Le Conseil Mondial du Sport Automobile, réuni à Genève, a confirmé le calendrier de la prochaine saison du FIA WEC ainsi que les principes généraux d’une plateforme de convergence.

Huit épreuves composeront le calendrier de la saison 2020-2021 de WEC. Le championnat débutera le 5 septembre sur le circuit de Silverstone, en Grande-Bretagne, par une course de 6 Heures. L'Italie accueillera la deuxième manche du championnat le 4 octobre. Le circuit de Monza accueillera une course de 6 Heures. Le plateau du WEC partira ensuite à Fuji, au Japon, pour une course de 6 Heures, qui aura lieu le 1er novembre. L'année 2020 se conclut à Bahreïn, sur le circuit de Sakhir, pour une course de 8 Heures qui aura lieu le 5 décembre.

L'année 2021 de l'endurance débute en Afrique du Sud. Le WEC sera sur le circuit de Kyalami le 6 février, pour une course de 6 Heures. Direction Sebring pour la suite du championnat pour les 1000 Miles. La course sur le sol américain aura lieu le 19 mars avant de faire un retour en Europe le 24 avril pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps, en Belgique. La dernière manche du championnat 2020-2021 d'endurance se conclut sur le circuit du Mans, pour les traditionnelles 24 Heures. La course aura lieu les 12 et 13 juin 2021.

5 septembre 2020Royaume-Uni6 heures de Silverstone
4 octobre 2020Italie6 heures de Monza
1 novembre 2020Japon6 heures de Fuji
5 décembre 2020Bahreïn8 heures de Bahreïn
6 février 2021Afrique du Sud6 heures de Kyalami
19 mars 2021États-Unis1000 Miles de Sebring (8 heures)
24 avril 2021BelgiqueTOTAL 6 Heures de Spa-Francorchamps
12-13 juin 2021France24 Heures du Mans

Les principes généraux de la convergence approuvés par la FIA

Le Conseil Mondial du Sport Automobile a également approuvé les principes généraux d’une plateforme de convergence constituant la base de la catégorie reine prototype. La plateforme maintiendra les règlements techniques FIA WEC existants, y compris Le Mans Hypercar. Les voitures Le Mans Hypercar et LMDh devraient être regroupées sous une seule et même catégorie en WEC.

Les LMDh seront basées sur un nouveau châssis, commun pour le WEC et l'IMSA. Des paramètres tels que les performances du groupe motopropulseur, les caractéristiques aérodynamiques et le poids seront alignés pour les prototypes Le Mans Hypercar et LMDh afin de garantir que les deux soient dans la même fenêtre de fonctionnement.