INDYCAR GRAND PRIX : Simon Pagenaud s'impose sous la pluie

Par |2019-05-12T00:36:35+02:00samedi 11 mai 2019|IndyCar|

La sixième manche de la NTT IndyCar Series se déroule dans l'Indiana, sur le mythique circuit d'Indianapolis. L'épreuve n'est pas l'Indy 500 qui aura lieu à la fin du mois, mais l'épreuve se déroulant sur la version routière du tracé.

La pole position a été décrochée par Felix Rosenqvist, le rookie qui ne cesse d'étonner pour ses débuts. Il est accompagné à ses côtés par le quintuple champion de l'IndyCar Series et également son coéquipier chez Ganassi Racing, Scott Dixon.

INDYCAR GRAND PRIX

01/85 : Green Flag, tous les yeux seront figés sur la météo, il y a un peu de touchette dans le peloton, Rosenqvist conserve son bien mais Jack Harvey déborde Scott Dixon. Alors que c'est déjà terminé pour Alexander Rossi victime d'un contact contre le muret des stands dès la remise en vitesse, sa monoplace roule en crabe.

Patricio O'Ward a effectué un passage par les stands suite à une pénalité de Drive Through pour son contact sur Rossi au départ. Les mécaniciens chez Andretti Autosport s'affairent sur la monoplace de Rossi, mais cela semble sérieux. C'est déjà une course à oublier pour le pilote américain, vainqueur ici en 2016 lors des 500 Miles d'Indianapolis.

10/85 : Yellow Flag, dans l'ultime virage Marcus Ericsson part à la faute, en tête-à-queue dans le virage qui causa bien des problèmes à Michelin lorsuqu'ils étaient en F1. Marcus Ericsson est reparti sans son museau pour regagner son stand, mais la suspension arrière est endommagée. C'est la ruée dans les stands lors de cette neutralisation, les radars météo annoncent une pluie durant la course.

15/85 : Green Flag, la course reprend ses droits, Scott Dixon reprend sa seconde place, pendant que Jack Harvey ferme la porte sur Colton Herta au premier virage, derrière Ryan Hunter-Reay se fait piéger aussi au premier virage. Ce premier virage où le leader Felix Rosenqvist bloque ses roues, et laisse filer Scott Dixon en tête de l'épreuve.

15/85 : Yellow Flag, ce double incident en piste entraîne à nouveau les drapeaux jaunes. Le Top 10 est le suivant : Dixon, Rosenqvist, Harvey, Jones, Rahal, Pagenaud, Pigot, Bourdais, Power et Sato.
20/85 : Green Flag,
Rosenqvist à la relance se fait harceler par Harvey et Jones, le suédois perd 2 places, et Pagenaud est déjà là après 2 virages. Scott Dixon est tranquille en tête de la course. Alors que Ferrucci tentait de rentrer dans le Top 10 face à Will Power, c'est Helio Castroneves, le pigiste de luxe chez Penske qui fait l'intérieur au jeune rookie américain et tente de presser son coéquipier.

Takuma Sato s'offre une belle embardée dans l'herbe en délicatesse au premier freinage à l'entame du tour 22, la pluie commence peut-être à perturber l'adhérence des monoplaces. Il y a de l'action à tous les niveaux, les pilotes essaient de se frayer un chemin à l'avant du peloton, craignant de se faire piéger par la pluie.
En tête de la course, au tour 24, Dixon mène avec 1"7 sur Jones et 2"5 sur Harvey, Rosenqvist se trouve relégué à 4"3 du leader. Il ne pleut pas... pas encore, mais des gouttes sont visibles sur les caméras, ça ne saurait tarder. Ed Jones et Jack Harvey plongent dans les stands à l'issue du tour 25, les pilotes ressortent avec les pneus slicks tendres (rouges).

Le leader Dixon stoppe à la fin du tour 27, imité par Felix Rosenqvist. C'est Graham Rahal qui hérite momentanément du leadership, avec Sébastien Bourdais en seconde position. A la sortie des stands, avec des pneus trop froids, Rowenqvist ne peut contenir Harvey qui a déjà des pneus rodés et en température.
Ça y est, les gouttes s'intensifient sur les caméras embarquées des monoplaces. Au jeu des stratégies décalées, le leader est Josef Newgarden, le second est... Patrico O'Ward qui a percuté Alexander Rossi au départ (toujours en course avec 5 tours de retard), a dû passer par les stands pour un Drive Through et se retrouve à 2"2 du leader.

Et la pluie menace

38/85 : Newgarden, O'Ward, Hinchcliffe, Dixon, Leist, Jones, Harvey, Rosenqvist, Pigot et Pagenaud pour le Top 10. On continue de scruter les radars, la pluie n'est pas encore un élément perturbateur, quelques gouttes ci et là...
Ceux qui avaient décalé leur stratégie, ont fini par rentrer à leur box, Dixon récupère les commandes de la course avec 7" d'avance sur Jack Harvey. Felix Rosenqvist s'est arrêté à son stand pour chausser les pneus les plus durs non sans avoir une frayeur avec un léger retour de flammes sur ses échappements.

