Circuit des 24 Heures du Mans

(Circuit de la Sarthe)

Circuit Non Permanent à tracé unique
Les Raineries - 72000 Le Mans
France

#24heuresdumans

Tracé de Circuit des 24 Heures du Mans

A propos de Circuit des 24 Heures du Mans

Le circuit des 24 Heures, dit aussi «circuit de la Sarthe», se situe au sud de la ville du Mans et sur la commune de Mulsanne, dans la Sarthe (72) en France. C’est un circuit de course automobile non permanent où se déroule tous les ans la plus célèbre des courses d'endurance, «Les 24 Heures du Mans», organisé par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO). L’utilisation, pour trois quarts, de portions routières ouvertes à la circulation pendant le reste de l'année fait de ce tracé sa particularité. Les passages les plus célèbres sont les virages du Tertre Rouge, Mulsanne, Indianapolis, Arnage, Porsche, la ligne droite des Hunaudières et sans oublier la chicane Dunlop avec sa mythique passerelle. L'origine du circuit vient du Grand Prix automobile de France de 1906 (premier Grand Prix de France) et des courses qui se déroulent depuis 1884 sur la célèbre ligne droite des Hunaudières par l'Union Vélocipédique de la Sarthe. En 1922, le club annonce la création d'un nouveau type de compétition dans la Sarthe, une épreuve d'endurance. Pendant l'épreuve, des équipages de deux pilotes par voiture se relient de jour comme de nuit. La première édition, avec trente-trois équipages, se déroule les 26 et 27 mai 1923. A compter de 1966, le tracé des 24H partage les stands et une petite portion de la piste (du virage du raccordement jusqu'au virage de la chapelle) avec le circuit Bugatti, nouveau circuit permanent. Au cours des années, la configuration du circuit évolue, surtout dans un but de sécurité, une préoccupation essentielle des organisateurs. Depuis sa création, suite aux différentes modifications du tracé, la longueur du circuit change. Elle passe d’une longueur initiale de 17,262 kilomètres à 13,626 kilomètres de nos jours. À la suite du terrible accident de 1955 (83 tués, dont 82 spectateurs face aux stands) une refonte complète de cette zone s'impose. Ces aménagements (largeur de la piste, zone de décélération, etc...) entraînent une modification du rayon de la courbe Dunlop et également une très légère réduction (31mètres) de la longueur. Pour ne pas distraire les pilotes lors du passage devant les stands, le panneautage s’installe en sortie du virage de Mulsanne où la vitesse des voitures est la plus lente. En 1972, le virage Porsche voit le jour avec un tracé sinueux qui remplace l'ancienne section ultra-rapide et dangereuse de Maison Blanche qui passe entre les habitations du lieu-dit. En 1990, suite à la demande de la Fédération Internationale du Sport Automobile, deux chicanes (Chicane Nissan et chicane Carte S) apparaissent pour diviser les six kilomètres de la ligne droite des Hunaudières, en trois portions. Elles limitent ainsi la recherche de vitesse maximale. En 2001, les organisateurs rabotent la bosse de Mulsanne, responsable de l'envol de certaines voitures en fonction de leur configuration aérodynamique. En 2006 la modification du rayon de la courbe Dunlop permet d’accroître les dégagements et réduire la vitesse de franchissement de celle-ci par un angle de passage nettement plus serré. En 2007, la modification du virage du Tertre Rouge raccourcit le tracé de 21,60 mètres, le virage est désormais plus ouvert, pour une inclinaison de 3 %, sa surface de dégagement est doublée à l'extérieur. Neuf nouveaux stands en dur sont construits dans le prolongement des 46 stands existants. En 2008 une paroi vitrée renforcée est mise en place sur le muret des stands afin de protéger les différents intervenants des teams. En 2012 l’ACO refait le revêtement de la ligne droite des Hunaudières et crée une zone d'échappatoire à l'extérieur du virage d'Arnage. En 2016, la partie commune avec le circuit Bugatti est entièrement refaite et le nombre de stands passe à soixante. Enfin, en 2018 la ligne de départ avance de 145 mètres avec la mise en place d'un portique qui supporte les feux de départ. Pour la sécurité, trois safety car sont nécessaire lors des neutralisations de la course. Elles se positionnent respectivement au niveau de la ligne droite de départ, après la première chicane de la ligne droite des Hunaudières et au virage d'Arnage.

Caractéristiques technique de Circuit des 24 Heures du Mans

  • Année Ouverture : 1923
  • Propriétaire : Automobile Club de l'Ouest
  • Exploitant : Automobile Club de l'Ouest
  • Homologation : FIA Degré 2
  • Sens : Sens horaire
  • Nombre de virages : 33
  • Longueur : 13.626 km

Galerie photo de Circuit des 24 Heures du Mans

On parle de Circuit des 24 Heures du Mans

Évènements à venir à Circuit des 24 Heures du Mans

Pas d'évènement programmé pour le moment