C'est une tragique disparition que le groupe FCA (FIAT-Chrysler) a subi avec le décès de Sergio Marchionne. La dégradation soudaine de son état de santé a étonné, mais Sergio Marchionne cachat sa maladie.

Le 21 juillet dernier, le Conseil d'Administration s'est réuni en urgence pour procéder à la succession de Sergio Marchionne. Des complications suite à une intervention chirurgicale ont été annoncé, avec un communiqué de presse plutôt inquiétant.

Sergio Marchionne se savait malade

L'inquiétude était bien présente, et le Conseil d'Administration a nommé les personnes succédant à Sergio Marchionne. L'homme d'affaires est décédé le 25 juillet dernier, laissant un vide au sein du groupe Ferrari.

Agé de 66 ans, sa disparition soudaine a été un réel choc y compris pour ses proches au sein du Groupe FCA. En fait, personne chez FIAT-Chrysler n'était au courant de la grave maladie de Sergio Marchionne. Ce dernier a en effet reçu un traitement pendant plus d'un an avant de mourir.

D'après un communiqué de l'Hôpital Universitaire de Zurich rapporté part Automotive News Europe, "l'ancien dirigeant de Ferrari recevait des soins". Il aurait reçu un "traitement récurrent pendant plus d'un an et malgré toutes les options offertes par la médecine de pointe, Sergio Marchionne a perdu la bataille contre sa maladie."

Il a continué comme si de rien n'était

Un porte-parole de FIAT-Chrysler a déclaré que la société n'était pas au courant de son état de santé en raison de la confidentialité médicale. Même un dirigeant de la trempe de Sergio Marchionne aurait pu avertir son Conseil d'Adminsitration, c'était le seul à pouvoir le faire, il a décidé de se taire.

C'est avec grandes précautions que l'homme d'affaires a insisté pour que personne ne sache. C'est ce qui l'a conduit à exercer ses fonctions jusqu'au bout comme si de rien n'était. Le père de sa compagne, Manuela Marchionne Battezzato, avait remarqué "son physique amaigri, fatigué et il respirait avec beaucoup d'efforts."

Il n'a pourtant pas ménagé ses efforts en continuant ses déplacements autour du monde. Il a toujours respecté son agenda et ses rendez-vous programmés, il avait même programmé une réunion qui devait avoir lieu ces jours-ci. Sa dernière apparition en public datait du 26 juin où il remettait une Jeep Wrangler aux Carabiniers.
Il reste maintenant à savoir pourquoi personne ne savait au sein du Conseil d'Administration l'état de santé de Sergio Marchionne. Car pour une entreprise comme Ferrari, il n'est pas si simple de changer de dirigeant, surtout si soudainement. Cela met en péril la communication et la stratégie de Ferrari et peut refroidir les actionnaires et investisseurs.