En tête de la course, Harvey est en train de harceler Dixon, il est revenu à 0"3, mais Dixon plonge dans la voie des stands, imité par Harvey et Pagenaud en embuscade. Dixon va conserver l'avantage, mais Harvey perd une position dans les stands face à Simon Pagenaud.
Nous sommes à nouveau dans une phase de stratégies décalées avec Josef Newgarden en tête devant Patricio O'Ward, tout pourrait changer si la pluie venait perturber cette course. Au tour 55, c'est Tony Kanaan, le premier, qui tente les pneus sculptés Firestone.

56/85 : Newgarden, O'Ward, Hinchcliffe, Dixon, Pagenaud, Harvey, Chilton, Rahal, Pigot et Bourdais pour le Top 10. La pluie est présente en piste, les pilotes ont encore de l'adhérence avec les pneus slicks, mais ça ne devrait pas durer...
Le spray des gerbes d'eau se font désormais bien voir dans la longue ligne droite, l'infield est un peu plus préservé. Helio Castroneves en pneus pluie se fait surprendre à la sortie des stands et visite le bac à gravier. Et il ne parvient pas à en sortir, la Penske est bloquée, le leader Newgarden en profite pour immédiatement rentrer aux stands.

60/85 : Yellow Flag, et finalement les drapeaux jaunes sont de sortie, c'est l'heure de pointe dans les stands. Un nouveau feu se déclenche à l'arrière de Felix Rosenqvist à cause de la pompe à ravitaillement. Les pilotes en pneus pluie sont les suivants : Dixon, Harvey, Pigot, Leist, Andretti, Kanaan, Castroneves et Rossi.
Simon Pagenaud leader sous la procédure de neutralisation stoppe à son stand, Rahal, Newgarden, Bourdais, Veach en font autant alors qu'un pneu échappe à l'un des mécaniciens de Josef Newgarden et roule dans la voie des stands. Il va y avoir une pénalité malheureusement pour le leader du championnat.

IndyCar - pitlane

20 tours jusqu'au damier

69/85 : Green Flag, la course reprend, Dixon est bien aidé par sa position de tête, il ne reçoit aucune projections d'eau, ce qui n'est pas le cas des pilotes derrière lui. Pagenaud tente de se défaire de Jones, Pigot perd beaucoup à l'issue de l'infeld.
Simon Pagenaud est déchaîné en cette fin de course, le pilote français a besoin de bons résultats, il occupe la 5e position. La partie sur l'ovale est absolument impraticable avec les gerbes d'eau, l'infield offre un peu plus de visibilité.

72/85 : Dion, Harvey, Leist, Pagenaud, Jones, Pigot, Rahal, Ferrucci, Power et Rosenqvist pour le Top 10. Le leader Dixon dispose de 3"5 d'avance sur Jack Harvey. Le Poitevin, Simon Pagenaud montre un rythme de course plus élevé que ses adversaires en piste, il va faire son maximum pour aller chercher la meilleure position possible.
Matheus Leist regarde dans ses rétroviseurs et il a raison, Simon Pagenaud le surprend à l'extérieur du virage 1, le français accède au podium. La prochaine proie de Simon Pagenaud est Jack Harvey, il reste 9 tours, le leader est à 6" du pilote Penske.

Simon Pagenaud est bloqué derrière Jack Harvey, ce qui permet à Matheus Leist de rester au contact. Il ne reste plus que 5 tours, la victoire s'éloigne pour Simon Pagenaud mais il peut encore espérer la seconde position et il réussit à s'infiltrer à l'intérieur du premier virage.

81/85 : Dixon, Pagenaud, Harvey, Leist, Jones, Pigot, Rahal, Power, Rosenqvist et Ferrucci pour le Top 10. Simon Pagenaud n'accuse que 1"8 de retard sur Scott Dixon et il reste 3 tours à parcourir. Simon Pagenaud est désormais à moins d'une seconde, une demi-seconde de Scott Dixon, les 3 derniers tours vont être intenables pour le quintuple champion Dixon.

L'avant-dernier tour se présente, Dixon devance toujours Pagenaud, les deux monoplaces sont encore dans la même seconde. Pagenaud se décale et se montre dans les rétroviseurs de Dixon, ce dernier se fait piéger, Simon Pagenaud passe en tête à l'entame du dernier tour.

Cette course est complètement dingue, le drapeau blanc est agité, Simon Pagenaud sous la pluie déroule son dernier tour et se dirige vers la Victory Lance avec une avance conséquente, le damier est agité, c'est une victoire pour Simon Pagenaud.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.