Ces pilotes condamnés à l'exploit au Grand Prix de Chine

Par |2019-04-14T00:40:09+02:00dimanche 14 avril 2019|Formule 1|

Le Grand Prix de Chine est le 1000e de l'histoire de la F1, mais il y a d'autres enjeux encore plus importants au sein de certaines écuries.

Nous ne sommes qu'au troisième rendez-vous de la saison 2019 de F1 qui en compte 21 et déjà une certaine urgence s'installe dans certaines écuries.

Un Grand Prix de Chine crucial pour certains

Romain Grosjean

Les Haas n'ont pas connu une séance de qualifications facile pour ce Grand Prix de Chine. Elles ont tablé sur une seule tentative chronométrée dans l'ultime session Q3 et ont été prises au piège du compte à rebours. Néanmoins lors des deux premières courses Romain Grosjean n'a pu inscrire le moindre point, à l'inverse de son coéquipier Kevin Magnussen.
Il n'y a pas de statut de pilote n°1 clairement défini dans l'écurie américaine, il n'empêche qu'il va falloir monter au créneau pour le pilote français, ne serait-ce que pour continuer sa carrière en F1. Le Grand Prix de Chine est l'occasion de rattraper ce retard, il s'élancera dans les dix premiers, une position qu'il faudra conserver ou améliorer sous le drapeau à damier.

Pierre Gasly

La titularisation du français Pierre Gasly a été précipitée après le départ de Daniel Ricciardo. Cela a été confirmé par le directoire de Red Bull, Christian Horner et Helmut Marko ne s'en cachent pas. Et l'écurie Red Bull a clairement établi son pilote favori, c'est le néerlandais Max Verstappen.
Après une très bonne entrée en matière en 2018 chez Toro Rosso, Pierre Gasly arrive dans une écurie d'un statut supérieur, la troisième force du plateau. Mais chez Red Bull, on y court sous pression, moins légitimement que dans la Scuderia Ferrari en raison du palmarès de l'écurie italienne, mais aucun cadeau n'est fait aux pilotes. Alors il y a urgence pour Pierre Gasly qui s'élance 6e sur la grille de départ, des rumeurs de remplacement trottent déjà dans les esprits de certains et ce n'est jamais un bon signal.

Daniel Ricciardo

Lassé de la préférence accordée à Max Vertappen par Red Bull, Daniel Ricciardo a tenté le pari de Renault pour redevenir un top team. Un travail sur le moyen / long terme et cela implique également que le pilote australien ne connaîtra peut-être pas les joies du podium cette saison.
Mais chez Renault, son principal adversaire reste Nico Hülkenberg, même si le statut et le palmarès de Daniel Ricciardo en fait le pilote de référence. Encore faut-il qu'il puisse le prouver, le pilote allemand a déjà inscrit des points en Australie, l'australien doit ouvrir son compteur mais plus que ça, il devra s'adapter le plus vite possible à la Renault R.S.19.

Sebastian Vettel

Il a de la ressource Sebastian Vettel, le quadruple Champion du Monde n'a pas perdu sa verve, mais... Face à l'engouement de la Presse pour Charles Leclerc, ça devient plus que pesant cette confrontation permanente. C'est à l'extrême opposé de sa saison passée avec Kimi Räikkönen, dont le finlandais ne manquait ni de charisme, ni d'intérêt...
Être pilote au sein de la Scuderia Ferrari cela signifie y piloter sous pression... La pression de l'Histoire de la Scuderia Ferrari, son palmarès, le direction de Maranello n'est plus enclin à la patience tant les titres mondiaux font défaut, les Tifosi sont des plus exigeants et intraitables, quant à la presse italienne...

De plus, Charles Leclerc a inscrit une pole position et un podium cette saison, alors que Sebastian Vettel n'a rien de tout ça pour l'instant. Si jamais ce Grand Prix de Chine ne pouvait inverser la tendance, la pression monterait encore d'un cran, d'autant que l'allemand a déjà commis une erreur de pilotage à Bahreïn, évitable si l'on considère le résultat final.

Carlos Sainz Jr.

Les McLaren ont étonné lors de ces deux premiers Grands Prix en Australie et à Bahreïn. Elles rentrent un peu dans le rang pour ce tracé de Shanghai, mais Carlos Sainz Jr. n'a pas encore ouvert son compteur quand Lando Norris, son coéquipier, y est déjà parvenu.

Pas d'inquiétude dans l'absolu, sauf que le jeune pilote britannique qui lui sert de valeur étalon ne demandera pas son reste et est devenu l'une des attractions de cette saison 2019. Alors il est temps pour Carlos Sainz Jr. qui comptera 84 départs avec la Chine, de commencer à supplanter Lando Norris. Ses performances pourraient déjà décider de son avenir au sein de l'écurie McLaren, l'ombre de Fernando Alonso plane toujours à Woking, l'espagnol n'a pas encore annoncé ses intentions pour 2020.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.