Il y a 10 ans, le rallye Monte-Carlo apparaissait pour la troisième fois d'affilée au calendrier de l'IRC. 2011 c'était aussi l'année du centenaire pour ce rallye légendaire. Un joli plateau était réuni au départ avec une petite trentaine de S2000 (les voitures de pointe en IRC), la victoire devant se jouer entre les Peugeot 207 S2000 et Skoda Fabia S2000.

Avec le numéro 1 sur les portières, on retrouvait le champion IRC 2010 Juho Hänninen (second en 2010) sur Skoda Fabia S2000. Dans le clan Skoda on retrouvait également les très expérimentés Jan Kopecky (5ème en 2010) et Freddy Loix.
Chez Skoda on avait aussi décidé de faire confiance au norvégien Andreas Mikkelsen et au français Nicolas Vouilloz (3ème en 2010), champion de France des Rallyes Asphalte 2006 et champion IRC 2008. A noter que le français avait aussi cumulé plusieurs titres de champions du monde de VTT de descente. Même s'il n'allait pas jouer les premiers rôles, on retrouvait également l'ex-pilote de F1 Alex Caffi sur une Fabia privée.

Chez Peugeot, le line-up était tout aussi impressionnant avec en figure de proue le champion du monde 2003, Petter Solberg. La marque au lion pouvait aussi compter sur Stéphane Sarrazin (4ème en 2010) et Bryan Bouffier. Le drômois après avoir gravi les échelons des formules de promotion Peugeot a accumulé 3 titres de champion de Pologne entre 2007 et 2009 sur la Peugeot 207 S2000 avant d'enchaîner sur un titre de champion de France Asphalte en 2010.
Chez Peugeot, c'est lui qui connaît le mieux la 207 S2000. Guy Wilks, Toni Gardemeister, Giandomenico Basso ainsi que le jeune espoir belge Thierry Neuville avaient aussi la confiance de Peugeot. Autre nom connu, le vainqueur de l'édition de 1994 alors sur le retour : le légendaire François Delecour !

Etape 1 : Hänninen s'affirme

La première étape se déroule en Ardèche, si la neige est absente le public est présent en nombre ! Stéphane Sarrazin remporte la première spéciale pour seulement 0"3 sur Juho Hänninen. Et derrière c'est le gouffre, Wilks est troisième à 20"3 et Bouffier suit à 20"8. Mikkelsen tape au bout de quelques hectomètres et abandonne tandis que Vouilloz perd 3 minutes sur crevaison.

La spéciale de Burzet fait plus de 40 kilomètres, et Hänninen signe de nouveau un excellent chrono et cette fois il est le seul à mettre une claque à ses adversaires, Solberg le suit à 15"1 et Loix à 17"9 tandis que les autres sont à près de 30 secondes... Après 2 spéciales, Hänninen s'empare de la tête du rallye pour 35"6 sur Sarrazin et 41"7 sur Loix.

Le premier passage dans Saint-Bonnet-Le-Froid se conclut par un scratch de Hänninen devant Loix, et dans le second passage c'est le belge qui devance le finlandais. A la fin de cette première étape, Hänninen maîtrise son sujet, il mène le rallye avec 45"2 d'avance sur Loix, Sarrazin est à 47"4 et Solberg à 50"8. On voit mal ce qui pourrait arrêter le "flying finn" ! Le quatuor Wilks, Bouffier, Kopecky et Delecour est à plus d'une minute !

Etape 2 : La course bascule

Freddy Loix @wikipedia

Hänninen enfonce le clou dès le début de cette seconde étape avec un scratch, Loix reste second mais à 51"8 ! La seconde spéciale du jour est remportée par Bryan Bouffier, mais au général le français est 7ème à plus d'1'30" du leader. Loix fait une petite faute dans cette spéciale et Solberg s'empare de la seconde place, il est désormais le seul à pointer à moins d'une minute du duo Hänninen/Markkula.

Mais dans la seconde boucle, le rallye va basculer, une de ces histoires qui font la légende du Monte-Carlo. La neige fait son apparition et les choix de pneus sont déterminants ainsi que l'ordre de passage sur la route... A ce jeu-là le grand gagnant est Bryan Bouffier qui remporte la spéciale avec 17"6 d'avance sur Delecour, 24"8 sur Wilks...
Caffi signe un étonnant 8ème temps à déjà 1'10" de Bouffier, mais où est Hänninen ? Le finlandais perd gros avec un 14ème chrono à presque 2 minutes de Bouffier ! Et au classement général Bouffier grimpe de la 7ème à la 1ère place avec Sarrazin à 3"1, Loix à 4"2 et Hänninen à 16"6 !

Les conditions dans l'ES8 sont encore pires et Delecour montre qu'il est toujours vert en signant le scratch devant Bouffier à 27"9 ! Les écarts sont hallucinants et on a quelques surprises : 3ème temps pour le suisse Florian Gonon sur sa Subaru Impreza Groupe N et 7ème temps pour Jean-Michel Raoux sur une Renault Clio R3 !

Pour Juho Hänninen, le constat est amer : en 2 spéciales il est passé de large leader à 6ème avec plus de 2'30" de retard sur Bouffier. Ce même Bouffier qui est bien en tête avec 28" d'avance sur Delecour et plus d'une minute sur "Fast Freddy" Loix !

Etape 3 : Bouffier déroule

La dernière journée est composée de 5 spéciales. Stéphane Sarrazin ouvre le bal tandis que Bouffier signe un timide 8ème temps à 23"2 de son compatriote. Ensuite c'est le premier passage par le Col du Turini, Vouilloz remporte la spéciale devant Loix, le belge passe second au général à 48"1 de Bouffier. En dehors du top 10 au général, Giandomenico Basso remporte l'ES11.

Il reste 2 spéciales, Bryan Bouffier et Xavier Panseri sont proches du bonheur, celui de remporter le rallye le plus légendaire, celui que tout pilote rêve de remporter ! Ils doivent assurer pour remporter la plus belle victoire de leur carrière.

Stéphane Sarrazin remporte l'avant-dernière spéciale et grimpe sur le podium provisoire. Et il termine le rallye par un nouveau scratch ! Malheureusement pour lui, il écope de 30" de pénalité pour un pointage en retard, ils finira quatrième, cruelle déception...

Superbe victoire pour le duo Bouffier/Panseri qui ont sagement construit leur succès devant Freddy Loix et Guy Wilks. Stéphane Sarrazin termine au pieds du podium devant François Delecour et Doumé Savignoni qui ont effectué un excellent retour !
Amère sixième place pour Hänninen qui pouvait légitimement espérer mieux ! Saluons Daniel Elena qui pour une fois avait troqué son baquet de droite pour celui de pilote sur une Citroën DS3 R3T et a rejoint l'arrivée avec à sa droite Olivier Campana (le duo avait déjà fait le Monte-Carlo ensemble en 1997 et 1998) !

En 2014, Bryan Bouffier et Xavier Panseri montreront de nouveau l'étendue de leur talent sur le Rallye Monte-Carlo... mais ceci est une autre histoire !

@Bryan Bouffier - Page Officielle