Zoom sur la catégorie R4

2018-11-29T00:49:49+00:00jeudi 29 novembre 2018|Autres|

La FIA a décidé il y a quelques années de moderniser la catégorie R4 qui est composée de Mitsubishi Lancer et Subaru Impreza, il faut avouer que cette catégorie n’a jamais rencontré un grand succès.

Les nouvelles R4 allaient donc devenir très éloignées des anciennes. L’objectif est aussi de combler l’intervalle de coût et de performances entre les R3 2 roues motrices et les R5 4 roues motrices. En effet, désormais les voitures de cette catégorie seront des voitures reposant sur un kit adaptable sur n’importe quelle voiture de série (en théorie…). Les grandes lignes de ce règlement sont :

  • Le kit doit reposer sur une voiture de série produite à au moins 2500 exemplaires sur 12 mois consécutifs
  • 4 roues motrices
  • 1,6l Turbo, 265 chevaux, 39 m.kg de couple et boîte de vitesse séquentielle 5 rapports

ORECA à la manœuvre

ORECA a remporté l’appel d’offre pour devenir fournisseur de ce kit. Ce kit comprendra : moteur (avec collecteur d’échappement et d’admission, boitier papillon, turbo, ECU, faisceau moteur, alternateur, démarreur, pompe DA, embrayage…), transmission (boite de vitesse, différentiel AR, arbres de transmission transversaux et longitudinaux), train AV et AR, système de freinage, système de carburant, châssis et documentation.

Le kit est vendu 108 000 € HT et le coût total avec la voiture et le montage devait se situer entre 165 000 € et 195 000 € (une Skoda Fabia R5 coûte 230 000 € HT), en terme de performances elles devraient se situer à environ 1″/km des R5 pour un coût d’utilisation 35 à 40% moins cher que les R5.

L’an dernier, les spectateurs du Rallye du Var avaient pu admirer la Toyota Etios R4, première auto de cette catégorie, en voiture ouvreuse avec à ses commandes Stéphane Sarrazin. Stéphane Sarrazin a développé la voiture avec les français Raphaël Astier et Julien Maurin ainsi que le finlandais Teemu Suninen.

Pourtant, à peine lancée, la catégorie R4 compte déjà ses détracteurs. En effet, les R5 bien que plus coûteuses ont été une totale réussite, on en retrouve même parfois en nombre dans les rallyes régionaux. Certains redoutent donc que l’écart de performance ne justifie pas l’écart de prix et de coût de fonctionnement.

Toutefois depuis le mois de septembre les choses se sont accélérées et certaines écuries ont montré leur intérêt pour ces autos. En effet, en septembre le Milano Racing a décidé de se lancer dans le développement d’une Fiat MR 500 X R4.

Les R4 sont homologuées dans les compétitions internationales FIA et la FFSA a homologué ces voitures dans les championnats français pour 2019. Outre le kit fourni par ORECA, le Milano Racing a une marge de manœuvre pour développer la voiture : coque, carrosserie, amortisseurs… Milano Racing étant les premiers clients d’une R4 en France, nul doute que leurs débuts seront scrutés avec une certaine attention.

Milano Racing pari sur le R4

La voiture devrait effectuer ses premiers tours de roues au dernier trimestre de cette année et sa commercialisation débutera en 2019.

En 2019 nous devrions voir débuter la Fiat MR 500X R4 du Milano Racing en championnat d’Europe des Rallyes ainsi que dans le Championnat de France des Rallyes Terre. Il y a fort à parier que Raphaël Astier et Nicolas Ciamin seront parmi les premiers pilotes à en prendre le volant. Et le fait d’avoir participé au développement de cette voiture sera aussi une expérience utile pour la suite de la carrière ce ces deux jeunes talents français.

En attendant, une Toyota Etios R4 a pris le départ de son premier rallye début novembre. En effet, le gallois Osian Pryce a fini second d’une manche du championnat d’Espagne des Rallyes Terre, des débuts réussis !

Crédit photo : Osian Pryce

D’autres teams ont montré leur intérêt pour la catégorie :

  • RMC Motorsport – Renault Clio R4 (Espagne)
  • RC Competicion – Toyota Etios R4 (Argentine)
  • ASM Motorsport – Dacia Sandero R4 (Espagne)
  • Pro Racing – Skoda Fabia R4 (Lituanie)
  • Tahkomobili – Mini Cooper R4 (Finlande)
  • Signed Streets Motorsport – Audi A1 R4 (Autriche)
  • Rally Technic – Hyundai i20 R4 (Afrique du Sud)