Autotrader EchoPark Automotive 400 2024 : Elliott, le retour du Roi !

Une semaine après la troisième victoire de la saison de William Byron à Martinsville après une fin de courser en dans l'Overtime, les pilotes se retrouvent pour l'Autotrader EchoPark Automotive 400 : neuvième course de cette saison 2024 de NASCAR Cup Series sur le Texas Motor Speedway au... Texas ! C'est Kyle Larson qui a signé la pole position de ce rendez-vous de 267 tours !

Après la victoire de William Byron lors du 2ème tour des Playoffs la saison dernière sur ce circuit, qui va pouvoir venir lui succéder sur cette édition printanière ?

Autotrader EchoPark Automotive 400

Larson en maîtrise !

Le signal de départ est donné par Sonny Dykes, coach universitaire de Football Américain !

C'est une nouvelle fois Kyle Larson qui a signé la pole position cette fois-ci devant Ty Gibbs et Christopher Bell. Le départ est donné sous le grand soleil Texan ! Trois pilotes sont renvoyés à l'arrière et de gros noms : Kyle Busch, Jimmie Johnson et Kaz Grala.

Larson prend immédiatement une seconde d'avance sur Gibbs et plus de deux secondes sur Bell alors que ça frotte immédiatement dans le Top 10 pour se frayer son chemin. Kyle Busch tente lui de remonter depuis le fond de la grille en passant Keselowski au 11ème tour pour la 32ème place.

Le seul qui peut suivre le rythme de Larson est Ty Gibbs qui navigue à 1 seconde environ alors que Bell est déjà à presque 5 secondes au bout de 22 tours. Le pilote de la numéro 5 repart sur les bases de la semaine dernière où il avait mené tous les tours du premier segment ! Chase Briscoe perd lui un peu de rythme et se fait doubler par Blaney puis par Byron.

La première vague d'arrêts aux stands à lieu sous drapeau vert à partir du 36ème tour ! Denny Hamlin a été le premier à plonger dans la voie des stands alors qu'une traînée d'essence laissée par la voiture précédente s'enflamme dans le box de Ty Gibbs, ce qui l'empêche de rentrer aux stands et il perd en plus du temps lors de son arrêt à cause d'un problème à l'arrière gauche...

Chase Elliott fait lui le choix de ne pas s'arrêter et prend la tête de la course. Et alors qu'il continuait de mener la course sans s'être arrêté, Jimmie Johnson part en tête à queue et provoque le premier drapeau jaune de la course au 50ème tour. Les derniers pilotes à ne pas d'être arrêté le font mais aussi d'autres pilotes comme Blaney ou Chastain le font de nouveau.

Les grands gagnants de ce drapeau jaune sont Elliott et Gilliland qui repartent dans le Top 10 alors qu'ils étaient aux alentours du Top 20 ! La course est relancée et Larson garde une nouvelle fois la tête mais cette fois-ci devant Christopher Bell !

Elliott gagne immédiatement deux places pour remonter à la 7ème place puis va dépasser son coéquipier Byron pour la 6ème place ! Hamlin dépasse lui son employé Tyler Reddick pour prendre la 3ème place ! Et sans incident majeur lors de ce premier segment, c'est Larson qui le remporte devant Bell, Hamlin, Reddick, Briscoe, Blaney, Elliott, McDowell, Byron et Wallace pour compléter le Top 10 !

And It's all Yellow !

La majorité des pilotes s'est arrêtée et c'est donc Ryan Blaney qui va relancer devant Austin Hill, deux pilotes qui ne se sont pas allés dans les stands lors de cet entre-segments ! Larson avec ses pneus frais remonte déjà à la 3ème place, dans la continuité de son début de course avant de fondre sur Hill pour la seconde place tandis que Blaney prend quelques longueurs d'avance. Et alors que Larson venait de passer Blaney pour la première place, deux incidents simultanés ont lieu derrière : Christopher Bell part en tête à queue et tape le mur, suivi par Alex Bowman qui part aussi en tête à queue mais qui est lui percuté par Nemechek en revenant sur la piste !

C'est donc le deuxième drapeau jaune de la course qui mène à une vague d'arrêts aux stands massive qui ne profite pas du tout à Blaney qui perd 7 places dans les stands. Larson relance une nouvelle fois en tête et une nouvelle fois il prend déjà quasiment une seconde d'avance sur Truex JR et Hamlin qui se battent pour la deuxième place. Mais un nouvel incident a lieu pour mettre temporairement fin à ces batailles puisque Carson Hocevar part en tête à queue et provoque un drapeau jaune ! Mais le plus gros coup de théâtre a lieu pendant ce drapeau jaune puisque Kyle Larson perd sa roue arrière droite alors qu'il ne s'était pas arrête lors de ce drapeau jaune !

C'est donc Hamlin et Truex JR qui relancent en tant que leaders mais même pas un tour complet est effectué puisque Josh Berry part en tête à queue pour faire sortir un nouveau drapeau jaune. La course est donc relancée dans le même ordre et Hamlin fait une Larson en prenant quasiment deux secondes d'avance sur Chastain. Elliott se frictionne lui avec Reddick mais tient bon et passe 7ème avant qu'un nouveau drapeau jaune soit provoqué une nouvelle fois par Josh Berry qui part taper le mur en tête à queue et qui abandonne sur le coup.

Tous les pilotes de tête rentrent aux stands à l'exception de Chastain et McDowell qui relancent en tête. Et comme à la relance précédente, un nouvel incident a lieu dans le tour de relance puisque c'est cette fois-ci McDowell qui part en tête à queue en tapant violemment le mur. Il abandonne lui aussi sur le coup, comme Berry juste avant.

