Lin Jarvis, directeur de l'équipe Yamaha, pense que la MotoE ne surpassera pas la MotoGP. Mais la moto électrique pourrait prendre le dessus sur une autre catégorie.

Il y a quelques jours, la MotoGP a présenté la MotoE, le futur championnat de moto électrique. Le premier championnat débutera en 2019. 18 motos alimenteront la grille.

Lin Jarvis s'était exprimé à ce sujet lors de la dernière manche du championnat 2017, à Valencia. "Je pense que c'est le bon moment pour la Dorna de commencer à regarder la technologie électrique, mais cela prendra beaucoup de temps'', déclarait-il.

La MotoE ne prendra pas la place de la MotoGP

Selon le directeur de l'équipe Yamaha, la MotoE n'aura pas vocation à remplacer la MotoGP. Mais la moto électrique pourrait prendre la place d'une autre catégorie.

"Cela ne prendra probablement jamais le relais sur la MotoGP. Mais elle pourrait remplacer une autre catégorie. Et certainement les motos électriques décolleront dans d'autres disciplines, comme le motocross ou l'enduro, où le bruit est une question beaucoup plus sensible car les endroits où elles sont utilisées sont plus proches des zones urbaines. Elles ont probablement un grand avenir là-bas'', explique-t-il.

La moto, en retard sur l'électrique

Aujourd'hui, l'électrique a pris une place importante dans le secteur de l'automobile. L'attrait grandissant des constructeurs pour la Formule E le prouve. Lin Jarvis estime que la moto a un certain retard à combler.

"D'une manière réaliste, je pense que notre industrie est un peu en retard par rapport à l'industrie automobile. Mais il est toujours intéressant de voir le nombre de fabricants qui passent en Formule E, ça a dépassé mes attentes. Nous devons donner du crédit à la Formule E, parce que beaucoup de constructeurs arrêtent d'autres disciplines de course pour investir dans l'électrique. Et je suis sûr qu'à l'avenir, l'industrie de la moto électrique jouera un plus grand rôle'', déclare-t-il.