Liberty Media souhaite instaurer un budget plafonné. Les rumeurs indiquent un lancement dès la saison prochaine, d'autres un lancement plus tard pour être effectif définitivement en 2023. Les emplois seront ainsi menacés.

Alors que la future mesure voulue par Liberty Media semble être encore floue, le budget plafonné ne devrait pas faire que des heureux. Selon les premières informations, seront exclus le salaire des pilotes, trop aléatoire, les dépenses liées au marketing. La finalité sera un budget de 117,6 millions de livres (soit 150 millions de dollars).

L'un des postes de dépenses les plus importants des équipes n'est autre que le personnel. Sur les comptes 2017 de l'équipe McLaren, par exemple, cela prend un tiers de l'ensemble des coûts de l'année. Le Daily Mail annonce 1250 emplois en moins une fois le budget plafonné définitivement adopté.

Un point sur les équipes britanniques

Chaque année, les équipes britanniques déposent leur compte, comprenant également les effectifs et leur coût.

Année des comptesEffectif
(différence vs N-1)
Coût
en millions £
% du chiffre d'affaires
Mercedes2016849 (+42)82,82428,6%
Renault (UK)2017606 (+95)39,72929,2%
McLaren2017706 (+31)50,54825,7%
Force India2016382 (=)24,20231,4%
Williams2017624 (-95)51,34636,3%

Concernant Red Bull, difficile de connaître le nombre d'employés alloués à l'équipe via le Red Bull Technology. Haas dispose de trois bases : une en Angleterre, une en Italie et une aux Etats-Unis. Ferrari, Toro Rosso et Sauber déposent leurs comptes respectivement en Italie (pour les deux premières) et en Suisse pour la dernière citée.

Reclassement des employés ?

Si la réduction du nombre d'employés sera privilégiée par rapport à la recherche de la performance, quid des personnes mis de côté ?

Selon un porte-parole de la F1, "certaines équipes vont absorber la main-d'œuvre excédentaire dans leurs groupes, d'autres sont déjà impliquées dans d'autres sports motorisés, y compris la Formule E''.

Le reclassement sera donc la solution envisagée par les équipes, afin d'éviter des licenciements ou des départs à la concurrence. Seulement, les limites du budget plafonné vont rapidement se faire sentir. Ainsi, certaines dépenses pourront être imputées à une autre division d'un groupe. Du personnel pourra même être détaché des comptes d'une équipe de F1 pour apparaître dans ceux d'une autre entité.

Difficile pour le moment de savoir les limites du budget plafonné, son application et les contrôles aux possibles dérives. Une chose est certaine, les emplois seront au cœur des discussions.