Daytona 500, Denny Hamlin remporte une course folle

Par |2019-02-18T01:58:21+02:00lundi 18 février 2019|Autres|

La plus grande course américaine de la NASCAR est le Daytona 500, le Super Bowl sur 4 roues. Et à l'inverse de l'officiel de la NFL, le Super Bowl de la NASCAR signifie l'ouverture du championnat.

Daytona 500

C'est William Byron, le n°24 qui s'élancera en pole position devant Alex Bowman, sur la seconde ligne Kevin harvick et Joey Logano le champion en titre. Ricky Stenhouse Jr. et Clint Bowyer, Paul Menard et Aric Almirola, Matt DiBenedetto et Denny Hamlin pour le top 10.

La course est toujours divisée en 3 segments, le premier stage sera de 60 tours au bout duquel un vainqueur intermédiaire engrangera des points. Ensuite le drapeau jaune sera déployé pour neutraliser temporairement la course avant qu'un Green Flag ne relance la course pour le secteur segment, puis à nouveau jusqu'au damier après 200 tours à Daytona.

Avec le plein de carburant, les relais sont estimés à 48 tours, voire un peu moins selon les stratégies. Ici à Daytona, c'est un Superspeedway, on sera habitués à voir les files indiennes pour les voitures qui jouent du draft (l'aspiration).

Segment 1

Green Flag - 1/60 : Le départ est donné, William Byron reste en tête avec les deux premiers virages et les deux files sont parfaitement formées. Au tour 3, premier changement de leader, Stenhouse Jr. passe en tête. Il roule pour Ford chez Rush Fenway Racing devant Dyron sur Chevrolet de la Hendrick Motorpsorts et Matt DiBenedetto sur Toyota du Leavine Family Racing.

Au tour 11, un hommage à JD Gibbs, le fils de Joe Gibbs (Joe Gibbs Racing), décédé à l'âge de 50 ans. ce dernier était le propriétaire de la voiture n°11. DiBenedetto est toujours leader au tour 14 devant Ruex Jr qui porte désormais le n°19 et non le 78 (il a changé d'écurie suite à la disparition de la Furniture Row Racing) il est aligné sur une Toyota du Joe Gibbs Racing.

Au tour 17, c'est le rush dans les stands, près de 15 voitures plongent dans les pits pour faire un refuel dans l'idée d'aller au bout du premier segment. Denny Hamlin subit un bump et s'offre une belle dérobade.

Yellow Flag - 20/60 : Corey LaJoie déclenche ce premier drapeau jaune, sa voiture dont le capot est décoré avec son visage (!!!) a la moitié de l'avant droite déchiré sur sa longueur. Ceux qui n'ont pas observé un arrêt aux alentours du tour 17 stoppent à leur tour dans les box.

Green Flag - 26/60 : Au restart, Stenhouse est en tête devant Kevin Harvick et Aric Almirola. Au tour 35 Kyle Bush prend le lead pouor le Joe Gibbs Racing, il reste 25 tours dans ce premier segment.
Deux Toyota sont en tête, Bush et Hamlin, Bowman est 3e avec sa Chevrolet, puis Erik Jones, Williams Byron, Chase Elliott et Jimmie Johnson. La première Ford Mustang est 8e avec Ryan Blaney.

Yellow Flag - 49/60 : A 11 tours du damier du Segment 1, Kyle Bush est en tête et le drapeau jaune est de sortie. Kurt Bush fait un side-draft et son adversaire direct l'envoie dans le décor Bubba Wallace le percute de front. Jamie McMurray dont c'est l'une de ses dernières courses part à la faute, Austin Dillon est en tête à queue également.

Green Flag - 53/60 : La Joe Gibbs Racing est en tête avec 3 pilotes. Kyle Bush est en tête à 1 tour du damier et la fin du premier segment. Il est poursuivi par Hamlin et Bowman. C'est Kyle Bush qui empoche ce premier segment.

Segment 1 - 60/60 : Kyle Bush, Alex Bowman, Joey Logano, Daniel Suarez et Ryan Blaney pour ce top 5.

© Daytona - Kyle Bush - Stage 1

© Daytona - Kyle Bush - Stage 1

Segment 2

Green Flag - 5/60 : Joey Logano ressort devant la meute pour ce restart, il devance Suarez et Blaney. DiBenedetto prend le relais après 17 tours dans ce segment, Bush à ses trousses, Bowman et Byron.
A mi-segment, DiBenedetto est toujours leader dans la n°95 du Leavine Family Racing. Du coté de Kurt Bush, impliqué dans un crash est relégué en fond de classement à 7 tours de retard, tout comme Bubba Wallace qui accuse le même retard.

