Le ePrix de Monaco a été remporté par Sébastien Buemi devant Lucas di Grassi et Nick Heidfeld.

Sébastien Buemi a montré une excellente forme sur cette journée en signant le meilleur temps des deux séances d’essais libres et en s’adjugeant la pole position. Sn adversaire direct au championnat Lucas di Grassi part à ses côtés. Ils sont suivis par Nelson Piquet Jr et Jean-Eric Vergne.

Buemi conserve l’avantage dans le premier virage. Il devance di Grassi et Piquet Jr. Aucun accident n’est à déplorer dans les premiers mètres de la course. Sarrazin s’est retrouvé en difficulté au départ, le faisant partir à la dernière place. Buemi ne parvient pas à prendre une avance confortable sur di Grassi dans les premiers tours, ayant moins de deux secondes à la fin du 4e tour. Piquet Jr est sous la menace directe de Vergne et Heidfeld. Bird et Frijns ont réussi un bon départ, gagnant 3 places chacun.

Bird est en difficulté à la fin du 8e tour, après avoir touché le rail après la Piscine. Sa suspension est fortement endommagée. Son coéquipier Lopez se voit présenter le drapeau noir/orange suite un dommage sur son aileron arrière. C’est un ePrix à oublier pour l’équipe DS Virgin.

13 tours parcourus en course et les premiers pilotes atteignent les 50%. Buemi est toujours en tête. Il a 2″8 d’avance sur di Grassi et 5″3 sur Piquet Jr. Entre Engel et Rosenqvist, le duel est intense. Chaque virage est propice à une attaque du pilote Mahindra. De son côté, Abt parvient à dépasser Frijns pour le gain de la 8e place. 18e tour et on assiste à une belle bagarre pour la 12e place entre Turvey et da Costa.

Le FanBoost est attribué à Buemi, Sarrazin et di Grassi. 

Alors que la plupart des concurrents arrive au quart de leur réservoir d’énergie, Vergne tente de prendre la 3e place à Piquet Jr mais n’y arrive pas. Nous sommes au 21e tour. Le tour suivant, même attaque au même endroit mais Vergne se retrouve dans le mur, légèrement aidé par Piquet Jr. C’est la fin de la course du pilote français qui occupait la 4e place de la course. Le Safety-Car est déployé sur le circuit.

Sarrazin, Duval, d’Ambrosio, Carroll et Duval en profite pour marquer leur arrêt. Ils sont suivis au tour d’après par tous les autres pilotes. Le classement change légèrement. Buemi est toujours en tête devant di Grassi. Heidfeld a pris la 3e place à Piquet Jr. Son accrochage avec Vergne est sous investigation.

A la fin du 26e tour, la voiture de sécurité s’efface pour laisser la course reprendre. Rien ne change au restart. 24 tours à faire et il reste en moyenne 90% aux pilotes. Seulement deux tours plus tard, d’Ambrosio rencontre un problème non loin de la Piscine. Il parvient à regagner son stand après avoir fait un reset en piste. Duval est également aux stands. Un sale jour également pour l’équipe Dragon.

D’Ambrosio parvient à reprendre la piste après une intervention sur la voiture. Aussi, Gutierrez se retrouve sous investigation pour être sorti d’une manière dangereuse lors de son arrêt aux stands. Au 36e tour, Buemi profite de l’avantage de son FanBoost.

39e tour et les voitures sont presque toutes à 50%. Buemi a 1″7 d’avance sur son poursuivant direct, à savoir di Grassi. L’écart se réduit à 1″2 le tour suivant. Piquet Jr est sous la menace de Engel, Rosenqvist et Abt pour la 4e place de la course. 42e tour, d’Ambrosio rejoint une nouvelle fois les stands, tout comme Lopez et Bird. Duval a rejoint la piste après un long arrêt.

Sarrazin profite de son FanBoost pour tenter de dépasser Evans pour la 13e place. Mais il rentre aux stands avant de repartir, tout comme d’Ambrosio. Da Costa est, quant à lui, sous investigation suite à son arrêt aux stands.

47e tour en course et di Grassi revient dangereusement sur Buemi. Dernier tour et Buemi est toujours en tête. Aussi, Di Grassi est proche du pilote e.Dams. Mais il ne parvient pas à le dépasser. Buemi remporte la course devant di Grassi et Heidfeld.

© FIA ePrix Monaco

© FIA ePrix Monaco