Ce week-end, la Belgique accueillera pour la première fois de son histoire une manche du WRC... On aurait envie de dire enfin ! Car si la Belgique est connue pour ses champions en cyclisme et en football, chez nos voisins le rallye jouit d'une grande popularité.

Avec de beaux rallyes et un excellent championnat, parlons des rallymen belges les plus mythiques ! Première partie.

Les rallymen belges

Gilbert Staepelaere, le fidèle

@ Herman Sels - EWRC

Gilbert Staepelaere a été fidèle à Ford tout au long de sa carrière. Et si en cyclisme, le belge Eddy Merckx a été surnommé le cannibale, le rallyman belge aurait également mérité ce surnom avec 9 titres de Champion de Belgique remportés entre 1965 et 1978. Gilbert Staepelaere a commencé comme copilote de son père, Jules. Il a remporté plus de 80 rallyes et a terminé 2 fois (en 1969 et 1970) vice-champion d'Europe (ce qui deviendra dès 1973, le Championnat du Monde WRC).

Avec Jacky Ickx en coéquipier, il a terminé second en 1965 et premier en 1966 des 84 Heures du Nürburgring. Après sa retraite sportive, il a continué d'œuvrer chez Ford au niveau du management et de la détection des jeunes talents, c'est lui qui a mis le pieds à l'étrier aux 3 mousquetaires du rallye belge des années 80 : Droogmans, Duez et Snijers ! Gilbert Staepelaere s'est éteint en 1996, néanmoins il restera à jamais présent dans plusieurs albums de Michel Vaillant où il apparaît.

Robert Droogmans, champion d'Europe !

@pinterest

Sans doute le plus méconnu des grands champions belges ! Pourtant "Le Droog" a remporté 3 titre de Champion de Belgique (1986/1987/1992) et il est surtout devenu en 1990 le premier belge champion d'Europe des rallyes ! Les années 80 ont vu un duel homérique entre lui et Snijers, tout les 2 soutenus par des cigarettiers !

Marc Duez, le polyvalent

@pinterest

Rallye, Circuit, records de vitesse à Nardo... Rien n'effraie Marc Duez qui est devenu un véritable monument du sport automobile. Il a remporté 3 fois le titre de champion de Belgique des rallyes (1982/1989/1990). Au Tour de Corse 1991, il est passé près d'un podium en WRC. Et en circuit on retiendra principalement ses 4 victoires aux 24 Heures du Nürburgring et ses 3 victoires aux 24 Heures de Spa. Marc Duez ne pouvait bien évidemment pas louper l'apparition de la Belgique au calendrier du WRC et sera au départ d'une Alpine A110 R-GT.

Patrick Snijers, le grand

@pinterest

A plus de 60 ans, la passion du pilote du Limbourg est intacte ! S'il n'est plus réellement en mesure de jouer les premiers rôles sur le  championnat belge des rallyes, le bonhomme régale toujours les passionnés avec son sens de la glisse. Mais Patrick Snijers c'est surtout 7 titres nationaux remportés entre 1983 et 1994. Après avoir été 3 fois vice-champion d'Europe des Rallyes, en 1994 il décroche le graal avec un titre continental.

D'ailleurs il est le recordman de victoire dans le championnat européen avec un total de 44 rallyes remportés ! Ses quelques excursions en WRC lui ont permis de ramener une seconde place au Sanremo 1993. Avec plus de 400 rallyes au compteur, "le grand" Patrick possède un palmarès vertigineux.

Bruno Thiry, si près...

@wikipedia

Bruno Thiry est l'exemple même du pilote ayant réussi à gravir saison après saisons et à force de persévérance les échelons vers le professionnalisme ! C'est d'abord Opel qui lui fera confiance en 1990 et en 1991 une très longue collaboration débutera avec le truculent Stéphane Prévot dans le baquet de copilote !

En 1994, il devient pilote Ford en WRC et réalise une saison prometteuse ponctuée d'un premier podium mondial au RAC. Au Tour de Corse 1995, il domine le rallye, la Belgique peut enfin espérer une première victoire mondiale... Un roulement en décidera autrement à quelques encablures de l'arrivée.

En Mondial, il roulera ensuite chez Skoda et participera à de nombreuses manches à titre privé sur une Peugeot 206 WRC. Pour la dernière saison des WRC en Championnat d'Europe en 2003, il remporte le titre avec à sa droite Jean-Marc Fortin. Admiré en Belgique, reconnu pour sa sympathie et sa franchise, aujourd'hui on retrouve Bruno Thiry en ouvreur de Thierry Neuville en WRC.