Le poleman William Byron est en 4e position, le pilote du Hendrick Motorsports dispose d'un allié en 6e position, Chase Elliott qui fait partie de la même écurie. Les vitesses de pointe à Daytona flirtent et dépassent les 200 pmh pour certains, soit 324 km/h.
Moins de 20 tours dans ce second segment, le n°95 DiBenedetto est toujours en tête de ce Daytona 500, Kyle Bush est en observation, Alex Bowman et William Byron sont en embuscade. A noter que les leader sont dans un peloton de retardataires, un danger supplémentaire à la concentration nécessaire.

Yellow Flag - 46-60 : Casey Mears et Parker Kligerman déclenchent le 4e drapeau jaune de cette course.

Green Flag - 51/60 : Blaney mène la course devant Keselowski, Kyle Larson et Ryan Preece. William Byron, Kyle Bush et Chase Elliott sont à leur poursuite, mais les 4 voitures de tête n'ont pas effectué d'arrêts aux stands en vue du damier pour le Segment 2.

Trois Ford sont aux avant-postes, Blaney, Keselowski et Almirola font front ! Keselowski se fait bumper par Byron, les deux lignes se jaugent. Il reste 5 tours avant le damier du second segment, la ligne haute semble la plus rapide, celle menée par Ryan Blaney. Brad Keselowski tente l'intimidation sur une ligne intérieure, il se montre dans l'angle de Blaney.

Segment 2 - 120/200 : C'est Ryan Blaney qui enlève le second segment devant William Byron, Aric Almirola et Brad Keselowski.

© Daytona - Ryan Blaney - Stage 2

© Daytona - Ryan Blaney - Stage 2

Victory Lane

Green Flag - 125/200 : William Byron est en tête à la relance pour ce 125e tour qui va nous mener vers la Victory Lane, la fin de course. Les deux files sont formées et à la lutte pour le leadership. Byron devant Almirola, Harvick, Stenhouse Jr., Johnson, Bowyer, DiBenedetto, Suarez, Bush et Logano pour le Top 10.

Au tour 133, William Byron le poleman reprend le leadership de la course. Harvick, Johnson, Almirola et Bowyer s'échangent les positions. On va commencer à basculer dans une nouvelle dynamique de course, le soleil commence à amorcer sa descente, la lumière sera rasante d'un coté du circuit. Il y a quelques tentatives de draft (aspirations) un peu risquées, certaines voitures louvoient dangereusement.

Byron est toujours en tête au tour 152, Stenhouse Jr. et Johnson forment le top 3, le peloton est bien sage, le compteur des drapeaux jaunes et bloqué à 4. Les arrêts aux stands sous drapeau vert, de quoi ajouter de la nervosité, certains pourraient bénéficier d'un drapeau jaune.
Yellow Flag - 159/200 : Et le voilà !!! Le cinquième drapeau jaune de la course qui va se mêler aux stratégies de course. Stenhouse Jr., Johnson, Tyler, le 52 percute la 51 (les deux sont coéquipiers) et font un strike à ceux qui s'engageaient dans les stands. Au tour 163, c'est le rush dans les stands, la majorité du peloton ravitaille.

Green Flag - 166/200 : Désormais en lumière rasante, les pénalités pleuvent pour mauvais timing d'arrêt aux stands ou encore dépassement de son emplacement au box. Celui qui pointe en tête, McDowell en fait partie. McMurray qui effectue l'une de ses dernières courses est second derrière le Pace Car.
Avant le restart, McDowell obéit et se place à la fin du peloton, tout comme Stenhouse Jr. pour s'être arrêté avant l'ouverture de stands. Jamie McMurray relance donc la course, Chase Elliott esseulé sur une ligne se fait avaler par le pack.
A 30 tours de la fin, 3 lignes se sont sont formées, le peloton s'agite tout est réuni pour que ça se termine au crash. Hamlin est en tête, Bowman en embuscade et devant Bowyer.

Yellow Flag - 173/200 : Un débris sur la piste fait sortir le 6e drapeau jaune de la course. Il y a 3 Toyota en tête de la course, Denny Hamlin, Kyle Bush et Erik Jones, les Chevrolet de William Byron et Alex Bowman, puis un quatuor de Ford, David Ragan, Brad Keselowski, Clint Bowyer et Ryan Blaney.

Green Flag - 178/200 : Au restart, Denny Hamlin point en tête devant Kyle Bush et Erik Jones. deux lignes sont formées à présent. Derrière on joue au bump, des manœuvres d'intimidation et d'impatience. Une cassure a eu lieu dans les deux lignes, Erik Jones s'est décalé car ce dernier n'a plus de pression d'essence et une forte décélération immédiate.
Yellow Flag - 181/200 : Et un nouveau drapeau jaune, cette fois-ci causé par Kyle Larson qui est allé taper le mur tout le seul. Jimmie Johson qui est le premier à un tour du leader, reçoit le Free Pass et reprend son tour de retard.

