Les 24 Heures du Mans plutôt que la F1 pour Red Bull en 2021 ?

Par |2018-12-26T12:53:11+01:00mercredi 26 décembre 2018|WEC|

Red Bull Racing va ouvrir une nouvelle page de son histoire en F1 en 2019 avec Honda. Mais au-delà de 2020, si les Accords Concorde ne conviennent pas à Red Bull, ils pourraient s'orienter vers l'endurance et les 24 Heures du Mans.

En 2019, Red Bull Racing se sépare de son partenaire historique, Renault, avec qui ils ont conquis 8 titres de Champions du Monde de F1 (pilotes et constructeurs). Depuis l'ère du V6 Turbo, les succès ont été plus mesurés, Red Bull place de gros espoirs dans sa nouvelle alliance.

Plus jamais ça

L'actuel propriétaire de la F1, les américains de Liberty Media, sont en train d'opérer une mutation de la discipline car les Accords Concorde actuels arrivent à expiration fin 2020. Il y a clairement une volonté de changer beaucoup de choses pour que les Grands Prix redeviennent attractifs, qu'il y ait plus de constructeurs / motoristes engagés, plus de courses et une révolution commerciale comme seuls les américains savent l'administrer. Mais pour l'instant, la méfiance s'installe, il n'est pas évident de faire bouger les lignes en F1 et Red Bull commence à réfléchir à d'éventuelles autres opportunités.

C'est Helmut Marko qui s'est entretenu avec Motorsport.com et qui a fait savoir que Red Bull avait un nouveau statut d'écurie d'usine aujourd'hui avec son partenaire exclusif Honda (partagé avec l'écurie sœur Toro Rosso). Et si jamais cette idylle ne fonctionne pas, Red Bull ne fera pas marche arrière et ne redeviendra jamais une écurie cliente, ils préféreront quitter la F1.

"Nous avons un accord jusqu'en 2020 avec Honda, tant que les nouveaux Accords Concorde ne sont pas signés et que nous ne connaissons pas les nouvelles règles moteur, Red Bull et Honda ne prendront pas de décision" a déclaré Helmut Marko.

"Nous ne redeviendront plus dépendants d'un motoriste comme nous l'avons été par le passé. Nous ne voulons plus mendier auprès de nos partenaires et espérer dans leurs déclarations des promesses qui ne sont jamais tenues."
Red Bull et Honda ont signé un contrat pour 2019 et 2020, ensuite les nouveaux Accords Concorde décideront de la suite à donner à cette alliance et de l'avenir de Red Bull en F1. "Si les options sont limitées, alors nous pourrions considérer l'option de partir. Ensuite nous ferions autre chose, une autre discipline. Avec la Valkyrie et selon les règles Hypercar en FIA WEC, nous pourrions tenter de disputer le championnat et les 24 Heures du Mans."

La réduction des coûts pour Le Mans

La FIA et l'ACO ont effectivement procéder à une refonte de la catégorie LMP1 dont les nouvelles règles autorisent aux constructeurs d'y aligner leurs modèles Hypercars. Cela dans le but de ramener des constructeurs pour étoffer le plateau, on sait déjà que Glickenhaus se prépare pour y faire son entrée, McLaren évalue toutes les options pour pouvoir confirmer ce programme et Ferrari réfléchit à l'idée avec l'espoir de pouvoir concrétiser cela.

Pour la FIA et l'ACO, tout l'intérêt des nouvelles règles était la réduction des coûts. Pour Red Bull, l'attrait pour le FIA WEC et Le Mans ne dépend pas uniquement d'un retrait total de la F1. "Si la F1 était plafonnée, nous devrions en réduire les effectifs, ce n'est pas ce que nous voulons aujourd'hui. Mais, nous pourrions réaffecter ces personnes sur d'autres projets comme Le Mans. Nous avons déjà une base technique avec la Valkyrie, le coût raisonnable pour s'y engager fait partie de nos priorités. Red Bull n'a jamais disputés les 24 Heures du Mans, c'est aussi une idée à laquelle on réfléchit" conclut Helmut Marko.

Image à la Une : Marco van Overbeeke

© Marco van Overbeeke - Valkyrie Le Mans

© Marco van Overbeeke - Valkyrie Le Mans

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.