La FIM, l’IRTA et Dorna Sports ont annoncé l'annulation des Grands Prix d'Allemagne, des Pays-Bas et de Finlande. 

La MotoGP devait arriver à cette situation. Après avoir annulé le Grand Prix du Qatar, la MotoGP n'ira pas en Allemagne, aux Pays-Bas et ne fera pas son grand retour en Finlande.

"C’est avec une grande tristesse que nous annonçons l’annulation de ces trois importants rendez-vous. Le Grand Prix d’Allemagne a lieu sur un tracé unique en son genre, avec une incroyable histoire. Le KymiRing est quant à lui une superbe destination pour réaccueillir le Championnat du Monde après 38 ans d’absence en Finlande. Et Assen était de son côté le seul tracé à observer une série interrompue depuis 1949. Au nom de Dorna Sports, j’aimerais remercier tous les fans de leur compréhension et de leur patience, alors que nous attendons une amélioration du contexte. Nous sommes impatients de retourner au Sachsenring, à Assen et de découvrir ce KymiRing en 2021'', déclare Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports.

Aucune incidence pour l'Allemagne

Compte-tenu de la crise sanitaire, le gouvernement allemand a interdit les rassemblements jusqu'à la fin du mois d'août. La possibilité de courir à huis clos s'est présentée avant d'être écartée. Cela ne remet pas en cause l'avenir du Grand Prix d'Allemagne, dont le contrat court jusqu'à la fin de la saison prochaine.

"Le report de la course de cette année n'a aucun impact sur l'avenir du Grand Prix d'Allemagne au Sachsenring. L'ADAC eV est en pourparlers avec la Dorna depuis l'année dernière pour prolonger l'accord existant au-delà de 2021'', explique l'ADAC. 

De son côté, le circuit d'Assen, présent sans interruption depuis 1925, à l'exception des années de la seconde Guerre Mondiale, souligne "la déception au sein de l'organisation du TT Circuit Assen'' mais que "c'est un choix qui est logique en ces temps d'incertitude. La santé des fans et de toutes les autres parties impliquées est notre priorité absolue''.