Cette nouvelle relance se passe bien mieux que les deux autres puisque aucun incident n'a lieu dans les premiers tours ! Malgré cela, le Top 10 est composé majoritairement de pilotes qui ne se sont pas arrêtés et le segment va au bout avec Ross Chastain qui le remporte devant Chastain, Wallace, Blaney, Jones, Briscoe, Keselowski, Burton, Stenhouse JR, Gibbs et Chase Elliott qui complète le Top 10.

Elliott, le réveil de la force !

Le segment est relancé par Wallace devant Briscoe mais comme souvent aujourd'hui, les relances ne durent pas longtemps puisque ce sont cette fois-ci Wallace et Briscoe qui se frictionnent. Les deux partent en tête à queue mais plus de dégâts pour Briscoe qui doit repasser pour les stands.

Ce sont donc Burton et Reddick qui relancent devant Hamlin et Elliott. Cette fois-ci la relance dure plus d'un tour mais pas plus de 3 puisque Blaney, poussé par Ryan Preece, tape le mur et provoque un nouveau drapeau jaune alors que Nemechek juste devant lui frottait le mur tout le long du virage.

La nouvelle relance est effectuée par Reddick et Hamlin, le patron et l'employé ! Elliott est lui en embuscade avec son coéquipier Byron pour profiter de la moindre erreur de l'un des deux premiers. Une grosse bataille a lieu entre Johnson et Larson dans le peloton bien groupé. Cette relance est cette fois-ci beaucoup plus calme.

La dernière vague d'arrêts arrive aux alentours des 55 derniers tours. Reddick, alors qu'il était rentré avec 7 secondes d'avance sur Hamlin ressort derrière après un arrêt complètement raté par son équipe. Le classement provisoire des pilotes qui se sont arrêtés est donc Hamlin devant Reddick et Elliott. Sauf que Reddick décide de rattraper les erreurs de son équipe en fondant sur Hamlin et en le dépassant à 43 tours de la fin ! Il prend directement quelques longueurs d'avance.

Mais une fois n'est pas coutume, un nouvel incident a lieu pour un nouveau drapeau jaune : Nemechek part en tête à queue et tape le mur à 40 tours de la fin. Cet incident provoque dont l'arrêt de tous les pilotes qui ne s'étaient pas encore arrêtés et qui gagnent donc beaucoup de temps et surtout beaucoup de tours par rapport aux leaders.

Reddick retrouve sa place de leader avec Hamlin à ses côtés pour la relance avec 33 tours restants ! Mais c'est Elliott qui fait le coup du siècle en prenant la tête dès le premier virage ! Hamlin le repasse à 20 tours de la fin avant que Keselowski commence lui aussi à remonter comme une balle sur les leaders ! Mais Stenhouse décide de perpétuer la tradition en partant en tête à queue pour provoquer un énième drapeau jaune à 14 tours de la fin !

Le restart est donné pour 8 tours avant qu'un nouveau drapeau jaune soit brandi dès le premier virage du restart puisque Kyle Larson est envoyé en tête à queue par Zane Smith. Sauf que cette fois-ci, c'est Chase Elliott qui est leader au moment du drapeau jaune, ce qui veut dire que c'est lui qui peut choisir son emplacement au restart !

La course est relancée pour 2 tours par Elliott et Hamlin en première ligne mais Hamlin part en tête à queue tout seul dans l'avant dernier virage, quelques mètres avant le drapeau blanc alors qu'Elliott était bien devant ! C'est donc un 14ème drapeau jaune et surtout comme la semaine dernière, c'est une arrivée dans l'overtime : deux tours mais si un drapeau jaune arrive avant le drapeau blanc, on repart une nouvelle fois pour deux tours. Si le drapeau blanc est franchi, alors la course va au bout.

Cette fois-ci, ce sont Elliott et Chastain qui relancent sur la première ligne mais ce n'est pas une première : encore un drapeau jaune, provoqué par Burton. Nouvelle relance toujours avec Elliott et Chastain en première ligne. Le drapeau blanc est pris par Elliott qui fonce vers la victoire alors qu'un gros crash a lieu juste derrière lui ! Le champion 2020 met fin à une longue attente depuis Talladega 2022 (42 courses) et s'impose pour la première fois cette saison !

Top 10 de la course : Elliott, Keselowski, Byron, Reddick, Suarez, Briscoe, A.Dillon, Wallace, Busch, Hocevar 

Pilotes automatiquement qualifiés pour les Playoffs : Byron, Suarez, Larson, Hamlin, Elliott.  

Rendez-vous dimanche prochain à 21H00 pour le "GEICO 500" sur le Talladega Superspeedway !

Morgan Ratinaud

Fan de tout ce qui roule et qui fait beaucoup de bruit ! Et surtout fan de Sebastian Vettel et Chase Elliott !

Partager

Articles récents

Record d'audience historique sur CANAL+ pour Monaco

Charles Leclerc est enfin parvenu à décrocher la victoire à domicile au Grand Prix de…

%

GP d'Italie 2024, le programme du week-end MotoGP

Une semaine après le Grand Prix de Catalogne, remporté par Francesco Bagnaia, les pilotes MotoGP…

%

Fabio Quartararo inscrit des points en Catalogne

Fabio Quartararo a connu un week-end en Catalogne en dents de scie. Après une qualification…

%

Week-end compliqué pour Johann Zarco en Catalogne

Le week-end sur le circuit de Barcelone, en Catalogne, n'a pas été le meilleur pour…

%

Les statistiques MotoGP du GP de Catalogne 2024

Francesco Bagnaia a remporté le Grand Prix de Catalogne, couru sur le circuit de Barcelone.…

%

Indy 500 : Newgarden conserve son titre à Indianapolis

La 108ème édition des 500 miles d'Indianapolis a débuté avec 4 heures de retard à…

%