La FIA F3 se relance sur le circuit de Silverstone, en même temps que la Formula V8 et l’endurance. Lando Norris, Joel Eriksson et Callum Ilott sont les premiers vainqueurs de la saison.

Lors des premiers essais libres, Callum Ilott s’est imposé en leader. Le pilote Prema a devancé Lando Norris et Max’ Günther. Jake Dennis, invité de dernière minute, a fini 4e du classement. Les deux pilotes de la première séance ont occupé la même place lors de la seconde séance. Jehan Daruvala a pris la 3e place devant Jake Dennis.

Lando Norris, double champion de Formule Renault 2.0 l’an passé, a signé pour ses premières qualifications la pole position de la première course. Le pilote britannique a devancé Callum Ilott et Max’ Günther. Joel Eriksson et Jehan Daruvala complètent le top 5.

Pour les deux autres séances de qualifications, le classement est inversé entre les deux premiers du week-end. Callum Ilott prend la pole position de la course 2 et 3, devançant à chaque fois Lando Norris. Ils sont suivis à chaque fois par Joel Eriksson et Max’ Günther. Jake Hughes partira du top 5 lors de la deuxième course tandis que Jehan Daruvala partira de la même place sur la dernière course du week-end.

Lando Norris, rookie et leader

Le début de la course a été donné sous régime de Safety-Car. En effet, la pluie s’est invitée doucement sur le circuit britannique. La course a été officiellement lancée à la fin du 2e tour. Le départ ne s’est pas déroulé sans embuche. Mazepin s’est accroché juste avant de passer la ligne de départ/arrivée avec Mawson. Le pilote russe a pu repartir. Dans le peloton, la bataille est intense à tout niveau, Norris menant le groupe suivi par Ilott et Günther.

Alors que le drapeau jaune était de sorti suite à l’abandon de Mazepin, Ilott est parti à la faute à l’entame du 4e tour. Il a abandonné. Le Safety-Car a fait son retour en piste, regroupant le peloton.

La course reprend deux tours plus tard, Norris continue en tête devant Dennis et Günther. Dans le même tour, Schumacher est au coude-à-coude avec Mawson. Plus loin, Aron sort de la piste, pulvérisant sa monoplace dans le mur de pneus. Le Safety-Car fait une nouvelle irruption en piste.

Il reste un peu moins de dix minutes de course lorsque la voiture de sécurité quitte la piste. Günther se retrouve sous la menace directe de Eriksson tandis que Schumacher se retrouve sous celle de Newey. Si le premier pilote Prema résiste, le second cède face au pilote VAR. Derrière Zhou, les pilotes se battent pour les points d’honneur. Entre Piquet, Daruvala, Makino, Habsburg et Hughes, le combat est intense. Très vite, Zhou remonte sur son coéquipier Schumacher et le dépasse.

Norris remporte sa première course en FIA F3. Il devance ainsi son coéquipier Dennis et Günther. Eriksson échoue au pied du podium. Il devance ainsi Mawson, Newey, Zhou, Schumacher, Piquet et Daruvala.

Pour voir ou revoir la course 1

Joel Eriksson en numéro 1

Norris, vainqueur de la veille, a complètement raté son départ, perdant de nombreuses places. Le pilote britannique s’est retrouvé sur une place encore humide. Ilott est en tête dans le premier virage mais se fait vite attaquer par Eriksson. Ce dernier prend la tête de la course avant l’ancienne ligne de départ/arrivée du circuit. Ilott se retrouve sous la menace directe de Hughes. Dans le peloton, les batailles sont multiples. Günther, 4e de la course, est obligé de défendre sa place contre les multiples attaques de Dennis.

Au 4e tour, la bataille est intense pour la 11e place. Aron se fait déborder par les deux pilotes Van Amersfoort, Beckmann puis Newey. Le tour suivant, c’est au tour de Norris de confirmer sa remontée. Il dépasse Mawson à Luffield pour avoir la 7e place. Le pilote VAR se retrouve sous la menace directe de Zhou et Daruvala. Les pilotes zigzaguent beaucoup pour défendre ou attaquer. Finalement, Zhou trouve l’ouverture et passe Mawson.

Mazepin écope d’un drive through pour avoir dépassé les limites du circuit. Il exécute sa pénalité à moins de dix minutes de la fin de la course. Pendant ce temps, Mawson et Newey se battent pour la 11e place, se dépassant l’un et l’autre. Ce second profite pour le dépasser et prendre la 10e place. Pendant ce temps, Beckmann se retrouve en difficulté et perd de nombreuses places. Dans le 18e tour, Norris se fait doubler tour-à-tour par Zhou et Daruvala. Le premier le double dans Becketts, le second dans Stowe.

Les choses restent en état jusqu’à la fin de la course. Eriksson remporte la course devant Ilott et Hughes. Günther finit ainsi 4e devant Dennis, Schumacher, Zhou, Daruvala, Norris et Newey.

Pour voir ou revoir la course 2

Callum Ilott signe sa première victoire

Ilott et Norris partent de la première ligne. Norris loupe une nouvelle fois son départ, laissant Ilott partir en tête, sous la menace directe d’Eriksson. Günther est dans les échappements d’Eriksson. Ce dernier double Ilott rapidement. Norris parvient à reprendre la 4e place après sa descente au départ et se retrouve proche de Günther. Schumacher part à la faute avant de finir son tour tandis que Zhou est percuté par Aron. Le pilote chinois est entré aux stands suite à son contact. Il ne repart pas. Pendant ce temps, Norris est très incisif sur Günther, cherchant l’ouverture pour le doubler.

Au 4e tour, Ilott reprend les commandes de la course. Derrière, une bataille s’engage pour la 10e place. Aron mène le groupe et se retrouve sous les attaques de Piquet. Avant le 6e tour, Norris attaque Günther et monte sur le podium provisoire. Il part à la chasse d’Eriksson. Dennis profite pour dépasser Daruvala et prendre la 5e place.

Les choses sont plutôt calmes en piste. Beckmann et Sato s’occupent du spectacle pour la 14e place. Mais ce dernier part à la faute après une attaque plutôt osée sur le pilote VAR. Makino s’occupe de continuer le spectacle en se montrant insistant sur Beckmann. Les deux pilotes se battent jusqu’au drapeau à damiers, avec Soori en invité dans les derniers tours. En fin de course, Hughes et Habsburg se bagarrent pour le gain de la 12e place, à l’avantage du pilote Carlin.

Ilott remporte ainsi sa première course de la saison devant Eriksson et Norris. Les vainqueurs du week-end sont réunis sur le même podium. Günther finit au pied du podium devant Dennis, Daruvala, Mazepin, Mawson, Newey et Aron.

Au classement, Eriksson repart en tête de ce premier meeting avec 55 points devant Ilott (43 points) et Norris (42 points). Ce dernier repart leader du championnat rookies avec 15 points d’avance sur Schumacher.

Pour voir ou revoir la course 3