L’écurie Venturi, qui a terminé 9ème des constructeurs la saison passée, est encore à la recherche de son duo de pilotes. Si Maro Engel devrait être présent sur la grille la saison prochaine, le nom de son futur coéquipier est encore inconnu.

Jeu de chaises musicales

Bien que Tom Dillmann n’ait pas démérité face à Maro Engel, le français n’a pas encore trouvé sa place dans le duo définitif de Venturi. L’équipe aurait effectué des essais dans le sud de la France afin de mettre ses prétendants à l’épreuve.

Et des prétendants, Venturi en aurait quatre au total. Tom Dillmann tout d’abord, mais également James Rossiter, Gianmaria Bruni et Brendon Hartley.

Rossiter est un pilote britannique engagé en Super GT et ayant piloté en ALMS en endurance. Bruni se rappellera sans doute au bon souvenir des fans de Formule 1, puisque l’italien avait piloté une Minardi durant la saison 2004. Hartley quant à lui est champion 2015 de WEC, aux côtés de Mark Webber et Timo Bernhardt chez Porsche.

Porsche s’investit déjà en Formule E

Le fait que Bruni et Hartley soient tous les deux des pilotes officiels Porsche n’est pas un hasard. Le constructeur allemand qui rejoindra la discipline en 2019-2020 prépare le terrain. Dans une catégorie aussi unique que la Formule E, l’expérience compte.

Neel Jani, pilote Porsche vainqueur des 24h du Mans 2016 a déjà été confirmé chez Dragon Racing aux côtés de Jérôme d’Ambrosio. En plaçant un autre de ses pilotes chez Venturi, le constructeur allemand pourrait récolter une certaine expérience de la Formule E en prévision de son arrivée lors de la saison 6.

Si Hartley ou Bruni venaient à rejoindre Venturi, Porsche aurait alors un potentiel duo de pilotes déjà prêt pour 2019. Rien n’est fait cependant, et Brendon Hartley pourrait choisir de s’exiler en Indycar si les options qui s’offrent à lui sont suffisamment intéressantes.

Venturi devrait livrer plus d’informations concernant son duo de pilotes avant le mois prochain.