Carmelo Ezpeleta, PDG de la Dorna, suggère l'arrivée d'un Grand Prix en centre-ville dans les années à venir en MotoGP.

Interviewé par le journal espagnol Expansion, Carmelo Ezpeleta explique où la MotoGP pourrait aller à l'avenir.

"Il est possible qu'il y ait un circuit urbain en MotoGP. Il y a un projet solide dans une ville chaude. En théorie, la ligne droite principale de la piste aurait lieu dans une rue et le paddock serait couvert, intégré dans un centre d'exposition. Il sera utilisé pour la course et le reste de l'année pour beaucoup d'autres choses'', explique-t-il.

Seulement, le PDG de la Dorna ne donne pas de destination précise. En 2018, le Thaïlande intègre le calendrier. L'an prochain, ce sera au tour de la Finlande. Le Kazakhstan pourrait faire son arrivée en 2020.

Ne pas dépasser 20 courses par saison

Le PDG de la Dorna est clair : le calendrier n'explosera pas, malgré l'intérêt de nouveaux pays pour accueillir la MotoGP.

"Actuellement, il y a une liste d'environ huit pays qui pourraient choisir de faire partie du calendrier. Mais nous ne pouvons pas faire 26 courses'', explique-t-il.