Le pilote du Chip Ganassi Racing, Kyle Larson, a été indéfiniment suspendu par la NASCAR suite à son utilisation d'une insulte raciste en direct lors d'un événement iRacing dimanche soir.

La sanction comportementale que la NASCAR a prononcée lundi a cité les sections 12.1 (du Code de procédures générales) et 12.8 (Directives de conduite des membres de la NASCAR) du règlement officiel.

Kyle Larson suspendu indéfiniment

"La NASCAR a fait de la diversité et de l'inclusion une priorité et ne tolérera pas le type de langage utilisé par Kyle Larson lors de l'événement iRacing de dimanche", indique un communiqué de la NASCAR. "Nos lignes directrices sur la conduite des membres sont claires à cet égard, et nous appliquerons ces lignes pour maintenir un environnement inclusif pour l'ensemble de notre industrie et de notre base de fans."

Plus tôt lundi, les responsables de Chip Ganassi Racing ont déclaré dans un communiqué que Larson avait été suspendu sans salaire.

"Nous sommes extrêmement déçus par ce que Kyle a dit hier soir lors d'un événement iRacing. Les mots qu'il a choisi d'utiliser sont offensants et inacceptables. À partir de ce moment, nous suspendons Kyle sans salaire pendant que nous travaillons sur cette situation avec toutes les parties concernées."

Que reproche-t-on à Kyle Larson ? Il a utilisé le "N Word" (le terme "N*gger" -N*gro-) et a prononcé "Hey N*gger", aux États-Unis, cette forme de discrimination raciale est hautement punie. Cela est d'autant plus offensant qu'il a lui-même des origines asiatiques et a intégré le programme NASCAR Diversity qui permet aux minorités de pouvoir accéder au sommet de la discipline. Après la perte d'un sponsor par Bubba Wallace la semaine dernière pour un "Rage Quit" sur iRacing, les pilotes sont sous étroite surveillance, même sur le simulateur iRacing.

La vidéo de l'insulte de Kyle Larson

Mise à jour : Malgré les excuses publiques du pilote sur Twitter et suite au Shit Storm qui a déferlé sur Kyle Larson, ses sponsors Chevrolet, Credit One, McDonald's, Lucas Oil Products, et Fiserv se sont désolidarisé des propos du pilote et ont annoncé la fin du partenariat. De gros sponsors pour le pilote qui finançaient près de la totalité de sa saison.