Pourquoi les pilotes de F1 aiment les 24 Heures du Mans ?

2018-10-22T21:46:21+00:00vendredi 15 juin 2018|WEC|
  • Fernando Alonso Le Mans

Cette année, 24 anciens pilotes de F1 participeront aux 24 Heures du Mans 2018. Mais pourquoi aime-t-il autant l’épreuve mancelle ?

Trois grandes stars de la F1 vont courir pour la première fois les 24 Heures du Mans. Ainsi, pour Jenson Button, Fernando Alonso et Juan-Pablo Montoya, le défi est de taille. Fernando Alonso et Jenson Button ont remporté le titre en F1 tandis que Juan-Pablo Montoya a remporté les 500 Miles d’Indianapolis. La triple couronne est la chose qui motive le pilote espagnol de l’équipe Toyota, voulant être l’égal de Graham Hill.

Mais pourquoi les pilotes de F1 apprécient-ils autant les 24 Heures du Mans ? « Pour moi, il y a trois éléments. Tout d’abord, nous avons la chance de courir avec des équipes très professionnelles. Ensuite, nous pilotons de superbes voitures. Pour finir, cette épreuve a une telle histoire ! Les 24 Heures du Mans sont un objectif pour tout le monde. Avant même que je sois en F1, je m’intéressais aux 24 Heures du Mans, je suis un vrai fan. Il ne faut pas oublier que j’ai vécu au Mans en 2005, pendant une année (Pastor Maldonado a couru pour le compte de DAMS qui se trouve à Ruaudin, à côté du Mans, en Formule Renault 3.5, ndlr). Je connais donc cette course et cette ambiance. Je suis les éditions des 24 Heures du Mans depuis ce temps là et pour moi, c’est magique d’être là », explique Pastor Maldonado sur le site de l’ACO.

Le plaisir et l’aspect sportif

Pour Juan-Pablo Montoya, qui va courir ses premières 24 Heures du Mans, c’est le plaisir avant tout ! « C’est vraiment une course extraordinaire et c’est pour ça que tant de pilotes s’y interessent. Fernando (Alonso) est à la recherche de la Triple Couronne (victoire aux 24 Heures du Mans et aux 500 miles d’Indianapolis et un titre de champion du monde F1, ndlr). Pour ce qui est de Jenson (Button) et moi, nous recherchons le plaisir de piloter. J’adore la course automobile », explique-t-il.

Felipe Nasr a un autre argument, plus sportif. « Je pense que nous sommes aussi nombreux parce que ça nous donne un nouvel « air » et ça nous apporte d’autres défis. Quand vous êtes pilote de F1, la seule chose qui vous intéresse, ce sont les Grands Prix. Si vous ne faites pas partie des trois meilleures équipes, vous ne pouvez pas rêver de monter sur un podium et encore moins de gagner. Certains pilotes restent en F1 pendant plus de 10 ans sans jamais obtenir de bons résultats. Courir en endurance, sur des prototypes, vous permet d’avoir une chance de gagner ou de faire des podiums à chaque course. C’est une nouvelle expérience que les anciens pilotes veulent découvrir. De plus, on prend beaucoup de plaisir dans cet environnement », déclare-t-il.