Green Flag - 184/200 : Peut-être le dernier restart de ce 61e Daytona 500, il reste 16 tours, la tension sera palpable, les coups de roues un peu plus fréquents et dangereux. Denny Hamlin est toujours à l'avant de la course.
L'avant de la course présente 2 lignes, à mi-peloton on tente le 3 lignes, les voitures louvoient et changent de file. Le side-draft (aspiration latérale) est utilisé à outrance.

Yellow Flag - 187/200 : Et ça part encore au clash, un nouveau drapeau jaune. Brad Keselowski, part en toupie en pleine ligne droite. Erik Jones est le premier à un tour, obtient le Free Pass. Denny Hamlin et Kyle Bush vont relancer la course pour 10 tours.

Green Flag - 189/200 : Au restart, c'est le Money Time, on retient son souffle et on se dirige vers la Victory Lane. Ça monte encore d'un cran au niveau de la menace de ses adversaires, ça bump dans le peloton, Hamlin mène toujours la meute. Et à l'entame du virage 3 c'est un bump sur DiBenedetto qui part en vrille et provoque le Big One.

Red Flag - 191/200 : Le Big One a impliqué les voitures suivantes : 8 - 95 - 3 - 19 - 12 - 10 - 21 - 38 - 41 - 6 - 36 - 9 - 47 - 31 - 13 et 17. Soit, Daniel Hemric, Matt DiBenedetto, Martin Truex Jr., Austin Dillon, Aric Almiroc, Ryan Blaney, David Ragan, Paul Menard, Daniel Suarez, Ryan Newman, Matt Tifft ou encore Ryan Preece...

Yellow Flag - 192/200 : Il y a eu un total de 21 voitures impliquées dans ce Big One, le peloton est largement réduit, c'est Kyle Bush qui va s'élancer à l'avant. Denny Hamlin est second, Clint Bowyer, Michael McDowell et Kevin Harvick pour le Top 5.
Green Flag - 194/200 : Le restart devrait être le dernier, on l'espère ! Ce Big One a-t-il calmé les ardeurs des pilotes ? La course est relancée, Bush impose le rythme, il y a 4 voitures en side-draft, et un nouveau Big One avec Stenhouse Jr. se fait harponner par Kyle Larson, le n°42 !

Yellow Flag - 195/200 : Avec 7 voitures impliquées, la course est une nouvelle fois neutralisée, ce Daytona n'en finit plus de repousser le moment fatidique !

Green Flag - 197/200 : La course reprend ses droits pour une ultime relance ? Kyle Bush est en tête, va-t-il remporter son premier Daytona 500 ? Il aura encore Denny Hamlin à ses trousses, Bush imprime le rythme, il se méfie de Denny Hamlin, ce dernier passe à l'offensive. Clint Bowyer se dédoublait de son adversaire sur McDowell se rabat trop tôt et c'est à nouveau le drapeau jaune.

Yellow Flag - 198/200 : Clint Bowyer, le n°14 est responsable de ce crash, et se rabat sur le n°34, la n°24 de William Byron à l'extérieur est aussi harponnée.

Red Flag - 201/205 : Il y a du rab pour finir cette course, la direction a décidé de rajouter des tours. C'est le NASCAR Overtime, si un crash se produit dans le premier tour lancé, on redonnera une procédure de restart. Si un crash intervient dès le second tour, la course ira à son terme. Mais, la piste doit être nettoyée, c'est une interruption de course !!!
Yellow Flag - 201/206 : Après le nettoyage de la piste, la course va recevoir un nouveau départ lancé.

Green Flag - 205/207 : Un nouveau restart avec le Overtime qui va conditionner de futurs drapeaux jaunes ou pas ! Denny Hamlin est à nouveau en tête devant Kyle Bush. La meute est relâchée, Hamlin est clairement sous pression mais garde son rang, McDowell tente l'offensive sur Bush, Logano est à l'observation. Hamlin tient la position de tête, il reste 1 seul tour, il a Logano dans son sillage immédiat, Kyle Bush repasse à l'attaque à l'extérieur,

Checkered Flag : Hamlin est esseulé, le dernier virage permet à Bush de revenir sur son coéquipier mais ça sera trop court pour ce dernier, c'est Denny Hamlin qui s'impose. C'est la voiture n°11, celle de JD Gibbs disparu il y a quelques jours, l'histoire est formidable. C'est un triplé pour l'écurie Joe Gibbs Racing et Toyota avec la victoire de Denny Hamlin, Kyle Bush et Erik Jones, un magnifique hommage pour Joe Gibbs qui a perdu son fils âgé de 50 ans...

© NASCAR - Denny Hamlin

© NASCAR - Denny Hamlin

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur. Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.