GT World

Il y a 1 an

3 min de lecture

2 pages

2 tags

Des débuts très compliqués pour Porsche à Daytona

GT World - Il y a 1 an - 3 min de lecture - Par Gaël Angleviel

Sur le papier, Porsche semblait l'écurie la mieux préparée, ayant accumulé beaucoup de kilomètres en essais, mais encore une fois la réalité du terrain est tout autre. Ces 24 Heures de Daytona 2023 ont été un cauchemar pour la firme de Stuttgart, dans toutes les catégories.

Doux euphémisme de dire que Daytona 2023 aura été une purge pour Porsche et une course relativement décevante. N'ayant plus d'espoirs de s'imposer au général, cette course s'est terminée en séance d'essais grandeur nature.

Porsche est passé au travers de Daytona

Après un début prometteur avec Nick Tandy et Felipe Nasr dans les cockpits des deux Porsche 963, l'équipe d'usine a subi un premier revers samedi à 19h00 : le remplacement de la batterie haute tension a fait chuter la n°7. Au fur et à mesure que la course avançait, des dommages au système de refroidissement ont forcé le véhicule à retourner dans le garage de Porsche Penske Motorsport pour être réparé.

La voiture n°6, que Tandy avait catapultée de la P9 sur la grille de départ au peloton de tête, a réalisé une bonne performance. Au cours de la nuit, celui qui était de retour au volant d'une Porsche et ses coéquipiers, le Français Mathieu Jaminet et l'Américain Dane Cameron, ont même mené le peloton à certains moments.

Un tête-à-queue malheureux de Tandy lui a coûté trois tours. Le dimanche matin, l'équipage a de nouveau tenté une offensive. La Porsche 963, réalisant les meilleurs temps au tour, est revenue à portée de main des leaders, mais un problème de boîte de vitesses l'a privée de tout espoir de résultat.

Alors que la voiture partagée par Tandy/Jaminet/Cameron a dû abandonner prématurément, la voiture sœur pilotée par Matt Campbell, Felipe Nasr et Michael Christensen a pris le drapeau de la classe GTP en septième position après 24 heures.

"Nous sommes déçus, cela ne fait aucun doute", conclut Thomas Laudenbach. Le vice-président de Porsche Motorsport ajoute : "Après un peu plus de cinq heures, la voiture n°7 a été mise hors course pour la victoire en raison d'un problème avec le système haute tension. Plus tard, notre n°6 a subi des dommages au niveau du groupe motopropulseur.

Nous avons connu plusieurs problèmes, mais en même temps, nous avons pu apprendre beaucoup de choses. Ce qui est bien, c'est que nous savons où nous en sommes maintenant et ce sur quoi nous devons travailler. Nous allons maintenant nous préparer systématiquement pour la prochaine course à Sebring en mars."

Les écuries clientes Porsche n’étaient pas mieux loties pour ces 24 Heures de Daytona 2023. Après une BoP jugée à leur désavantage, cela n’a pu que se vérifier pendant la classique Floridienne.

Les équipes clientes alignant la nouvelle Porsche 911 GT3 R dans la catégorie GTD-Pro ont compris dès les essais et les qualifications qu’elles se trouvaient dans une situation difficile.

Une course à oublier pour les Porsche GT3

Dans les catégories GT, dans lesquelles différents constructeurs s’affrontent avec des véhicules de concepts différents, la Balance of Performance est nécessaire. L’organe directeur de la série IMSA n’y est pas parvenu lors de l’ouverture de la saison à Daytona : Les nouvelles GT3 de Weissach étaient tellement handicapées au niveau de la puissance du moteur que les sept véhicules engagés dans les deux catégories n’avaient pratiquement aucune chance de succès.

En tant que champion GTD-Pro en titre, Pfaff Motorsports a atteint la ligne d’arrivée en cinquième position après un effort courageux du pilote d’usine Laurens Vanthoor, de l’Autrichien Klaus Bachler et du Français Patrick Pilet. Le véhicule identique piloté par MDK Motorsports a pris la sixième place. Dans la catégorie GTD, la voiture n°16 de Wright Motorsports a terminé la course en neuvième position en tant que Porsche la mieux placée.

« Notre position de départ était difficile en raison du classement de notre Porsche 911 GT3 R », déclare Thomas Laudenbach, décrivant la situation des équipes clientes de Porsche dans les catégories GT. « Malgré tout, toutes les équipes se sont battues de toutes leurs forces et cela mérite le plus grand respect.

Pfaff Motorsports a terminé cinquième de la catégorie GTD-Pro, avec seulement un tour de retard, chapeau ! C’est le meilleur moral dans le sport. Même si nous ne pouvons pas toujours être aux avant-postes, nous n’abandonnons pas pour autant ; au contraire, nous nous battons jusqu’au bout, nous ramenons les points et nous continuons lors de la prochaine course. »

La deuxième manche du championnat IMSA WeatherTech SportsCar se disputera le 18 mars à Sebring. La veille, la Porsche 963 fera ses débuts dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC sur le même circuit.

Gaël Angleviel

Mon aventure avec les sports mécaniques commence au Monte-Carlo 1987. De rédacteur à auteur, l'écriture est le moteur de ma passion.

Logo FranceRacing.fr

France Racing, une plateforme en ligne dédiée à l'actualité de l'Automobile et du Sport Automobile, est animée par une équipe de bénévoles passionnés, composée de rédacteurs, de photographes et de cinéastes. Notre mission est de partager notre passion pour l'automobile et les disciplines du sport auto à travers des actualités et des reportages enrichissants.

Mentions légales • Politique de cookies • Déclaration de confidentialité • Imprint • Avertissement • Site Institutionnel • Contactez-nous

Formule 1 • Formule E • IndyCar Series • MOTOGP • FIA World Endurance Championship • World Rally Championship
Championnat de France GT • Trophée Tourisme Endurance • FIA Formula 2 Championship • FIA Formula 3 Championship • Formula Renault Eurocup
Automobile • Gaming • Divers

Se connecter