Thomas Dagoneau sera au départ des 24 Heures du Mans 2018 chez Larbre Compétition

2018-04-22T02:17:32+00:00dimanche 22 avril 2018|WEC|

Le pilote manceau Thomas Dagoneau participera à ses deuxièmes 24 Heures du Mans les 16 & 17 juin prochains. Le Sarthois, officialisé chez Larbre Compétition pour l’édition 2018 de la classique mancelle, nous a confié son programme 2018.

Thomas a participé pour la première fois aux 24 Heures du Mans à l’occasion de la 81ème édition de l’épreuve en 2013. Le pilote Manceau était aligné au départ sur l’ORECA 03 – Nissan #40 du team de Thierry Boutsen, le Boutsen Ginion Racing aux côtés de deux pilotes américains, Rodin Younessi et Matt Downs. Pour sa seconde participation, Thomas Dagoneau a choisi un team 100% français bien connu de tous, Larbre Compétition, avec un trio de pilotes français.

Le parcours d’un passionné pour un rêve de gosse, les 24 Heures du Mans…

Thomas a débuté son parcours par le karting, en 2002. En 2006, il termine troisième des championnats de France et d’Europe d’Endurance de karting. En parallèle à ses études et au pilotage, le jeune Sarthois s’occupe de son agence événementielle Partner’s concept, qui se consacre à l’organisation d’événements sur-mesure pour les entreprises autour des sports mécaniques. Quoi de mieux que Le Mans, ses 24 Heures et ses circuits pour réussir !

En 2012, nous retrouvons le pilote Manceau en European Le Mans Series dans la catégorie LMPC aux côtés de son compatriote Jean-Charles Battut et du britannique John Hartshorne, après avoir intégré le team belge Boutsen Ginion Racing, dirigé par Thierry Boutsen, ancien pilote de Formule 1 (11 saisons de 1983 à 1993, 3 victoires en course) et des 24 Heures du Mans (10 participations entre 1981 et 1999). Pour sa première apparition en European Le Mans Series, le jeune pilote français termine vice-champion de sa catégorie.

En 2013, c’est au volant d’une ORECA 03 – Nissan LMP2 du même team Boutsen Ginion Racing que nous retrouvons le pilote Sarthois. Il y est associé, pour les deux premières manches de la saison, à un second pilote Manceau, Bastien Brière, et à son coéquipier de 2012 le britannique John Hartshorne. Thomas profite de ce début de saison pour préparer ses premières 24 Heures du Mans, où il termine 11ème de la catégorie LMP2.

En 2016 et 2017, nous le retrouvons au Road to Le Mans, épreuve d’ouverture des 24 Heures du Mans, au volant d’une Ligier JSP3 du team Duqueine Engineering puis du Graff Racing.

Objectif 2018 pour Thomas, les 24 Heures du Mans ! Il fera parti du contingent des quatre pilotes Manceaux inscrits au départ de la classique mancelle, avec Sébastien Bourdais, Julien Canal et Vincent Capillaire.

Un team et un équipage 100% Français pour les 24 Heures du Mans 2018

Ce sera donc avec le team de Jack Leconte que nous retrouverons Thomas Dagoneau pour les 24 Heures du Mans 2018. Nous avions vu Thomas rouler lors du Prologue de la Super Saison FIA WEC 2018/2019 au Castellet. Il sera associé à Romano Ricci et Erwin Creed au volant de la Ligier JS P217 – Gibson #50, un prototype que Thomas a découvert lors de ce Prologue.

« Jack me suivait et savait que j’avais un parcours en prototype ces dernières années » a déclaré le pilote Manceau. « Nous nous sommes rappelés suite à son nouveau programme en LMP2, pour moi une écurie française, un équipage 100% français, ça fait un beau package ! Mon programme cette année, le Prologue, quelques séances d’essais, le simulateur et Le Mans. »

« L’équipe est top, la voiture est extraordinaire ! Rien à voir avec l’ancienne LMP2 que j’ai connu. À la rigueur, je la trouve plus proche des LMP3 que j’ai piloté les saisons passées, avec l’environnement fermé, malgré que le cockpit de la LMP2 soit tout petit à côté de celui de la LMP3. Les évolutions techniques sont impressionnantes, comme le traction control, qui se gérait avec un bouton auparavant. Maintenant, c’est avec deux molettes, une pour gérer la permissivité, et l’autre la puissance que tu veux mettre, le tout en roulant et en restant concentré ! »

« La voiture est magnifique, les appendices aérodynamiques, c’est beau ! Pour mes premiers tours de roues au Castellet, j’ai couvert 12 tours le matin, sans vent, le temps de me remettre dans le bain, et une quinzaine l’après-midi. La première séance s’est bien passée, je me retrouvais dans les temps des gentlemens. La puissance est incroyable, avec 200 chevaux de plus que les LMP3, c’est linéaire, le passage des courbes à des vitesses impressionnantes avec l’aéro. Cette voiture, c’est un TGV sur ses rails ! »

« Mon arrivée avec le team de Jack s’est faite très rapidement, j’ai signé une semaine avant le Prologue. J’ai repris mon entrainement et ma préparation. J’espère bien être régulier, ne pas faire d’erreurs, et faire un top 10 cette année ! J’ai la chance d’avoir des partenaires fidèles dans ma structure Com’in Sarthe, qui m’accompagnent depuis des années, qui continuent à me soutenir dans tous mes projets. Une belle preuve de la passion que je transmets ! »

L’équipage pour la seconde manche de la Super Saison 2018/2019 est donc bouclé pour le Larbre Compétition. Avec les événements récents et le départ du Brésilien Fernando Rees du team, nous n’avons pas l’organisation de la première manche des 6 Heures de Spa-Francorchamps pour le team du Vigeant.