L'IndyCar a testé à Indianapolis son dispositif de protection frontale

Par |2019-04-25T13:46:53+02:00jeudi 25 avril 2019|IndyCar|

L'indyCar est à Indianapolis en vue de la prochaine édition des 500 Miles d'Indianapolis. C'était aussi l'occasion de tester le dispositif de protection frontale pour la tête des pilotes.

C'est dans le département de la R&D que ce petit dispositif est en gestation depuis 7 ans. Le voici à présent monté sur les monoplaces Dallara.

AFP, la protection frontale en IndyCar

Il s'agit d'un petit appendice en titane fabriqué par Dallara qui pèse 1,2 kg et mesure 10,2 cm et coûte près de 5 000 $, c'est ce qu'on appelle le dispositif de protection frontale avancé, l'AFP. Il est conçu principalement pour dévier les débris qui viendraient heurter le casque du pilote, une fonction similaire au Halo présent sur la plupart des monoplaces.

C'est Scott Dixon qui a passé des tests dans le simulateur pour aider à la mise au point de ce dispositif.

"Après le roulage d'aujourd'hui, les pilotes s'habitueront à la présence du dispositif dans leur champ de vision" a déclaré Pat Frye, le Président de l'IndyCar. "Scott a dit que cela ne le dérangeait pas, c'est plus étroit que le Halo présent en F1. Les pilotes finiront par l'oublier, dans le simulateur, Scott n'y avait même pas prêté attention."

Parallèlement à ce dispositif mis en place, l'IndyCar continue toujours le développement du Windscreen, le pare-brise déjà testé l'an passé. De nouvelles évolutions du pare-brise sont en cours de tests et déjà Pat Frye semble satisfait des premiers retours, ils espèrent en savoir plus d'ici le mois de mai.

"Nous faisons tout cela pour sécuriser les pilotes, la hauteur de l'AFP a été défini d'après les tests sur le simulateur. La nouvelle pièce sur laquelle nous travaillons pour la prochaine phase est attendue en 2020, nous savons où nous en sommes dans le processus de conception. L'AFP n'est que la première phase de ce processus de sécurité, nous annoncerons en mai quelle autre solution sera utilisée pour l'avenir" conclut Pat Frye.

Le concept de l'AFP a débuté en 2012, il est installé sur les 29 monoplaces présentes à Indianapolis pour les essais et le restera jusqu'à la fin de la saison. Si la conception suit son programme normalement, la prochaine étape serait le pare-brise, peut-être adopté dès 2020.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.