Rallye de Suède, jour 2 : Neuville et les Hyundai au top

Par | 2018-02-16T21:12:45+00:00 vendredi 16 février 2018|A la une du Rallye, Rallye, WRC|
  • Neuville

Pour cette seconde journée du Rallye de Suède, 7 spéciales sont au programme. Les pilotes vont devoir arpenter 140 Km dans les forêts enneigées de Suède et de Norvège. Les Hyundai ont été performantes, Thierry Neuville vire en tête de la seconde journée.

Ott Tänak est sorti vainqueur de la première journée à l’issue de la Super Spéciale. C’est sur sa lancée qu’il profite pour sortir en tête de l’ES2 devant Andreas Mikkelsen et sa Hyundai.

Thierry Neuville à l’attaque

A l’issue de l’ES2, Tänak compte 6″8 d’avance sur Østberg, à peine plus sur Mikkelsen. Thierry Neuville est en embuscade. Mais le belge va passer à l’offensive dès la spéciale suivante en signant le temps scratch.
Cela permet à Neuville de prendre les commandes du rallye devant Tänak et Lappi. Andreas Mikkelsen se positionne devant Østberg et Latvala. Sébastien Ogier est déjà loin, hors du top 10 à près de 44″ du leader.

Dans l’ES3 les premiers à s’élancer sont perturbés par les flocons, jouant les chasse-neige. Ainsi, la mauvaise opération est au crédit de Ott Tänak qui perd presque 20″. Les Hyundai, elles, terminent la spéciale aux avant-postes Mikkelsen devant Neuville.
Au général, Neuville mène sur son coéquipier Mikkelsen de 3″7, la Yaris de Lappi est à 5″3. Mads Østberg place sa C3 à 7″4 devant celle de Craig Breen à 15″. Sébastien Ogier est en 11ème position avec 47″7 de retard.

Revoilà Paddon

L’ordre de passage continue de faire des dégâts pour ceux qui nettoient la trajectoire. Ainsi Haydden Paddon se montre le plus véloce devant la C3 de Breen et la Toyota de Lappi. Au général, Lappi reprend la seconde place de Mikkelsen pour un seul dixième. Mads Østberg est solidement accroché à la 4ème place avec un matelas de 5 secondes sur son coéquipier chez Citroën, Craig Breen.

Craig Breen se joue aussi des éléments et des pilotes ouvreurs. Il réalise le temps scratch devant les deux pilotes Hyundai, Mikkelsen et Paddon. Thierry Neuville lâche quelques secondes face à Mikkelsen mais conserve la tête pour une seconde seulement. La Citroën C3 de Østberg est sur le podium provisoire avec un retard de 7″, mais d’une courte tête devant Breen.

La fusée Breen

S’il fallait des preuves du talent de Craig Breen, il est distribue quelques-unes en Suède. Il réalise à nouveau le temps scratch devant Neuville et Østberg. Il réalise la bonne opération de cette ES7, puisqu’il se rapproche des Hyundai en tête de l’épreuve. Thierry Neuville reprend un peu d’air, mais avec à peine 4″8 il faut rester sur ses gardes. Craig Breen sur le podium concède 5″4 sur le pilote belge.

Pour la dernière étape du jour, Hayden Paddon fait le scratch devant Thierry Neuville. Andreas Mikkelsen complète le trio de la spéciale, les Hyundai sont en forme. Au général, c’est d’ailleurs le même trio, Neuville devant Mikkelsen et Paddon. Craig Breen a un peu relâché dans cette spéciale et se trouve à 12″6, moins d’une seconde devant Østberg. Si les Hyundai et Citroën se montrent, en revanche, la première Ford de Suninen est à 29″6. Idem pour la première Toyota reléguée à 38″5, celle de Lappi, Latavala au-delà de la minute. Sébastien Ogier très loin, à 2’48 il est en 12ème position.

À propos de l'auteur :

Passionné par tous types de sports mécaniques automobiles, j'aime dire que la F1 m'a choisi ! J'essaie d'adopter ma ligne d'objectivité, d'impartialité et de neutralité. Au plaisir de vous croiser sur les pistes...