiver.
C'était vraiment, en Autriche, mon point le plus bas en terme de motivation.

Est-ce que vous en avez parlé avec Mecachrome, avec les organisateurs de la F2, de tous ces problèmes ? Vous avez donné votre ressenti vous les pilotes ?
Oui évidemment. J'ai donné des feedbacks tout en étant le plus respectueux possible. Je respecte beaucoup Bruno Michel et Mecachrome. C'était leur première année avec des moteurs turbo. Ce sont des moteurs qui sont difficiles à garder au même niveau de performance et de fiabilité. Respect à eux pour ce qu'ils font.
J'essayais de donner des feedback tout au long de la saison. Mais je pense qu'ils ont eu tellement de problèmes avec les autres voitures qu'ils ne pouvaient pas se focaliser uniquement sur moi ou sur un autre pilote. On a commencé à être tous un peu nerveux, parce qu'ils ne pouvaient pas régler tous les problèmes d'un coup. Le feedback a été ensuite très positif. Ils ont fait de gros changements positifs après la Hongrie. Ils ne sont pas là où ils veulent être je pense, mais le progrès est là.

Tu as fait des essais avec Arden à Abu Dhabi. Comment s'est passé le contact avec l'équipe ?
Je suis en contact depuis un moment avec Arden. Ils ont toujours été intéressés pour me faire rouler. Déjà l'année passée, on était proche de trouver un accord, mais ça ne s'était pas fait. Ils voulaient me faire tester à Abu Dhabi parce qu'ils avaient une nouvelle structure d'ingénieurs et des choses à développer sur la monoplace. Les tests que j'avais déjà fait avec eux, il y avait eu un bon feedback. J'ai fait du travail de développement pendant les tests, ça a été assez positif.

Est-ce que faire des essais avec une équipe qui a eu une saison très compliquée, ce n'est pas prendre un risque ?
Il y aura de gros changements pour l'équipe l'année prochaine, c'est une des raisons qui fait que je suis intéressée par leur nouveau projet. Ça changera le calibre de l'équipe. Je pense au long terme, c'est pour cela que je n'ai pas eu peur de faire les tests avec eux. Le projet est intéressant non seulement pour le pilote mais également pour l'équipe.

Tu envisages toujours le GT ?
C'est une piste mais pour l'instant, rien n'est clair.

Pour 2019 pour l'instant rien n'est sûr ?
J’ai un contrat pour 2019 et tout sera annoncé en temps voulu.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.