Grand Prix d'Australie 2017 : Présentation et Horaires

2017-03-23T06:33:27+00:00jeudi 23 mars 2017|Formule 1|

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

La Formule 1 reprend ses droits ce week-end. Les monoplaces vont à nouveau s’affronter autour des quelques 20 destinations inscrites au calendrier 2017. Comme chaque année, son lot de nouveautés en guise d’amuse-bouche (pilotes, écuries, circuits, règlements…). Les hostilités vont reprendre, le but ultime ? La Couronne Mondiale décernée au terme des 20 Grand Prix.

C’est donc aux antipodes des usines européennes des écuries de Formule 1 que débute cette nouvelle saison. La 68ème depuis la création de ce championnat, et comme de coutume depuis 1996 (hormis l’interlude de Bahreïn en 2006), c’est Melbourne qui accueillera le premier round sur le tracé de l’Albert Park pour une 33ème édition du Grand Prix australien.

Situé autour de l’Albert Park Lake, zone portuaire de Port Phillip (au sud de Melbourne), le tracé du circuit est semi-permanent, d’une longueur de 5,3 Kms à parcourir 58 fois, pour un total de 307.574 Kms. La course a pour habitude désormais de débuter à 16h00 (heure locale) ce qui la précipite au cours de la cinquantaine de tours dans un crépuscule océanique… Ceci étant, l’objet télévisuel n’est pas aussi saisissant que les courses nocturnes de Bahreïn, Singapour ou encore d’Abou Dabi.

Le tracé propose une seule ligne droite rectiligne (celle du départ/arrivée) ponctuée d’une première zone DRS, dont le premier secteur se compose de 5 virages, dont le premier et le troisième sont les plus sollicitant pour les disques de freins. La seconde zone est la plus rapide du tracé, mais pas dénuée d’intérêt (ni de difficulté) car elle conditionne la vitesse moyenne du tour chronométré. Le dernier secteur offre des virages moyens / lents, dont la remise en vitesse est capitale pour parfaire l’exercice du tour parfait.

Le circuit :

© FIA.com - Track Melbourne

© FIA.com – Track Melbourne

Ce Grand Prix australien a souvent été le théâtre de courses indécises, délicates et propices aux velléités d’écuries mieux préparées que les Top Teams. Ainsi il n’est pas rare de voir quelques secondes mains se hisser parmi les bonnes places. Quant aux nouveaux, ils ont toujours à cœur de nous prouver que leur talent réside… dans leur marge de progression ! L’an passé c’est l’écurie américaine débutante Haas-Racing avec Romain Grosjean qui se sont illustrés !

D’autres pilotes se sont illustrés avant eux, comme Magnussen chez McLaren en 2014, inscrivant son premier podium et une deuxième place pour son tout premier Grand Prix, ou encore un Australien qui inscrivait chez lui son premier point à bord d’une modeste Minardi, Webber, alors classé cinquième en 2002,

Étant un tracé non permanent, le tarmac ira se limer au cours des différentes séances. Rappelons également, qu’il ne s’agit pas de la meilleure configuration pour garantir la sécurité idéale, notamment dans les zones de dégagement. Il y a encore des murs trop présents et trop près de la ligne de course, entre les virages 10 et 11 à haute vitesse. Les zones de forts freinages se terminent encore dans des bacs à graviers ou portions de gazon, les rares zones de Run-Off (à fort potentiel de décélération ou à risques mesurés) ne sauront pallier la particularité du tracé australien typé urbain. La dangerosité des bacs à graviers à prouver que le sort des pilotes ne tenait qu’à un facteur chance (Alonso sur la McLaren-Honda en 2016).

Les anecdotes du tracé australien :

  • Ce sera le 33ème Grand Prix d’Australie. La 22ème édition sur le tracé de Melbourne. Le premier Grand Prix australien eu lieu en 1985 à Adélaïde, avec un déménagement à Melbourne en 1996.
  • Le pilote le plus victorieux ici est Michael Schuamcher avec 4 succès. Jenson Button collectionne 3 victoires en Australie, la première avec Brawn GP (leur première également), puis pour McLaren-Mercedes.
  • Red Bull va prendre part à son 225ème départ en F1. Si l’un des pilotes monte sur le podium, il pourra y célébrer le 100ème podium de l’écurie.
  • Felipe Massa sera à nouveau à bord de la Williams-Mercedes. Le pilote brésilien a profité d’une retraite sportive de 49 jours ! Il remplace son ancien coéquipier Valtteri Bottas parti en remplacement de Nico Rosberg chez Mercedes.

Le Tour Virtuel :

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/t7P2OiAbxvQ »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les zones de DRS :

Il y aura deux zones de DRS ici, mais une seule ligne de détection. Cette dernière se situe 13m avant le virage 14, la première zone d’activation de l’aileron mobile se fait 762m avant le premier virage dans la ligne droite de départ/arrivée, la seconde zone d’activation se situe 510m avant le virage 3.

Les Pneus :

La manufacturier sino-italien qui a opéré une profonde modification de ses gommes en dimensions pour épouser le règlement 2017 apporte ici 3 spécifications. Il s’agit de la gamme de pneus la plus tendre : Soft (jaune), SuperSoft (rouge) et UltraSoft (violet).

© Pirelli Motorsport - Melbourne

© Pirelli Motorsport – Melbourne

Le Commissaire-Pilote :

Dereck WARWICK

© FIA.com – Dereck WARWICK

Le commissaire-pilote sera, Dereck Warwick. L’ancien pilote de F1 qui a couru 146 Grand Prix de 1981 à 1993 au volant des Toleman, Renault, Brabham, Arrows et Lotus, il a inscrit dans sa carrière 71 points, 4 podiums et 2 meilleurs tours en course. Il a été Champion

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les Horaires du Grand Prix :

Conférence de presse du jeudi :
Partie 1:
Fernando Alonso (McLaren)
Lewis Hamilton (Mercedes)
Daniel Ricciardo (Red Bull)
Sebastian Vettel (Ferrari)
Partie 2:
Valtteri Bottas (Mercedes)
Felipe Massa (Williams)
Esteban Ocon (Force India)
Lance Stroll (Williams)
Vendredi :
Essais Libres 1 : 12h00 / 02h00 heure française
Essais Libres 2 : 16h00 / 06h00 heure française
Conférence de presse du vendredi :
Maurizio Arrivabene (Ferrari)
Eric Boullier (McLaren)
Christian Horner (Red Bull)
Paddy Lowe (Williams)
Toto Wolff (Mercedes)
Samedi :
Essais Libres 3 : 14h00 / 04h00 heure française
Qualifications : 17h00 / 07h00 heure française
Dimanche :
Course : 16h00 / 07h00 heure française*
*changement d’heure d’été en France.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]